Critiques Cinéma

CET ÉTÉ-LA (Critique)

SYNOPSIS: Dune a 11 ans. Depuis toujours, chaque été, elle traverse la France avec ses parents pour passer les vacances dans leur vieille maison des Landes. Là-bas, Mathilde, 9 ans, l’attend de pied ferme. Une amitié sans failles. Mais cet été-là ne sera pas un été de plus. L’année dernière, Dune et ses parents ne sont pas venus. On ne lui a pas dit pourquoi mais elle sent que quelque chose a changé. Sa mère si distante, les disputes des parents, Mathilde qui tarde à grandir, l’odeur des pins entêtante, le sable qui n’est plus si doux, les films d’horreur ridicules, les amours des grands ados du coin, tout met Dune en alerte. Elle veut comprendre, savoir. Cet été-là Dune va grandir. 

Après le beau succès de sa Famille Bélier et les aventures coréennes d’Alain Chabat dans son #JeSuisLà, Eric Lartigau est de retour derrière la caméra avec Cet Eté-là, une chronique familiale sous le soleil estival des Landes. On y suit la jeune Dune, âgée de 11 ans, qui retourne avec ses parents dans la maison où ils avaient l’habitude de passer chaque été. Mais l’année dernière, Dune et sa famille n’y sont pas allé. Depuis, l’atmosphère qui règne entre ses parents semble plus pesante, comme si un secret planait. Cet été-là va être celui où Dune se confrontera à l’âge adulte, à ses incertitudes, à sa complexité et au début de la fin de l’enfance. Porté par la jeune Rose Pou Pellicer (qui réussit haut-la-main à dicter le rythme et l’énergie du film), Cet Eté-là se présente comme une parenthèse estivale voguant entre douce comédie familiale et enfantine, et drame latent à l’ambition profondément ancrée dans le réel. En piochant dans le coming-of-age movie avec ce qu’il impose de codes et de notions cinématographiques, Lartigau (qui signe avec sa co-scénariste Delphine Gleize une adaptation de la bande-dessinée du même nom de Jillian et Mariko Tamaki) focalise son film sur la vision du monde de cette petite fille qui cherche inlassablement à éviter les douleurs de la vie en se voulant plus grande. Dune est maline et un brin désabusée, et possède l’épineuse habitude de se fourrer dans les histoires qui ne la regardent pas du tout.

Lorsqu’elle et sa meilleure amie Mathilde arrivent en périphérie du groupe de jeunes adultes qui glissent entre problèmes relationnels et questionnements intimes, les deux filles font la connaissance d’un monde loin d’être binaire et aussi simple que la vie d’un enfant. Et c’est ce même mécanisme qui fait vaciller la petite famille de Dune, où la relation jadis fusionnelle entre ses parents montre des faiblesses inexplicables dont les fondations se trouvent enfouis dans le passé de la famille.


Le père, incarné par l’espagnol Gael García Bernal, et la mère, la toujours merveilleuse Marina Foïs, vivent une période compliquée, après que cette dernière ait dû mettre en pause son activité professionnel lorsque son odorat l’a quitté. Cet été dans leur maison de vacances semble avoir un sens encore plus lourd que les années précédentes, et traite tout en tendresse des virages douloureux qui jalonnent la vie.



Grâce à une mise en scène sobre et pleine de charme qui ne tombe jamais dans le suranné ni dans l’impudicité, Cet Eté-là compose une jolie chronique passagère d’une famille en plein bouleversement par le prisme d’une enfant qui, caméra à la main, tente de comprendre tous les mécanismes humains qui s’agitent autour d’elle en essayant de déséquilibrer sa vie. Entre jolis moments d’amitié et de complicité, un sens très affuté de la comédie qui livre son lot de répliques innocentes et désopilantes, et une série intense d’enjeux dramatiques qui permettent au film de jouer sur le terrain du réalisme, Cet Été-là est une jolie peinture d’une enfance qui cherche du sens, et des adultes qui n’essaient même plus de comprendre. Lartigau signe un beau film sans prétention qui, même s’il est parfois balisé par les précédentes œuvres du genre, réussit à emporter et à toucher dans son approche poétique et par l’émotion tangible apportée par un excellent casting qu’on prend plaisir à suivre le temps d’un été.

 

Titre original: CET ÉTÉ-LA

Réalisé par: Eric Lartigau

Casting: Rose Pou Pellicer, Juliette Havelange, Marina Foïs…

Genre:  Comédie, Drame

Sortie le: 04 Janvier 2023

Distribué par : StudioCanal

TRÈS BIEN

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s