Étiquette : Jean Paul Belmondo

LE VOLEUR (Critique)

SYNOPSIS : 1890. Une nuit, Georges Randa décide de revenir sur sa carrière de voleur. Orphelin sous la tutelle de son oncle, il revient à Paris, où il pense épouser Charlotte, sa cousine. Ne l’attendent que ses désillusions : l’oncle a détourné sa fortune et sa cousine est […]

L’AS DES AS (Critique)

SYNOPSIS: Jo Cavalier, entraîneur national, doit accompagner l’équipe de boxe aux J.O. de Berlin. Durant le voyage il prend en charge un enfant de dix ans poursuivi par la Gestapo. Gérard Oury maître de la comédie populaire s’il en est, a à son actif Le Corniaud (1964) et […]

UN SINGE EN HIVER (Critique)

SYNOPSIS: L’hôtelier d’une petite station balnéaire de Normandie a juré à sa femme de ne plus toucher à un verre d’alcool. C’était sans compter avec l’arrivée de Fouquet qui surgit avec la tentation…  Suite au roman éponyme d’Antoine Blondin, Un singe en hiver (1959), Michel Audiard en proposera […]

CARTOUCHE (Critique)

SYNOPSIS: Voleur au grand cœur, charmeur et bagarreur… La fougue de l’intrépide Cartouche sévit dans le Paris du XVIIIe siècle. Accompagné de ses fidèles amis insoucieux, et de la magnifique Vénus, la terreur de la haute bourgeoisie prend plaisir et bonne humeur à détrousser les bourses des riches. […]

LES ACTEURS (Critique)

SYNOPSIS: Quelques portraits de comédiens (rien que des hommes en dehors de Josiane Balasko) qui se rencontrent et se racontent de facon organisée ou fortuite. Ils s’interrogent avec une certaine distance et ironie sur leur métier.  Après des années 80 ponctuées de moments de grâce exceptionnels (Beau-Père, Tenue […]

ÉTERNEL BEBEL (Actus)

A l’occasion de la présentation dans le cadre du Festival Toute la mémoire du monde 2016 à la Cinémathèque de Paris de Léon Morin Prêtre de Jean-Pierre Melville d’après le roman « Léon Morin, prêtre » de Béatrix Beck avec Jean-Paul Belmondo, Emmanuelle Riva, Irène Tunc, Jean-Paul Belmondo s’est rendu sur […]

LETTRE OUVERTE A UN MAGNIFIQUE PROFESSIONNEL

Cher Monsieur Belmondo, Vous permettez que je vous appelle Monsieur? Bébel me semble trop familier et puis on ne se connait pas… Jean-Paul me paraitrait trop irrespectueux sans votre accord préalable… J’apprends via différents organes de presse que vous mettez officiellement fin à votre carrière pour goûter aux […]