Critiques Cinéma

BRAQUEURS (Critique)

4 STARS EXCELLENT

braqueurs affiche

SYNOPSIS: Yanis, Eric, Nasser et Frank forment l’équipe de braqueurs la plus efficace de toute la région Parisienne. Entre chaque coup, chacun gère comme il peut sa vie familiale, entre paranoïa, isolement et inquiétude des proches. Par appât du gain, Amine, le petit frère de Yanis, va commettre une erreur… Une erreur qui va les obliger à travailler pour des caïds de cité. Cette fois, il ne s’agit plus de braquer un fourgon blindé, mais un go-fast transportant plusieurs kilos d’héroïne. Mais la situation s’envenime, opposant rapidement braqueurs et dealers… 

On avait laissé Julien Leclercq sur Gibraltar et la polémique qui l’avait violemment opposé à Abdel Raouf Dafri le scénariste, ce qui avait parasité la promotion d’un film dont les promesses n’étaient que partiellement tenues mais qui recelait malgré tout des séquences très efficaces. Le réalisateur de L’assaut est de retour avec un thriller nerveux dont on n’attendait pas qu’il nous scotche à nos fauteuils. C’est pourtant le cas disons le tout net. Braqueurs est une vraie réussite, un vrai film de genre qui n’a pas honte de ce qu’il est et qui ne cherche pas à afficher un style auteurisant pour se donner une légitimité cinématographique. Un film de gangsters qui alterne les moments de tension avec des gunfights filmés à hauteur d’hommes, toujours lisibles et jamais sur-découpés, simplement entrecoupés par des séquences sur la vie privée des protagonistes qui font avancer le récit et ne sont pas là pour remplir d’éventuels trous dans le scénario. Le film va droit au but, extrêmement ramassé dans sa durée (une petite 1h21) et impressionne par son rythme soutenu et sa dramaturgie bien exploitée grâce à une distribution bien pensée qui assure le spectacle.

BRAQUEURS 1

On pourrait reprocher au script de Braqueurs de ne pas suffisamment développer la psychologie de ses personnages et de jouer son va-tout sur l’action et la précision des fusillades mais ce serait lui faire un mauvais procès. On sent bien que les intentions se concentrent à ce que l’ensemble soit haletant et que le spectateur soit immergé dans cette atmosphère prenante du début à la fin. Et non seulement ça fonctionne mais ça n’empêche nullement au récit de donner de l’épaisseur à ses personnages ni des explications convaincantes à ce qui les lie et les anime. Si évidemment la réalisation percutante de Julien Leclercq et son style sans fioritures est le centre névralgique de Braqueurs, il faut saluer les comédiens qui font mieux que se défendre dans un registre qui demande un minimum d’intensité pour que l’on ne sorte pas du film. Et de l’intensité Guillaume Gouix, Youssef Hajdi et surtout l’impeccable Sami Bouajila, en ont à revendre. On pourra regretter des rôles féminins un peu caricaturaux, un bad guy interprété par le rappeur Kaaris qui n’est peut-être pas à la hauteur de ses adversaires, mais pour qui souhaite un bon film de gangsters immersif et franc du collier, Braqueurs est un choix impeccable.

braqueurs affiche

Titre Original:  BRAQUEURS

Réalisé par: Julien Leclercq

Casting :  Sami Bouajila, Guillaume Gouix, Youssef Hajdi,

Alice de Lencquesaing, Kaaris, Kahina Carina…

Genre: Policier

Sortie le: 04 mai 2016

Distribué par: SND

4 STARS EXCELLENTEXCELLENT

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s