Critique Blu-Ray

FAUTE D’AMOUR (Critique Blu-Ray)

SYNOPSIS: Boris et Genia sont en train de divorcer. Ils se disputent sans cesse et enchaînent les visites de leur appartement en vue de le vendre. Ils préparent déjà leur avenir respectif : Boris est en couple avec une jeune femme enceinte et Genia fréquente un homme aisé qui semble prêt à l’épouser… Aucun des deux ne semble avoir d’intérêt pour Aliocha, leur fils de 12 ans. Jusqu’à ce qu’il disparaisse.

…. Faute d’amour prend a rebours le film de fugue classique dans lequel le spectateur peut s’identifier et prendre fait et cause pour des parents brisés par la disparition de leur enfant tant aimé. Dans ce récit, peut-être encore plus que dans les précédents films de Zvyagintsev, les bons sentiments n’ont pas leur place, l’amour est non seulement absent mais semble même être un sentiment étranger à des personnages rongés par l’amertume et incapable d’un quelconque don de soi. Pour parler de Boris (Aleksey Rozin) et Zhenya ( Maryana Spivak) on pourrait même reprendre les paroles de la magnifique chanson de Serge Gainsbourg et parler d’anamour transitoire, tant l’un comme l’autre, dans leur relation passée comme dans leur nouvelle relation, paraissent incapables d’aimer vraiment. C’est dans ce contexte qu’intervient la disparition d’Alyosha (Matvey Novikov)enfant non désiré, devenu un poids pour ses parents alors qu’ils souhaitent construire leur nouvelle vie. Boris avec sa maîtresse qu’il a mis enceinte et Zhenya avec un riche quadragénaire qui peut lui offrir la vie dont elle a toujours rêvé. Une mère cupide et amère qui passe son temps sur son portable et son compte facebook, un père lâche et volage fuyant ses responsabilités, tous deux refusant par ailleurs d’assumer la responsabilité de la garde de leur fils, une grand-mère acariâtre et paranoïaque vivant recluse dans sa maison et incapable de la moindre empathie,  la famille russe vue par Zvyagintsev fait froid dans le dos… La noirceur totale du récit nous tient suspendu à son dénouement qui quel qu’il soit ne pourra pas être un happy end. Noir c’est noir, il n’y a pas d’amour mais il n’y pas non plus d’espoir dans le dernier film pamphlet de Zvyagintsev

La critique complète de Fabrice Sayag ici

DÉTAIL DES SUPPLÉMENTS :

Entretien avec le réalisateur (25 min)
Analyse du film par Xavier Leherpeur, critique de cinéma (10 min)

faute d'amour br cliff and co

Titre Original: LOVELESS

Réalisé par: Andrey Zvyagintsev

Casting : Alexey Rosin, Maryana Spivak, Marina Vasilyeva …

Genre: Drame

Sortie le: 06 février 2018 en DVD et Blu-Ray

Distribué par: Pyramide Vidéo

4,5 STARS TOP NIVEAU

TOP NIVEAU

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s