Critique Blu-Ray

PLACE PUBLIQUE (Critique Blu-ray)

SYNOPSIS: Castro, autrefois star du petit écran, est à présent un animateur sur le déclin. Aujourd’hui, son chauffeur, Manu, le conduit à la pendaison de crémaillère de sa productrice et amie de longue date, Nathalie, qui a emménagé dans une belle maison près de Paris. Hélène, sœur de Nathalie et ex-femme de Castro, est elle aussi invitée. Quand ils étaient jeunes, ils partageaient les mêmes idéaux mais le succès a converti Castro au pragmatisme (ou plutôt au cynisme) tandis qu’Hélène est restée fidèle à ses convictions. Leur fille, Nina, qui a écrit un livre librement inspiré de la vie de ses parents, se joint à eux. Alors que Castro assiste, impuissant, à la chute inexorable de son audimat, Hélène tente désespérément d’imposer dans son émission une réfugiée afghane. Pendant ce temps, la fête bat son plein… 

Depuis qu’ils écrivent ensemble pour les autres (Cuisine Et Dépendances de Philippe Muyl, Smoking No Smoking et On Connait la chanson d’Alain Resnais, Un air de famille de Cédric Klapisch) puis pour les films réalisés par Agnès Jaoui, Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri ont construit une œuvre singulière, entre ironie mordante et regard désabusé sur le monde et leurs contemporains. Si les coups de maître Le Goût des Autres et Comme une Image furent suivis des beaucoup moins enlevés Parlez-moi de la pluie et Au bout du conte, leur retour aux affaires avec Place Publique n’en était pas moins attendu…

Avec Place Publique, ils ont non seulement retrouvé le verbe haut qu’ils manient avec majesté mais également un récit taillé pour justifier leurs saillies et les placer dans les meilleures dispositions pour réussir à ce que le fond et la forme se confondent afin de proposer un matériau dense, équilibré et singulier.

En plaçant leur histoire dans un lieu clos (une grande maison durant une pendaison de crémaillère), Jaoui et Bacri trouvent le terrain de jeu idéal pour pouvoir parler de la place prépondérante qu’ont pris les réseaux sociaux dans nos vies et du désir de reconnaissance de tout un chacun même vis-à-vis de son cercle privé. L’occasion de brocarder la célébrité illusoire, de confronter les classes sociales et les générations au fil d’un récit réjouissant, où la verve des auteurs démontre avec un ton acerbe les différences irréconciliables entre certaines classes sociales et la complicité entre les puissants qui bénéficient de passe-droits contre les plus faibles qui éprouvent un mal fou à faire entendre leurs voix (le voisin mécontent des nuisances et qui s’adresse à un mur en est un exemple frappant). Au cœur de ce scénario touffu mais extrêmement bien construit se niche une thématique de plus en plus prégnante dans le travail des deux scénaristes, qui s’interrogent sur la passage du temps et la vieillesse, sur la perte de la séduction pour Castro (Bacri) et sur l’espoir de séduire encore pour Hélène (Jaoui) puis sur le besoin d’enjoliver aux yeux des autres des destinées inéluctables…

Sous couvert d’une certaine légèreté Place Publique évoque également le délitement des idéaux de jeunesse et l’effacement progressif des convictions de ceux qui se pensaient avant-gardistes avant de s’apercevoir qu’avec le temps ils ont été dépassés par les évènements. Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri se renvoient la balle avec dextérité, lui en pseudo Thierry Ardisson, chantre du politiquement incorrect, tel qu’en lui-même, cynique, bougon et irrésistible, elle avec ses idéaux toujours chevillés au corps avec un fonds de naïveté, pratiquant avec à propos la rupture de ton, avec en toile de fond comme à leur habitude, un arrière-plan politique et un sous-texte plus profond qu’il n’y parait de prime abord…

Drôle, cinglant, acide, Place Publique recèle des morceaux de choix appelés à devenir cultes mais Agnès Jaoui (assistée à l’image par Yves Angelo) ne se contente pas d’illustrer platement son propos. Sa mise en scène est fluide, sa caméra virevolte comme une abeille d’un endroit à l’autre de la maison, trouve une silhouette en arrière-plan puis se focalise sur un groupe de gens avant que ne rejoignent dans le cadre deux groupes distincts…

Et au final, chacun en prend pour son grade sur la Place Publique d’Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri, cinglante démonstration que les Jabac comme les surnommait Alain Resnais sont bel et bien de retour dans le game.

La critique complète ici

DÉTAIL DES SUPPLÉMENTS :

Bande-annonce

Titre Original: PLACE PUBLIQUE

Réalisé par: Agnès Jaoui

Casting: Jean-Pierre Bacri, Agnès Jaoui, Léa Drucker,

Kevin Azaïs, Sarah Suco, Nina Meurisse…

Genre: Comédie

Sortie en DVD et Blu-ray le: 22 août 2018

Distribué par: Le Pacte

TOP NIVEAU

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s