Evénements/Festivals

CESAR 2015 – LE PALMARES

La 40ème nuit des César vient de s’achever avec près d’une heure de plus au compteur par rapport à l’an dernier. Présidée par Dany Boon avec Edouard Baer en maître de cérémonie, la soirée a vu le triomphe de Timbuktu de Abderrahmane Sissako qui a remporté tous les suffrages en raflant pas moins de sept statuettes sur ses huit nominations, dont les très convoitées Meilleur Réalisateur et Meilleur Film. Pierre Niney est sacré comme meilleur acteur pour son interprétation exceptionnelle dans le Yves Saint-Laurent de Jalil Lespert et Adèle Haenel remporte son second César d’affilée pour sa performance dans Les Combattants, également sacré dans les catégories Meilleur Premier Film et Meilleur Espoir Masculin pour Kevin Azaïs. Peu d’émotions dans cette soirée si ce n’est la belle nature de Louane Emera sacrée Meilleur Espoir Féminin pour La Famille Bélier. A noter le César du Meilleur Second Rôle féminin pour l’actrice américaine Kristen Stewart pour son rôle dans Sils Maria d’Olivier Assayas, ainsi que la victoire de Reda Kateb dans Hippocrate. Enfin c’est Mommy de Xavier Dolan qui remporte le César du Meilleur Film Etranger. Cette cérémonie très longue et sans rythme, ponctuée de nombreux temps morts n’a pas fait honneur à cette date anniversaire. Les séquences de happening ou de montage faisaient à peine sourire et sans nul doute, il ne serait pas inutile de procéder à une profond lifting d’une soirée ampoulée et sans imagination. Les discours de remerciements étaient notamment interminables et il serait bienvenue de limiter ces moments soporifiques qui n’aident en rien à la popularité de la cérémonie. Le César d’Honneur remis à Sean Penn par une Marion Cotillard qui récitait la bio du comédien est l’exemple type de moment raté . La seule note vraiment émouvante sera venu de l’hommage rendu à Alain Resnais par ses comédiens emblématiques devant une Sabine Azéma en larmes. Reprenons la phrase que l’on écrivait ici même l’année dernière et qui reste on ne peut plus d’actualité. « Reste qu’il manque toujours aux César, un esprit paillettes et fantaisie qui sied bien aux grands shows télévisés, ce que devrait être cette soirée, qui reste quand même trop souvent ampoulée. »

cesar 2015 palmares

Meilleure espoir féminin :

Lou de Laâge pour « Respire »
Joséphine Japy pour « Respire »
Louane Emera pour « La Famille Bélier »
Ariane Labed pour « Fidelio, l’odyssée d’Alice »
Karidja Touré pour « Bande de filles »

Notre critique de La Famille Bélier ici

Meilleur son :

« Bande de filles »
« Bird people »
« Les Combattants »
« Timbuktu »
« Saint Laurent »
« Les Petits Cailloux »

Meilleure photographie :

« La Belle et la Bête »
« Saint-Laurent »
« Sils Maria »
« Timbuktu »
« Yves Saint Laurent »

Meilleur premier film :

« Les combattants »
« Elle l’adore »
« Fidelio, l’odyssée d’Alice »
« Party girl »
« Qu’Allah bénisse la France »

Notre critique des Combattants ici

Meilleur acteur dans un second rôle :

Eric Elmosnino pour « La Famille Belier »
Jérémie Renier pour « Saint Laurent »
Guillaume Gallienne pour « Yves Saint Laurent »
Louis Garrel pour « Saint Laurent »
Reda Kateb pour « Hippocrate »

Notre critique d’Hippocrate ici

Meilleure musique :

« Bande de Filles »
« Bird People »
« Les Combattants »
« Timbuktu »
« Yves Saint-Laurent »

Meilleur film d’animation :

« Minuscule – La vallée des fourmis perdues » de Thomas Szabo et Hélène Giraud
« Jack et la mécanique du coeur » de Stéphane Berla
« Le Chant de la Mer » de Tomm Moore

