Critiques Cinéma

AVENGERS ENDGAME (Critique)

AVENGERS ENDGAME AFFICHE CLIFF AND CO

SYNOPSIS: Thanos ayant anéanti la moitié de l’univers, les Avengers restants resserrent les rangs dans ce vingt-deuxième film des Studios Marvel, grande conclusion d’un des chapitres de l’Univers Cinématographique Marvel. 

Quand Iron Man a débarqué sur les écrans en 2008, il aurait fallu une sacrée vista pour parier sur ce qu’allait devenir le Marvel Cinematic Universe qui n’était alors même pas un plan de bataille. Onze ans plus tard, alors que s’avance Avengers Endgame censé clore l’intrigue évoquée dès le premier Avengers en 2012 puis poursuivie peu ou prou en filigrane des films suivants jusqu’au Avengers Infinity War de 2018 qui en faisait son centre névralgique, la réussite commerciale est proprement vertigineuse. Si le triomphe remporté par la quasi totalité des films Marvel Studios est indéniable, le traitement apposé par le mogul Kevin Feige n’aura pourtant pas convaincu tout le monde et de nombreux détracteurs auront stigmatisé le côté formula show de films qui, selon eux, auraient perdu une bonne part de leur intégrité artistique dans un maelström d’humour et de fan service visant à flatter les bas instincts d’un public aveuglé par le clinquant. Le texte qui suit ne les fera pas changer d’avis et il n’en a pas l’ambition, et si l’on peut souscrire à certains de leurs arguments, il en est d’autres que nous ne nous approprierons pas. Le Marvel Cinematic Universe, si tant est que l’on accepte cette nouvelle manière de faire du cinéma, a démontré que toutes ces histoires interconnectées entre elles fonctionnaient aussi indépendamment, que l’on pouvait très bien ne pas voir tous les films sans être irrémédiablement perdus et que seuls certains clins d’œil pouvaient échapper à notre sagacité. Cet univers partagé est devenu un modèle envié par tous les concurrents, mais personne n’a jusqu’à aujourd’hui réussi à atteindre un tel niveau industriel ni même artistique. Un an après Avengers Infinity War c’est donc cet Avengers Endgame qui a la lourde tâche de clore une des sagas les plus mirifiques de l’Histoire du Cinéma du moins sous sa forme initiale.

Avengers endgame 1 cliff and co

Appliquant la façon de faire des séries télévisées déjà usitée dans les comics  à savoir un showrunner, des crossovers, des spin-offs, des cliffhangers… le MCU avait fait très fort avec la conclusion de Avengers Infinity War nous laissant dans l’expectative quant au sort de plus de la moitié de nos super-héros favoris. Il faut dès lors saluer la plume des scénaristes Christopher Markus et Stephen McFeely, la réalisation ample et immersive des frères Joe et Anthony Russo et le talent de coordination de Kevin Feige pour parvenir à faire en sorte que dans ce second film toutes les lignes narratives raccrochent les wagons, que chacun ait sa part à l’écran, qu’aucune (ou presque) apparition ne s’apparente à un caméo pour la galerie et pour que le tout soit d’une impressionnante cohérence tant dans la forme que dans le fond. On ne vous en dira pas plus sur l’histoire en elle-même si ce n’est que la lutte entre Thanos et les Avengers va reprendre de plus belle, que le film use d’un recours assez prononcé au name dropping versant pop-culture, qu’il ne se prive pas de nous replonger dans nos souvenirs et que de notre côté on y a vu par instants des réminiscences notamment de X-Men : Days of The Future Past. On anticipera également les cris d’orfraies des esprits chagrins allergiques à l’humour disséminé avec de moins en moins de subtilité car oui c’est encore le cas ici et que ce soit Iron Man, Thor ou Hulk, ils ont chacun droit à une large part du gâteau. Avengers Endgame est en fait un pur films pour les fans car il leur rend aux centuples la confiance qu’ils ont placés dans ces histoires depuis onze ans mais c’est aussi un film qui assume sa mélancolie, drôle et triste à la fois et qui donne par moments la sensation de voir s’animer littéralement les cases des comics que l’on dévorait gamins. Il n’échappe pas à quelques scories bien sûr, l’humour désamorce parfois un potentiel dramatique que l’on pressentait pouvoir être plus fort, plus intense. Mais le film parvient malgré tout à vous emporter sur des sommets d’émotion et offre une conclusion à chaque intrigue ou sous-intrigue ouverte précédemment avec une étonnante maestria.

avengers endgame 2 cliff and co

On pourrait vous dire aussi que Robert Downey Jr., Chris Evans ou encore Scarlett Johansson s’en sortent haut la main, que Josh Brolin sous les traits de Thanos continue d’être un vilain impressionnant, que le dernier tiers du film est un rollercoaster émotionnel qui devrait vous scotcher à votre fauteuil si tant est que vous ne fassiez pas partie de ceux qui auront renoncé devant ce trop long temps de gestation, arguer d’une direction artistique époustouflante et d’une photographie qui magnifie l’ensemble, bref on pourrait développer tant et si bien que ça ne remplacera jamais le fait de vous faire votre avis personnel. Car plus encore avec les Comic Book Movie, le plaisir est une donnée sujette à caution. Mais une chose est sûre: Avengers Infinity War et Avengers Endgame forment finalement au sein même du Marvel Cinematic Universe un ensemble indissociable complètement démesuré. Ces 5h30 de cinéma popcorn, véritables machines de guerre à engranger des dollars sont également de vraies réussites artistiques, -n’en déplaisent à ceux qui n’y retrouvent pas leurs petits-, et qui seront parvenues à faire cohabiter simultanément le plus grand nombre de super-héros vus au cinéma et à donner la banane à des millions de spectateurs. On oublie souvent que derrière le cynisme qui prévaut à Hollywood il y a aussi une impressionnante machine à rêves et elle fonctionne à plein régime avec ces deux volets. Car ce film bardé de plans iconiques et de combats déments qui déploie un trip orgasismique rarement atteint dans le genre -même si il s’avère trop long par moments-, clôt brillamment et de manière ultra généreuse une ère qui, quoi qu’on en pense, aura modifié en profondeur le paysage du cinéma américain!

AVENGERS ENDGAME AFFICHE CLIFF AND CO

Titre Original: AVENGERS ENDGAME

Réalisé par: Anthony & Joe Russo

Casting : Chris Evans, Robert Downey Jr., Chris Hemsworth,

Chris Pratt, Josh Brolin, Scarlett Johansson,

Elisabeth Olsen, Chadwick Boseman, Tom Holland …

Genre: Action, Fantastique

Sortie le: 24 avril 2019

Distribué par: The Walt Disney Company France

TOP NIVEAU

3 réponses »

  1. Je serais un peu plus dur que toi quand aux (tres)grosses facilités scénaristiques et la difficulté à assumer un rythme un peu bancal du fait que le film commence ai ventre mou du mega film qu’est avengers infinity endgame… un peu du syndrome star wars 8 aussi qui m’a posé problème et l’étonnante envie de casser les figures connues sans donner véritablement le relais à d’autres, à commencer par la plus impressipnnante:carole danvers

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s