Critiques Cinéma

WOODY ALLEN : A DOCUMENTARY (Critique) ***

SYNOPSIS : Un regard intime sur la vie, la carrière et le processus créatif de l’auteur-réalisateur le plus prolifique des États-Unis, de sa plus tendre enfance à Brooklyn jusqu’à la sortie de son dernier film à succès « Minuit à Paris ».

Woody Allen a une carrière vraiment exceptionnelle et atypique dans le milieu du cinéma. Maître incontesté à la filmographie somptueuse et pléthorique, un documentaire débarque aujourd’hui dans les salles pour tenter de synthétiser l’œuvre foisonnante de ce cinéaste majeur. D’emblée, ne serait-ce que tenter de résumer Woody Allen et ses films, c’est s’exposer au risque d’en décevoir certains en sous-estimant l’impact de certains films au détriment d’autres, mais c’est surtout une vraie gageure. Plutôt réussie par Robert B. Weide au vu de ce Woody Allen : A documentary, même si le film ne se départit pas d’un certain académisme difficile à éviter dans ce type d’entreprise.

Élaborer un tel film, c’est donc d’abord un véritable travail de documentaliste, c’est effectuer un choix drastique dans toutes les images d’archive, tous les extraits d’émissions de télévision, tous les films du metteur en scène, bref dans toute la vie du réalisateur de Manhattan et Annie Hall, pour en tirer la substantifique moelle et en livrer une version qui ne soit pas trop lisse et qui évite de trop verser dans l’hagiographie. Robert B. Weide l’évite de justesse, même s’il est souvent proche d’y basculer. Grâce à des intervenants de choix et un montage appliqué, Woody Allen : A documentary permet de découvrir Woody, l’homme et l’artiste.

Le film ne s’attarde pas que sur le travail du réalisateur. Nous sont dévoilés notamment les lieux qu’il fréquentait alors qu’il était enfant, son école, la maison de ses parents, le tout illustré au travers d’anecdotes livrées par l’intéressé lui-même, sa sœur, et même sa mère, lors d’une séquence réalisée par Woody Allen himself. Sa vie privée est également abordée, dont la fin tumultueuse de sa relation avec Mia Farrow, mais sans trop entrer dans les détails, et en prenant soin de ne jamais écorner l’image de l’icône. Il était de toutes façons difficile d’en faire abstraction tant sa vie est indissociable de son travail.

L’intérêt d’un tel film réside aussi dans des scènes inédites ou rares qui permettent souvent d’apporter un autre angle et une nouvelle perspective au travail ainsi disséqué. Aussi, et notamment pour les spectateurs non américains, tous les passages de Woody Allen dans des émissions de télé, où il faisait systématiquement preuve d’un humour dévastateur et d’une capacité hors normes d’improvisation, sont particulièrement savoureux. Avec entre autres Martin Scorcese, Diane Keaton, Penelope Cruz, Dianne Wiest, Scarlett Johansson, Sean Penn et Martin Landau qui évoquent leur travail ou leur relation avec le cinéaste, le film dispose d’une distribution riche et foisonnante. C’est pourtant dans les témoignages de ses producteurs ou encore de son biographe, que Woody Allen : A documentary est le plus intéressant et que le classicisme dont il ne se dépare quasiment jamais se met quelque peu en retrait. A voir donc.

WOODY ALLEN: A DOCUMENTARY DE ROBERT B. WEIDE, AVEC WOODY ALLEN, MARTIN SCORCESE, DIANE KEATON, PENELOPE CRUZ, DIANNE WIEST, SCARLETT JOHANSSON, SEAN PENN, MARTIN LANDAU… SORTIE LE 30 MAI 2012

DISTRIBUE PAR MEMENTO FILMS DISTRIBUTION

Publicités

2 réponses »

  1. On voit Scarlett dans ce documentaire? Tentant! Non, plus sérieusement, j’ai déjà du mal à voir tous les films que je voudrais au cinéma, alors je garde les docu pour une séance vidéo.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s