LES FICHES DES CHRONIQUES DE CLIFFHANGER & Co

LES FICHES DES CHRONIQUES DE CLIFFHANGER & Co (Fiche Cinéma #5) LE PROFESSIONNEL


Le synopsis: Issu de l’élite de l’armée française, Joss Beaumont est chargé d’exécuter le président de la Malagawi. Un contre-ordre tombe, la cible est devenue un ami de l’État. Pour l’empêcher de nuire, Beaumont est incarcéré, mais ne tarde pas à s’évader, décidé à mener à bien l’opération malgré l’opposition de sa hiérarchie.


Notre avis :

Après Flic ou voyou et Le Guignolo, les retrouvailles entre Jean-Paul Belmondo, Georges Lautner et Michel Audiard abordent un registre plus sombre avec l’adaptation d’une Série Noire, Mort d’une bête à la peau fragile de Patrick Alexander. Pour se renouveler, Belmondo et Lautner décident d’emblée et contre l’avis du producteur, Alexandre Mnouchkine de finir le film de manière dramatique pour le personnage principal. Mis en garde par Alain Poiré, de chez Gaumont qui le prévient que si la fin est changée c’est « 250000 entrées sur Paris en moins« , Mnouchkinne impose à Lautner de tourner deux fins différentes avant d’obtenir enfin l’aval à cette conclusion radicale. Le scénario a subi de multiples remaniements (Francis Veber étant même appelé en renfort pour réécrire des dialogues sans être crédité au générique) mais au final Le Professionnel s’inscrit dans la droite lignée des productions qui firent de Belmondo le roi du box-office. Suspense, tension, action, humour et grand spectacle font du film une vraie réussite qui ne se prive pas non plus de décrire les relations troubles entre la France et l’Afrique même si tout cela n’est pas au cœur du récit mais reste en filigrane sans approfondir une thématique qui aurait pu hisser Le Professionnel en dehors d’une zone de confort qui n’en est pas moins efficace et agréable. Le film bénéficie d’une bande-originale signée Ennio Morricone dont le thème principal est devenu culte et confère au récit une profondeur et une mélancolie qu’il n’aurait peut-être pas eu, dépourvu de cet élément indispensable. Autour d’un Belmondo décontracté et charismatique, aussi à l’aise dans la comédie que dans le drame comme à son habitude, Robert Hossein (son ancien complice du film Le Casse) campe un commissaire Rosen qu’on aime détester et Bernard-Pierre Donadieu, Jean Desailly, Cyrielle Clair, Jean-Louis Richard, Michel Beaune ou Pierre Vernier sont autant de personnages secondaires savoureux. Immense succès public à sa sortie, Le Professionnel, aussi imparfait soit-il, est un film que l’on garde en soit, surtout lorsque l’icône Belmondo est chère à nos cœurs.


 La fiche technique:

Titre Original: LE PROFESSIONNEL

Réalisateur: Georges Lautner

Casting: Jean-Paul Belmondo, Robert Hossein, Cyrielle Claire…

Genre : Policier, Action, Drame

Sortie le : 21 octobre 1981

Distribué par: –


La curiosité :

Photo de couverture du dossier de presse du film


La citation presse:

« Le film est plutôt malin quand il fait le point sur une certaine présence française en Afrique, plutôt ambigu quand il justifie la vengeance personnelle du héros, qui dégaine et canarde… » Aurélien Ferenczi – Télérama


Le box-office :

France  : 5 243 511 entrées

Paris Périphérie : 1 192 085 entrées

 


 

La bande-annonce :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s