Critiques

THIS IS US (Critique Saison 1) Eux c’est nous…

4 STARS EXCELLENT

this-is-us

SYNOPSIS: Selon Wikipédia, en moyenne 18 millions d’êtres humains partagent le même jour d’anniversaire à travers le monde. Mais il existe une famille, dispatchée entre New York et Los Angeles, dont quatre des membres sont nés le même jour ! Voici leur histoire drôle et émouvante…

L’année 2016 aura été des plus favorables pour Dan Fogelman. Le créateur de Galavant n’a peut-être pas réussi à sauver son bébé musical mais avec deux séries à l’antenne cette année (This Is Us sur NBC et Pitch sur FOX), il semblerait qu’il ne soit pas trop à plaindre. Pitch avait fait couler beaucoup d’encre lors de son achat par la chaîne, mais avec trois nominations aux Golden Globes (Meilleure Série Dramatique et Meilleure Actrice dans un Second Rôle pour Mandy Moore et Chrissy Metz), c’est le mélodrame This Is Us qui tape dans l’œil de la critique. Une attention méritée d’ailleurs, parce que sous ses dehors de drame larmoyant, la série fait la chronique, ultra-sentimentale certes, mais profondément honnête d’une galerie d’individus lambda qui vous rappelleront certainement les gens qui vous entourent.

Jack (Milo Ventimiglia), Kate (Chrissy Metz), Kevin (Justin Hartley) et Randall (Sterling K. Brown) n’ont à priori rien en commun en dehors de leur anniversaire, qui tombe le même jour. Jack est un homme fou amoureux de Rebecca (Mandy Moore), sa femme, avec qui il attend un enfant, Kevin est un acteur de sitcom qui désespère d’être pris au sérieux, Randall un avocat père de famille vivant dans la banlieue de Philadelphie et Kate est une jeune femme obèse pour qui la perte de poids fait figure de Saint Graal. Pourtant, tous ces personnages sont inextricablement liés les uns aux autres mais il vous faudra regarder le pilote pour savoir comment.

Vous aimerez :

Les acteurs. Ça faisait longtemps qu’on n’avait pas vu une distribution aussi bien orchestrée. Pas une seule fausse note dans cette chorale d’acteurs qui font preuve d’une humanité et d’une vulnérabilité désarmantes. Mention spéciale à Justin Hartley, qui bien que souffrant de l’affliction de l’acteur jeune à qui on demande d’enlever sa chemise plutôt que s’investir dans son rôle, dévoile un potentiel comique qu’on était loin d’imaginer.

Les dialogues. Poignants. Émouvants. Attendrissants au possible, mais avec doigt d’acidité et un sens de l’humour qui bouleverse toute scène menaçant de tomber dans le pathos grandiloquent. Un numéro d’équilibriste de la part des scénaristes que même les plus blasés ne pourront s’empêcher d’applaudir.
La musique. Composée par Siddhartha Khosla, elle, fait partie intégrale des épisodes, au même titre que les mots prononcés par nos personnages. Que ce soit pour souligner l’importance d’un moment, d’un regard ou d’une action, ou que l’intrigue se déroule dans un silence complet, on sent l’attention portée au détail. Du beau travail de la part du département son.

Vous n’aimerez peut-être pas :

La banalité du sujet. Les problèmes sont relativement anodins, l’échelle de l’intrigue est plutôt humble et la série développe rapidement une notion d’intimité qui rebutera sans doute les fans de course-poursuites et de situations de vie ou de mort. On est dans le domaine de la miniature, gîte de la grandeur pour Gaston Bachelard mais également tanière d’ennui pour les fans d’adrénaline.

Le sentimentalisme. On vous prévient tout de suite : cyniques s’abstenir. This is Us a quelque chose de foncièrement naïf et bien-pensant, de viscéralement fleur-bleue, quelque chose d’une opération à cœur ouvert, a fond dans le ressenti et pas vraiment fixé sur les entrelacs de l’intrigue. C’est une question de goût.

Les révélations du dernier acte. Ça peut paraître paradoxal avec le point précédent, mais s’il y a relativement peu de péripéties durant la majorité des quarante minutes d’un épisode, les trois ou quatre dernières ont la fâcheuse tendance à lâcher les révélations comme des bombes. Le but est bien sûr de faire revenir le spectateur, mais la répétition fait que ça devient un peu trop prévisible tout ça.

On ne va pas vous mentir, This is Us ne plaira sans doute pas à tout le monde. Les détracteurs hausseront les épaules et changeront de chaîne tandis que les amoureux tomberont raide dingues de cette série à vif et de ses personnages à fleur de peau. Ça fait vraiment plaisir de voir un script mettre ses acteurs autant en valeur, offrant juste ce qu’il faut de contexte pour épauler leur travail mais sans jamais prendre le pas sur l’émotion pure qui se dégage d’eux. Alors oui, c’est de la guimauve, mais ça ne fait pas de mal de temps en temps, un peu de douceur dans ce monde de brutes.

Crédits: NBC / Canal+ Séries

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s