Critiques Cinéma

PROMETHEUS (Critique) ***

SYNOPSIS : Une équipe d’explorateurs découvre un indice sur l’origine de l’humanité sur Terre. Cette découverte les entraîne dans un voyage fascinant jusqu’aux recoins les plus sombres de l’univers. Là-bas, un affrontement terrifiant qui décidera de l’avenir de l’humanité les attend.

Ultra attendu par toute une armée de spectateurs prêts à adouber le nouveau film culte de S-F, voici donc que débarque Prometheus, la nouvelle bête mise en scène par Ridley Scott, le papa d’Alien. Avec son casting cinq étoiles, ses bandes annonces spectaculaires et alléchantes, c’est peu dire que Prometheus faisait saliver par avance, en laissant qui plus est penser que le film serait directement relié à la saga Alien. Prequel qui ne dit pas son nom, s’il remplit une large part de son contrat, Prometheus laisse malgré tout un sentiment mitigé après coup, comme ces films qu’on place d’emblée sur un piédestal et dont on finit par se rendre compte qu’on en attendait trop.

Pour ceux qui souhaitaient soumettre leurs nerfs aux peurs les plus effroyables, ils devront se contenter de la mise en place d’une atmosphère pesante et d’une progression dramatique chaotique et souffreteuse. L’histoire avance puis se fait des croches pieds à elle même en faisant du surplace, la faute à un scénario bancal signé Damon Lindelof déjà auteur de l’oubliable Cowboys et envahisseurs et pilier de la série Lost. Un habitué donc pour dire des choses sans les dire et pour poser une multitude de questions sans apporter de réponses tout en ouvrant de nouvelles pistes. L’un des autres bémols du film réside dans l’écriture des personnages. Si ceux de Noomi Rapace ou Michael Fassbender sont très intéressants avec un réel background et une véritable profondeur, certains autres comme celui de Charlize Theron notamment sont visiblement victimes des basses œuvres du montage. Une version director’s cut permettrait sans doute de mieux comprendre certains sauts narratifs assez incompréhensibles et d’éclairer différemment certains choix. Car à trop vouloir être efficace et concis, certaines ellipses témoignent d’un manque de rigueur qui ne lasse pas d’interroger.

Hors, si ces défauts sont bien présents, Prometheus reste quand même très au dessus de la moyenne car Ridley Scott est loin d’être un manchot et il le confirme à nouveau ici. En livrant un film visuellement époustouflant, au travers de plans d’une beauté qui laisse pantois, le tout sublimé par une 3D qui magnifie le monde recréé pour l’occasion, le réalisateur de Gladiator démontre qu’il n’a rien perdu de sa superbe. Il signe des images impressionnantes par leur force d’évocation et leur rendu magnifique, qui se complètent superbement avec les questions philosophiques qu’induit le scénario sur les origines de l’humanité.

Bien qu’inégal, Prometheus est un film fascinant qu’il faut impérativement découvrir sur grand écran afin d’en apprécier toute la qualité visuelle. Le reste ne surprendra ou n’effrayera pas, car marchant dans les traces déjà balisées de tout un pan de la science-fiction. Malgré tout, en terme de divertissement, un tel film a peu d’équivalent, et quelques scènes chocs lui assureront sans peine une bonne réputation, mais il manque la marche qui aurait pu le mener au statut de grand film car jamais il ne transcende ce que l’on connait peu ou prou. A vouloir s’échapper des influences de sa saga originelle mais en y revenant immanquablement par touches successives, Ridley Scott, au final ne semble pas trop savoir où il devait emmener Prometheus. Espérons que pour la suite de cette nouvelle aventure cinématographique qui ne devrait pas manquer d’arriver, il trouve un chemin moins sinueux.

PROMETHEUS DE RIDLEY SCOTT, AVEC CHARLIZE THERON, MICHAEL FASSBENDER, IDRIS ELBA, NOOMI RAPACE, PATRICK WILSON, GUY PEARCE… SORTIE LE 30 MAI 2012

DISTRIBUE PAR TWENTIETH CENTURY FOX FRANCE

Publicités

7 réponses »

  1. Je suis en partie d’accord avec toi. J’ai aimé, en grande partie pour les qualités visuelles. j’ai été déçu par certains aspects du scénario, trop codé. Ca reste quand même un gros film et certaines scènes sont très réussies.

  2. c est une intention louable de vouloir a tout pris défendre une bouse pareil ,mais franchement ce tacheront de lindelof nous a encore pris pour des cons ,pire que avec lost!et ridley scott a du coup perdu son statut de maître du genre 10 europ pour une escroquerie pareil c est du vol!!

  3. Faut arrêter avec Lindelof, le seul responsable de ce nanar d’outre espace, c’est bien Ridley Scott lui-même. Jusqu’à preuve du contraire, il a réalisé et produit Prometheus, il avait donc toute latitude à faire changer le scénario si ce dernier ne lui avait pas plu.
    Lindelof n’est d’autant pas plus responsable qu’il n’a été appelé que pour « événementialiser » un scénario signé Jon Spaihts, l’auteur de l’innommable The Darkest Hour. Si on appelle un mec pour qu’il se passe un truc dans un scénario, ça en dit long sur l’état du matériau d’origine. Shit in, shit out.
    Ne vous en déplaise, Ridley Scott a arrêté de faire du cinéma en 1982, suite au bide de Blade Runner. Il a eu un soubresaut en 85 avec Legend, mais depuis il se content de faire de l’argent. Parfois c’est bien (Gladiator) mais c’est souvent une catastrophe (Robin des Bois, GI Jane, Prometheus). Toujours est-il que quoiqu’il ait eu comme talent au début des années 80, il l’a bel et bien perdu.

    • merci pour ce commentaire détaillé et explicite, même si je ne suis pas d’accord avec tous les arguments avancés, sauf bien sûr pour Robin des Bois et GI Jane:), Pour moi Prometheus est un bon film qui n’est pas à la hauteur de l’attente suscitée et qui demande à être revu avec le retour des scènes coupées qui donneront peut être un nouvel éclairage. Même si pas sûr d’en voir une director’s cut!

Répondre à Cliffhanger Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s