Séries

GAME OF THRONES SAISON 7 : Recap Épisode 1 La Preuve par deux

ATTENTION SPOILERS INSIDE

Nous y voilà ! Depuis plus d’un an que nous attendons ça, Game of Thrones a repris ! Nous allons enfin voir Daenerys tenter de conquérir Westeros, connaître le destin de Jon Snow, et assister, si les Dieux sont cléments, aux retrouvailles des derniers enfants Stark. Sans plus tarder, plongeons-nous dans un résumé de ce premier épisode, avant d’essayer d’en analyser les grandes lignes. Attention, cet article dans son intégralité est, évidemment, un gigantesque spoiler.

Résumé de l’épisode 1 : Dragonstone.

Arya Stark, sous l’apparence de Walder Frey, empoisonne le clan Frey en entier lors d’un banquet mortel. Les White Walkers, qui possèdent des géants, avancent dans le froid, supposons-nous vers le sud. Bran et Meera rejoignent enfin la Garde de Nuit, qui les laisse franchir le Mur.  Jon organise la défense du Nord, en mobilisant hommes et femmes de 10 à 60 ans à la recherche de Dragonglass, matériau qui permet de se débarrasser des Morts. Sansa s’oppose à lui lorsqu’il décide de confier les châteaux des clans traitres Karstark et Umber à leurs plus jeunes représentants, plutôt que des les partager aux familles qui se sont battus à ses côtés. Mais Jon, Roi du Nord, a le dernier mot. Jaime et Cersei font le constat qu’ils sont entourés d’ennemis. La Reine n’a plus vraiment d’ambitions, maintenant que ses enfants sont tous morts, et se lance dans une guerre totale, cherchant à s’allier avec Euron Greyjoy. Ce dernier, qui souhaite devenir Roi en l’épousant (et en provoquant au passage Jaime), lui promet un cadeau pour prouver sa loyauté. Sandor Clegane enterre un père et sa fille, morts de faim par sa faute, et parvient à voir dans les flammes : il aperçoit les Morts avancer vers Eastwatch-by-the-Sea, là-même où Jon envoie les Sauvageons remettre sur pied les défenses du Mur. Samwell Tarly, préposé aux tâches les plus basses de la Grande Bibliothèque, finit par découvrir qu’une montagne de Dragonglass est cachée à Dragonstone, le siège des Targaryen sur Westeros. C’est là que Daenerys et son armée débarquent, s’emparant d’une place forte complètement vide. Les  vraies hostilités peuvent commencer.

Retour sur l’épisode

Comme souvent, ce premier épisode d’une nouvelle saison de Game of Thrones dresse un état des lieux des forces en présence, pour mieux préparer la suite. Un thème se dégage de ce premier pas vers la guerre totale : la dualité.

Deux cartes

On aperçoit deux cartes dans cette introduction à la septième saison. La première est celle que fait peindre Cersei dans l’une des cours de son château de Port-réal. Pour le spectateur, c’est le moyen de prendre conscience de l’isolement des Lannister, seuls contre presque tous. Au Nord, au Sud, à l’Est et à l’Ouest, que des ennemis. La seule chance de renverser cet équilibre précaire : une alliance, avec le plus dangereux et le plus mystérieux des acteurs encore en course dans ce Jeu des Trône, Euron Greyjoy.

On prend surtout conscience lors des échanges entre Jaime et sa jumelle que cette dernière n’a plus qu’un objectif : se défaire de ses ennemis, à tout prix. La Reine le dit elle-même, ils représentent avec son frère les derniers des Lannister, en tous cas de ceux qui comptent (Tyrion ne fait donc plus partie de la famille à ses yeux). C’est un avenir bien funeste qu’elle dessine, elle qui n’a plus de descendance pour lui survivre. Il y a donc fort à parier que pour Cersei, c’est un combat à mort qui s’engage avec les autres familles du royaume. Jaime, plutôt spectateur des événements, n’a pas montré de signe de désaccord, et semble se ranger du côté de sa sœur et de ses actions désespérées. En sera-t-il de même si celle-ci accepte d’épouser Euron Greyjoy ?

A Dragonstone, qu’elle retrouve après une vie d’exil, Daenerys découvre la Table Peinte, sur laquelle son ancêtre Aegon le Conquérant avait planifié sa conquête de Westeros, il y a de cela 300 ans. A n’en pas douter, elle visera le même objectif avec ses alliés dans l’épisode suivant. La scène de son arrivée dans son lieu de naissance (c’est en effet à Dragonstone qu’elle est née lors de la fuite des Targaryen) est quasiment muette, laissant place à de superbes images et à beaucoup d’émotion. En effet, Tyrion, Ver Gris, Missandei et ses autres lieutenants ont compris que ce moment est historique pour la jeune reine : il marque la fin de son exil, et le début de la conquête de Westeros. Dont nous devrions avoir un sanglant aperçu rapidement.

Deux lieux

Il y a deux lieux qui ressortent de ce premier épisode, et à n’en pas douter il se passera des choses aux deux endroits. Le premier est évidemment Dragonstone, la nouvelle place forte de Deanerys. Dans ce château bâti par ses ancêtres, l’armée gigantesque qu’elle a réuni. Mais aussi, selon Sam, une montagne de Dragonglass, cachée dans le sol, et arme mortelle dans la guerre qui se prépare avec les morts. A n’en pas douter, ce sera l’une des clés qui, peut-être, pousseront le Roi du Nord à s’allier avec la Mère des Dragons. De la même façon, si les Lannister apprennent l’intérêt de Jon pour Dragonstone, n’essaieront-ils pas de conquérir cet atout essentiel ?

