Critiques Cinéma

YVES SAINT LAURENT (Critique)

4 STARS EXCELLENT

YSL AFFICHE

Le tweet de sortie de projo:

tweet yves saint laurent

SYNOPSIS: Paris, 1957. A tout juste 21 ans, Yves Saint Laurent est appelé à prendre en main les destinées de la prestigieuse maison de haute couture fondée par Christian Dior, récemment décédé. Lors de son premier défilé triomphal, il fait la connaissance de Pierre Bergé, rencontre qui va bouleverser sa vie. Amants et partenaires en affaires, les deux hommes s’associent trois ans plus tard pour créer la société Yves Saint Laurent. Malgré ses obsessions et ses démons intérieurs, Yves Saint Laurent s’apprête à révolutionner le monde de la mode avec son approche moderne et iconoclaste.

L’art du biopic peut s’avérer extrêmement casse gueule. Nombre de tentatives ont échouées à tenter de se rapprocher de mythes dont l’écrasante lumière rendait tout essai artistique vain. Bien plus maitrisé outre-atlantique, cet exercice est depuis longtemps, et à de rares exceptions près,  le passage obligé pour des œuvres en quête de récompenses et qui font souvent la part belle à des performances d’acteurs. Redonner vie à des figures historiques, à des artistes ou à des figures populaires et vous obtiendrez très vite un film qui se partagera entre ses opposés farouches et ses partisans acharnés. Le biopic épouse souvent un seul angle de vue alors que la trajectoire d’une personnalité publique est forcément complexe et possède par essence plusieurs vérités, d’où souvent des visions contradictoires qui s’opposent via des projets concurrents. Comme ce fut le cas par exemple pour Coco Chanel il y a quelques années, c’est aujourd’hui la vie du célébrissime couturier Yves Saint Laurent, chantre de la création et de l’audace qui se trouve au centre de deux films. Avant la version de Bertrand Bonello prévue pour le printemps 2014, voici celle de Jalil Lespert, adoubé par Pierre Bergé et qui avec la complicité de Pierre Niney et Guillaume Gallienne, redonne vie au couple Saint Laurent – Bergé, au cœur d’un récit centré sur les deux décennies magnifiques où l’une des maisons de haute couture les plus célèbres au monde prit son essor.

YSL 1

Le scénario de Jalil Lespert (coécrit avec Marie-Pierre Huster et Jacques Fieschi) fait la part belle à une tranche de vie de ce duo flamboyant, plus qu’il ne dépeint réellement les contours et ombres du créateur, ainsi que les affres de son métier. Mais, et c’est bien là que le film est percutant,  il ne se prive pas de décrire aussi l’aspect caractériel et maladif qui accompagnait la personnalité complexe de Yves Saint Laurent. Ce qui donne un traitement on ne peut plus intéressant car le couturier n’y est pas montré sous un angle très flatteur, mais le travail de Jalil Lespert ayant trouvé grâce aux yeux de Pierre Bergé, on peut y apporter d’autant plus de crédit quant à la véracité des faits énoncés. Au delà donc du créateur, le film est surtout l’occasion de mettre à l’honneur une magnifique histoire d’amour entre deux hommes qui se phagocytaient l’un l’autre, mais se complétaient également de la plus belle des manières. Le récit illustre parfaitement cette relation amour-haine, ce qui permet de bien saisir le fonctionnement du couple. En faisant de Pierre Bergé le narrateur et donc le rôle pivot de son récit, Jalil Lespert a trouvé l’angle idoine pour raconter les tourments d’un artiste dont le métier et la vie se télescopaient dans un même entrelacs.

YSL 2

Autre point très positif, c’est la mise en scène de Jalil Lespert. Jamais ostentatoire ou boursouflée, absolument pas écrasée par la personnalité tutélaire de Bergé, la sobriété de la réalisation permet à l’histoire de s’exprimer pleinement sans que l’on soit détourné par des arabesques visuelles, que le faste des années contées aurait pu éventuellement expliquer. La performance est réelle d’autant que la reconstitution des défilés et des époques est très réussie et empreinte de classe et de distinction. Le film est formellement irréprochable, offrant bien évidemment une place de choix aux costumes sans que les décors soient pour autant en reste. Cette réussite formelle et cette façon d’illustrer sans appuyer ou grossir le trait fait qu’on a parfois la sensation diffuse d’une réalisation sans panache et trop en retrait, ce qui chagrinera certains esprits chafouins, mais en posant ses personnages au centre de son récit le réalisateur a fait son choix.

YSL 3

Pour un film qui choisit de mettre ses personnages au cœur de l’histoire, il est préférable bien évidemment de s’appuyer sur des comédiens de tout premier ordre. Et l’immense réussite de Yves Saint Laurent, c’est d’avoir trouvé le casting idéal et c’est le moins que l’on puisse dire. Si les seconds rôles féminins sont interprétés avec fougue et tempérament par entre autres la talentueuse Charlotte Le Bon et l’envoutante Laura Smet, c’est clair que c’est le couple phare qui attire tous les regards. Guillaume Gallienne campe un Pierre Bergé saisissant, dur, sec, cassant. A mille lieues du personnage lunaire de Les garçons et  Guillaume  à table, il réussit une véritable composition, pleine de maitrise, et parvient à faire passer une quantité impressionnante d’émotions. Quant à Pierre Niney, sa prestation mérite tous les superlatifs. Son travail sur la voix, le phrasé, le corps vouté, les nuances dans le regard, il devient Yves Saint Laurent avec une telle vérité et une telle aisance qu’il en est impressionnant de maturité et  de force artistique. En l’espace de trois films il a confirmé tous les espoirs placés en lui et son avenir devant la caméra s’annonce radieux. Il est notre Dustin Hoffmann, il y a pire comme compliment!

ysl affiche miniTitre Original : YVES SAINT LAURENT

Réalisé par: Jalil Lespert

Casting: Pierre Niney, Guillaume Gallienne, Charlotte Le Bon

Laura Smet, Marie De Villepin, Ruben Alves….

 

Genre: Biopic, Drame

Sortie le: 8 janvier 2014

Distribué par : SND

4 STARS EXCELLENTEXCELLENT

Publicités

2 réponses »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s