Critiques Cinéma

THOR : RAGNAROK (Critique)

SYNOPSIS: Privé de son puissant marteau, Thor est retenu prisonnier sur une lointaine planète aux confins de l’univers. Pour sauver Asgard, il va devoir lutter contre le temps afin d’empêcher l’impitoyable Hela d’accomplir le Ragnarök – la destruction de son monde et la fin de la civilisation asgardienne. Mais pour y parvenir, il va d’abord devoir mener un combat titanesque de gladiateurs contre celui qui était autrefois son allié au sein des Avengers : l’incroyable Hulk… 

La phase 3 de l’univers Marvel au cinéma débutée avec Captain America Civil War et poursuivie par Doctor Strange, Les Gardiens de la Galaxie Vol.2 et Spider-Man Homecoming clôt l’année 2017 avec le troisième volet des aventures de Thor. C’est un euphémisme de dire que l’on avait trouvé les deux précédents épisodes des aventures du Dieu d’Asgard assez poussives, voire ennuyeuses et c’est sans un réel empressement que l’on attendait de voir ce qu’il en était. Seul motifs d’espoir dans les ténèbres, la présence de Hulk (Mark Ruffalo) qui permettait de croire à une sorte de buddy movie intergalactique et la mise en scène dévolue au réalisateur  néo-zélandais Taika Waititi ( What We Do in the Shadows – Vampires en toute intimité -2015). Plus quelques guests prestigieuses au premier rang duquel, Jeff Goldblum et Cate Blanchett, qui semblaient pouvoir donner du cachet et un supplément d’âme au film, même si l’on sait que la machine Marvel n’est pas toujours propice à l’expression du talent artistique, fut-t-il plus exceptionnel que la moyenne.

C’est donc avec les pincettes d’usage que l’on a découvert ce Thor : Ragnarok et force est de constater que l’on y a trouvé notre compte et bien plus encore. C’est une véritable orgie pop que ce nouvel opus clairement orienté vers ce qui a fait le succès des Gardiens de la Galaxie, mais sans que les spécificités de Thor ne soient reniées et c’est ce qui en fait le sel. Le studio a vraisemblablement pris acte que la patte comique, l’action tonitruante et le fun à gogo étaient les éléments clés pour revigorer une marque si ce n’est atone, clairement en deçà artistiquement des Iron Man ou Captain America. Sans forcer, Thor : Ragnarok met  ses deux prédécesseurs au rencard avec des idées délirantes, une imagerie colorée à outrance et une action décomplexée qui en font un divertissement haut de gamme. L’humour facile souvent reproché aux films Marvel par ceux qui n’y sont pas sensibles est ici décuplé et ce n’est pas avec ce film qu’ils se réconcilieront avec les films de super-héros. Là où dans les autres films l’humour soulignait parfois l’action c’est presque le contraire ici, l’action étant impulsée par un humour ravageur qui est clairement le point fort du film. Tellement ravageur et parfois à la lisière de tomber dans la parodie même si il parvient pourtant à l’éviter, qu’il finit même par être presque étouffant, empêchant des séquences qui pourraient avoir une véritable envergure dramatique de s’épanouir au sein d’un récit pourtant efficace.

Niveau grand spectacle, Thor : Ragnarok est souvent intense et scotchant mais tellement rempli de couleurs flashy qui piquent parfois un peu les yeux, que le film en vient presque à être assommant. Ce n’est heureusement pas suffisant pour nous faire faire la fine bouche mais ça limite un peu la portée de notre plaisir car même la direction artistique, n’est pas réellement inventive. Elle déploie pourtant suffisamment de cool pour nous faire passer un moment vraiment agréable. En ce qui concerne l’interprétation, Chris Hemsworth semble s’amuser comme un fou, débarrassé du carcan Ses interactions avec un Mark Ruffalo, qui est lui plus en retrait, car devant surtout exercer ses talents sous le maquillage de Hulk, sont relativement savoureuses et le plaisir de retrouver le tandem est patent. Tom Hiddelston a beau être très bon, le personnage de Loki fait quant à lui un peu trop de surplace. Du côté des acteurs invités, Jeff Goldblum est vraiment très (très) drôle même si il a tendance à cabotiner plus qu’à son tour et Cate Blanchett fait le job avec conviction. La réalisation de Taika Waititi est à la hauteur mais sa patte se ressent plus dans la comédie que dans de réels partis pris visuels et artistiques. C’est dommage mais on s’éclate suffisamment pour ne pas s’ennuyer d’autant que la B.O pleine d’allant enrobe le tout avec panache. On ne voit pas trop où Thor : Ragnarok nous emmène et il ne fait à aucun moment la jonction avec Avengers : Infinity War, mais il y aura Black Panther pour peut-être remplir cet office. Le film semble presque vivre en dehors des contingences de l’univers partagé si ce n’est une séquence commune un poil gratuite mais drôle. Thor : Ragnarok ne nous rend pas encore marteau mais il nous emporte dans un tourbillon d’action et d’humour empruntant certes tout aux Gardiens de la Galaxie mais pour un bien meilleur rendu que ce à quoi Thor nous avait habitué. Fun mais jusqu’au vertige!

Titre original: THOR : RAGNAROK

Réalisé par: Taika Waititi

Casting: Chris Hemsworth, Mark Ruffalo, Tom Hiddelston…

Genre: Action, Aventure, Fantastique

Sortie le: 25 octobre 2017

Distribué par :The Walt Disney Company France

BIEN

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s