L’autre château qui s’annonce comme un probable prochain champ de bataille : Eastwatch-by-the-Sea, la forteresse la plus à l’Est du Mur. Ce sont les Sauvageons qui sont chargés par Jon de réhabiliter la forteresse, à l’abandon depuis des siècles, afin de se préparer à l’attaque des White Walkers. Car si l’on en croit les visions de Sandor Clegane, c’est bien par là qu’arriveront les Morts, eux qui ont déjà franchi les montagnes qui la protègent. Après Hardhome et le Poing des Premiers Hommes, Eastwatch semble en bonne place pour être le cadre de la 3e bataille entre la Garde de Nuit et les armées du Roi de la Nuit.

Deux duos

La dualité s’exprime doublement par l’entremise de deux duos de frères et sœurs. Cersei et Jaime d’un côté, dont la relation est complétement déséquilibrée en faveur de la Reine. Mue par la rage, elle prend les choses en main, comme le lui permet son nouveau statut de suzerain, et cherche l’alliance avec Euron Greyjoy. Jaime, toujours fou amoureux de sa sœur, s’écrase face à ses décisions, dont on ne sait pas s’il les trouve bonnes ou mauvaises. Par contre, il y a fort à parier qu’il ne supporte pas longtemps le nouveau Roi des Fers-Nés, qui s’est ouvertement moqué de lui et de sa main manquante, et surtout qui ambitionne d’épouser la Reine des 7 royaumes. Peu de chances qu’il la laisse faire.

L’autre conflit fraternel qui se dessine, celui qui commence à apparaître entre Jon et Sansa. Si le Roi du Nord a l’âme d’un leader, sa naïveté (toute relative) et sa bonté naturelle lui permettront-elles de survivre à ses nombreux ennemis ? Pas de doute, il comprend les enjeux de l’affrontement au Nord, et fait tout ce qui est en son pouvoir pour préparer ses armées à la guerre avec les Morts. Mais possède-t-il le sens politique et la finesse diplomatique (et tout le machiavélisme que cela peut supposer) pour affronter ses ennemis du Sud, les hommes ? Sansa, qui a appris sur le tas face à Cersei, puis à Ramsay Bolton, semble plus consciente des obstacles que les Maisons ennemies peuvent représenter. Mais jouera-t-elle collectif, ou finira-t-elle par se laisser convaincre par Littlefinger de jouer sa propre partition ? Nous aurons, a priori, rapidement la réponse.

De l’ombre à la lumière.

Derniers chemins parallèles, ceux d’Arya et de Sandor Clegane. Tous les deux semblent voir le peu d’humanité qui leur reste revenir à la vie. Arya, après avoir massacré sans remords toute un clan, à l’air d’être sensible aux discours des soldats Lannister avec lesquels elle partage son repas (un pique-nique animé par le chanteur Ed Sheeran, qui incarne l’un des soldats et pousse la chansonnette). En parlant de leur famille, de leur maison et d’une vie de paix, seraient-ils en train de toucher une corde sensible chez la benjamine des Stark ? Si le groupe de soldats survit à l’épisode suivant, il y a de fortes chances qu’Arya ait commencé à ne plus considérer tout le monde comme un adversaire hostile. Sandor Clegane quant à lui a déjà parcouru une bonne partie du chemin vers l’humanité. Déjà convaincu que passer sa vie à massacrer des gens n’était pas une situation idéale moralement parlant, on le voit ici pour la première fois en pleine crise de culpabilité. Avec Béric Dondarrion et Thoros de Myr, il fait halte dans une ferme qu’il avait visité quelques saisons auparavant, en compagnie d’Arya justement, et où il avait dépouillé de toute sa fortune le fermier. Lorsqu’il se rend compte que celui-ci, en train de mourir de faim, avait préféré mettre fin à ses jours et à ceux de sa petite fille plutôt que d’attendre une lente agonie, il réalise qu’il est le seul responsable de la mort de deux innocents. Il les enterre, et tente de dire quelques mots. Mais, cynique parmi les non-croyants, il ne se rappelle plus des mots sacrés. Aussi est-il autant surpris que le spectateur quand des visions lui apparaissent des flammes du Dieu R’Hllor, lui montrant, semble-t-il, la direction où aller. Sandor Clegane, qui a peur du feu, en disciple du Dieu de la Lumière ? Il n’y a que dans Game of Thrones que cela pourrait arriver.

Peu de morts dans ce premier chapitre donc, comme souvent. Mais là où une saison normale met deux ou trois épisodes à démarrer, qu’en sera-t-il pour une saison qui n’en compte que sept ? Il y a fort à parier que dès l’épisode deux, le sang ne recoule à Westeros. Réponse la semaine prochaine ! En attendant, vous pouvez jouer avec nous à notre Bet of Thrones ! La rédaction des Chroniques parie sur les morts du prochain épisode, et vous invite à participer ! Toutes les explications ici :

Bet of Thrones : Jouez avec nous pour deviner les morts de Game of Thrones

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s