Critique Blu-Ray

COEXISTER (Critique Blu-Ray)

SYNOPSIS: Sous la pression de sa patronne, un producteur de musique à la dérive décide de monter un groupe constitué d’un rabbin, un curé et un imam afin de leur faire chanter le vivre-ensemble. Mais les religieux qu’il recrute sont loin d’être des saints…

C’est en solo que Fabrice Eboué s’est attaqué à l’aventure Coexister, sa nouvelle comédie après Case Départ (co-réalisé avec Thomas Ngijol et Lionel Steketee) et Le Crocodile de Botswanga (co-réalisé seulement avec Steketee). En se lançant seul dans ce défi sur un sujet plus délicat encore que lors de ses deux précédents essais, il a eu la main heureuse puisqu’il réussit sans conteste son meilleur film alors que sur le papier cette histoire improbable paraissait totalement propice pour un plantage en règle. Si le rythme de Coexister est parfois haché et que le film a un peu de mal à trouver la bonne carburation, une fois mis sur les rails, il nous offre quelques moments hilarants qui valent leur pesant d’or ce qui avouons-le n’était pas gagné d’avance. Si la vivacité d’esprit de Fabrice Eboué, sa générosité et son sens de la répartie étaient parmi ses indéniables atouts pour s’atteler à cette tâche loin d’être évidente, l’humoriste n’est pas encore parvenu à trouver une véritable dimension au cinéma qui le rendrait incontournable et si ses saillies sont souvent dévastatrices, elles ne s’accompagnent pas encore d’un véritable sens de l’image en adéquation avec un propos relativement corrosif.

Pourtant ses deux premières tentatives faisaient état d’une patte d’auteur ainsi que d’un œil avisé sur des problèmes sociétaux d’envergure, mais avec Coexister il fait résonner son sujet avec son époque et embrasse même des problématiques délicates avec lesquelles il aurait pu facilement se vautrer. En évitant pourtant toutes les chausses trappes qui se présentaient à lui, Fabrice Eboué parvient à nous surprendre avec un film aussi drôle, qu’incarné dans son propos, ce qui n’avait rien d’une évidence. En tapant sur absolument tout le monde et en n’épargnant personne de la pointe acérée de son stylo, il impose un parti pris de ne pas se cacher et d’assumer sa virulence: chrétien, juif, musulman, chacun en prend pour son grade et le ton grinçant employé, emballé pas des dialogues qui assaisonnent, font que Coexister ne plaira pas à tout le monde loin de là. Les ligues de vertus vont sans aucun doute trouver du grain à moudre pour jouer les offusqués de la vanne parmi les plus violentes -et drôles- entendues sur un sujet aussi clivant. Ceux qui ne rangent pas l’humour dans des cases devraient quant à eux se régaler de ce festival de bons mots qui font tout le sel de l’entreprise.

COEXISTER 3 CLIFF AND CO

Pour parvenir à réussir ce qui avait tout d’une gageure le réalisateur a eu l’excellente idée de rester un peu en retrait et de mettre en lumière un trio non seulement complémentaire mais aussi d’une justesse et d’une drôlerie qui n’ont d’égale que leur talent. Que ce soit Guillaume de Tonquédec, Ramzy Bedia et Jonathan Cohen ils sont tous les trois dans des registres différents mais qui se complètent, absolument hilarants. On mettra malgré tout un coup de projecteur sur Jonathan Cohen qui dans une performance totalement débridée confirme une maestria pour un comique décalé irrésistible ce qui sans qu’il le fasse volontairement lui donne un certain ascendant sur ses camarades de jeu. Il détonne réellement en rabbin dépressif, qu’un trauma surprenant englue dans la dépression  et qui cherche à reprendre pied avec ce projet musical. Avec ce rôle, Jonathan Cohen se paye le luxe de quelques scènes qui devraient faire date.

COEXISTER 4 CLIFF AND CO

Audrey Lamy apporte du piquant grâce à sa gouaille et à personnalité détonante qui fait des ravages dans les rangs. Fabrice Eboué lui a un rôle on l’a dit plus en retrait mais en se posant comme garant des dérapages du trio, il livre une prestation très correcte. Mais ce n’est pas lui faire injure de dire que c’est à l’écriture qu’il tire magnifiquement son épingle du jeu par une puissance dévastatrice de la punchline qui devient ici un art à part entière. Si son concept un poil naïf , celui du vivre-ensemble, peut sembler quelque peu anachronique par les temps actuels, sa force de ne jamais être didactique ni pontifiant, permet à Coexister de rester tout du long une comédie populaire qui ne se veut pas donneuse de leçon et qui a la louable ambition de vouloir faire rire sans discontinuer…

COEXISTER 5 CLIFF AND CO

Un film comme celui-là qui tente -même maladroitement- de sortir des moules de la comédie française de papa que les distributeurs et le public plébiscitent à longueur d’année et qui permet d’asséner des vérités avec véhémence tout en privilégiant son statut d’auteur, voilà qui est suffisamment rare pour s’en féliciter. Avec tous ses défauts, Coexister n’est évidemment pas parfait, on ne rit pas d’emblée à gorge déployée mais il faut laisser un peu de temps pour que l’humour et l’esprit infusent réellement. Fabrice Eboué réussit avec Coexister un film totalement improbable et qui réussit pourtant à faire ressortir non seulement le génie comique de Jonathan Cohen mais également un sens de la punchline savoureuse ce qui en fait une œuvre attachante à plus d’un titre.

DÉTAIL DES SUPPLÉMENTS:

Interview de Fabrice Eboué
Bêtisier
Clip : « Pink Kalash »
Karaoké : « Un dimanche matin »

COEXISTER BR AFFICHE CLIFF AND CO

Titre Original: COEXISTER

Réalisé par: Fabrice Eboué

Casting : Jonathan Cohen, Ramzy Bédia, Guillaume de Tonquédec …

Genre: Comédie

Sortie le : 14 février 2018 en DVD et Blu-Ray

Distribué par: Fox Pathé Europa

TRÈS BIEN

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s