Meilleur court-métrage d’animation :

« Bang Bang ! »
« La Bûche de Noël »
« La Petite Casserole d’Anatole »
« Les Petits Cailloux »

Meilleur espoir masculin:

Kévin Azaïs pour « Les Combattants »
Ahmed Dramé pour « Les Héritiers »
Kirill Emelyanov pour « Eastern Boys »
Pierre Rochefort pour « Un beau dimanche »
Marc Zinga pour « Qu’Allah bénisse la France »

Meilleurs costumes :

« La Belle et la Bête »
« La French »
« Saint-Laurent »
« Une nouvelle amie »
« Yves Saint Laurent »

Meilleur scénario original :

« Les Combattants »
« La Famille Bélier »
« Hippocrate »
« Sils Maria »
« Timbuktu »

 Meilleurs décors :

« La Belle et la Bête »
« La French »
« Saint-Laurent »
« Timbuktu »
« Yves Saint Laurent »

Meilleur montage :

« Les Combattants »
« Hippocrate »
« Party Girl »
« Saint-Laurent »
« Timbuktu »

Meilleur documentaire :

« Caricaturistes – Fantassins de la démocratie »
« Les chèvres de ma mère »
« La coeur de Babel »
« National Gallery »
« Le Sel de la Terre »

Meilleur court-métrage :

La femme de Rio

Aïssa

Inupiluk

Les jours d’avant

Où je mets ma pudeur

La virée à Paname

Meilleure actrice dans un second rôle :

Marianne Denicourt pour « Hippocrate »
Claude Gensac dans « Lulu femme nue »
Izia Higelin pour « Samba »
Charlotte le bon pour « Yves Saint Laurent »
Kristen Stewart pour « Sils Maria »

Meilleur réalisateur :

Olivier Assayas pour « Sils Maria »
Thomas Lilti pour « Hippocrate »
Céline Sciamma pour « Bande de filles »
Abderrahmane Sissako pour « Timbuktu »
Thomas Cailley pour « Les Combattants »

Meilleur film étranger :

« Winter sleep » de Nuri Bilge Ceylan
« Boyhood » de Richard Linklater
« 12 Years a Slave » de Steve McQueen
« Deux jours, une nuit » des frères Dardenne
« Mommy » de Xavier Dolan
« Ida » de Pawel Pawlikowski
« The Grand Budapest Hotel » de Wes Anderson

Notre critique de Mommy ici

Meilleur acteur :

Pierre Niney pour « Yves Saint Laurent »
Romain Duris pour « Une nouvelle amie »
Gaspard Ulliel pour « Saint Laurent »
Guillaume Canet pour « La Prochaine fois je viserai le coeur »
Niels Arestrup pour « Diplomatie »
François Damiens pour « La Famille Belier »
Vincent Lacoste pour « Hippocrate »

Notre critique de Yves Saint-Laurent ici

Meilleure adaptation :

« La Chambre bleue »
« Diplomatie »
« Pas son genre »
« Lulu femme nue »
« La Prochaine fois je viserai le coeur »

Notre critique de Diplomatie ici

Meilleure actrice :

Juliette Binoche pour « Sils maria »
Catherine Deneuve pour « Dans la cour »
Marion Cotillard pour « Deux jours, une nuit »
Emilie Dequenne pour « Pas son genre »
Adèle Haenel pour « Les Combattants »
Sandrine Kimberlain pour « Elle l’adore »
Karin Viard pour pour « La Famille Belier »

Meilleur film :

« Les Combattants » de Thomas Cailley
« Eastern Boys » de Robin Campillo
« La Famille Belier » d’Eric Lartigau
« Saint Laurent » de Bertrand Bonello
« Hippocrate » de Thomas Liliti
« Sils maria » d’Olivier Assayas
« Timbuktu » d’Abderrahmane Sissako

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s