Critiques Cinéma

REVENGE (Critique)

SYNOPSIS: Trois riches chefs d’entreprise quarantenaires, mariés et bons pères de famille se retrouvent pour leur partie de chasse annuelle dans une zone désertique de canyons. Un moyen pour eux d’évacuer leur stress et d’affirmer leur virilité armes à la main. Mais cette fois, l’un d’eux est venu avec sa jeune maîtresse, une lolita ultra sexy qui attise rapidement la convoitise des deux autres… Les choses dérapent… Dans l’enfer du désert, la jeune femme laissée pour morte reprend vie… Et la partie de chasse se transforme en une impitoyable chasse à l’homme… 

Premier long-métrage de la réalisatrice Coralie Fargeat, Revenge s’aventure sur le film casse-gueule par excellence dans le cinéma français : le film de genre et plus précisément le rape and revenge movie. Traité maintes et maintes fois par le cinéma mais ayant une résonance particulière à notre époque, le film réussit malgré quelques défauts scénaristiques à nous captiver du début à la fin. On reproche souvent aux films de genre français d’être tétanisé par le genre en soi et de copier (souvent mal) leurs glorieux ainés, Cronenberg et Carpenter pour ne citer qu’eux. Grave de Julia Ducourneau avait parfaitement évité ce piège et avait réussi à trouver sa singularité.

revenge 1 cliff and co

La première demi-heure du film nous présente le personnage féminin de Jennifer ultra sexualisé, un fruit défendu que les trois personnages masculins souhaitent dévorer. Ultra coloré et très bruyant par sa bande-son, Coralie Fargeat ne jouera pas la subtilité dans ce huis-clos filmant son actrice très près du corps quasi sans dialogue. De manière assez appuyée, les personnages masculins sont décrits comme violents, menteurs, lâches, misogynes mais surs de leurs forces ce qui les mènera à leurs pertes. Leurs principaux intérêts quand ils ne trompent pas leurs femmes est de regarder du catch, boire de la bière et participer à leurs chasses annuels avec des énormes pistolets. Basique dans son scénario, on comprend vite les tenants et les aboutissants de l’histoire ce qui pourrait à première vue plomber le film mais la réalisatrice possède un énorme talent de mise en scène pour à la fois offrir de formidables idées visuelles et à la fois créer une tension permanente.

revenge 2 cliff and co

En effet, l’histoire de ce rape and revenge movie ne laisse pas la place aux questionnements moraux et aux dialogues sur le sens des actes des personnages. On est dans l’action brute et à l’image du personnage principale de The Descent de Neil Marshall sorti 15 ans plus tôt, Jennifer va petit à petit se transformer en combattante primaire qui vient pour appliquer la loi du talion afin d’assouvir sa vengeance. Ce film se faisant écho d’une grosse actualité, la réalisatrice utilise des images assez équivoques pour faire passer le message de faire table rase de la société patriarcale occidentale. Ainsi, la scène de l’arbre, certes grossière, avec cette branche qui vient s’enfoncer dans le corps de Jennifer, deviendra le symbole de cette volonté d’y mettre fin. Et ce changement se fera dans la violence extrême à en croire la scène finale sanglante.

revenge 3 cliff and co

A chaque nouvelle scène, Fargeat prend la peine de l’introduire par une succession de plans fabuleux qui restent instantanément en mémoire, avec notamment la scène du réveil de Jennifer et ses gouttes de sang tombant sur les fourmis avec toujours cette musique assourdissante. La réalisatrice sait également parfaitement filmer le grandiose à travers ses plans larges de déserts infinis  faisant penser modestement au Fury Road de Miller. Enfin, et c’est assez rare pour le noter, les scènes d’action sont assez inventives et plus particulièrement la dernière, pour ne pas s’échapper du récit qui parfois tourne un peu en rond. A noter, la performance explosive de Matilda Lutz. En jeune fille superficielle et sexy ou en vengeresse, son charisme est total. Bref, au-delà du discours politique indéniable de ce film, Revenge est un pur objet jouissif très maitrisé pour un premier long-métrage.

Titre Original: REVENGE

Réalisé par: Coralie Fargeat

Casting :  Matilda Lutz, Kevin Janssens, Vincent Colombe…

Genre: Thriller

Sortie le: 7 février 2018

Distribué par: Rezo Films

EXCELLENT

Publicités

2 réponses »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s