Critiques Cinéma

REVOIR PARIS (Critique)

SYNOPSIS: A Paris, Mia est prise dans un attentat dans une brasserie. Trois mois plus tard, alors qu’elle n’a toujours pas réussi à reprendre le cours de sa vie et qu’elle ne se rappelle de l’évènement que par bribes, Mia décide d’enquêter dans sa mémoire pour retrouver le chemin d’un bonheur possible. 

La représentation des attentats au cinéma depuis ceux qui ont endeuillé Paris en Novembre 2015 a mis du temps à pouvoir se frayer un chemin  sur les écrans qui ne paraisse pas opportuniste. En 2018, avec le bouleversant Amanda, Mikhaël Hers abordait les conséquences de la mort d’une des victimes sur son frère et son retour difficile vers la lumière. Novembre de Cédric Jimenez (en salles le 5 octobre) raconte lui la traques des terroristes par la sous-direction antiterroriste de la police judiciaire dans les heures qui suivirent les attentats parisiens. Avec Revoir Paris, Alice Winocour (Proxima) raconte elle, la lente et difficile reconstruction d’une victime d’un attentat (qui n’est pas l’un de ceux survenus dans la capitale) et son cheminement pour surmonter la charge tellurique et traumatique encaissée. Écrit par la réalisatrice, le documentariste Jean-Stéphane Bron et Marcia Romano, le récit est fortement imprégné de l’expérience du frère d’Alice Winocour qui se trouvait au Bataclan le 13 Novembre 2015 et avec qui elle était en constante communication pendant ces interminables moments. L’attentat qu’elle filme depuis le sol où Mia (Virginie Efira) s’est jetée dès les premières détonations et la terreur qui s’empare d’elle dans ces instants indescriptibles donne lieu à une scène extrêmement forte. Mais ce n’est pas la violence et l’horreur qui fauchent l’innocence qui sont au centre de l’intérêt de Winocour. C’est plus le sort des victimes directes et collatérales ainsi que le retour à la vie des survivants que la réalisatrice veut raconter. Hantée par les visages croisés avant le drame, ceux qui s’en sont sortis, ceux qui n’ont pas survécu, Mia doit faire en sorte que son kaléidoscope mémoriel en miettes se reforme pour remonter à la surface et surmonter l’impensable. Faire son deuil dans le cas présent passe aussi par accepter et comprendre pourquoi on fait partie de ceux qui s’en sont sortis et comment se souvenir d’infimes détails permet de reprendre sa respiration et de poursuivre sa vie comme on peut, en tentant d’apprivoiser ses peurs et ses fantômes.

Sans jamais recourir à des ficelles lacrymales qui auraient pu être embarrassantes, Alice Winocour laisse infuser l’émotion sans la surligner et réalise un film d’une dignité absolue, proposant des portraits réalistes et bouleversants des victimes survivantes ou pas, de leur entourage et du collectif qui aide les survivants à surmonter leurs traumatismes et montre comment les flashs qui assaillent Mia construisent petit à petit le cheminement de sa reconstruction intérieure et éclairent les pièces manquantes de sa mémoire parcellaire.  Revoir Paris est un film consolateur imprégné d’une humanité qui escorte sans cesse le cheminement de Mia, qui va être amenée à chercher sans relâche celui qui l’aura aidé à surmonter ce moment étouffant par le seul contact de sa main dans la sienne. L’émotion qui nous étreint quand nous comprenons la force du lien qui s’est noué entre eux est renversante.

Dans sa sa quête, Alice Winocour s’est entourée de deux stradivarius qui donnent la mesure de son film. Sur un registre inattendu Benoît Magimel campe une victime qui choisit de manier l’humour pour parer au désespoir. Le comédien y déploie un charme, une élégance et une justesse touchante. Il n’a de cesse d’impressionner et son jeu gagne en profondeur et en densité à mesure que le temps passe. Et il y a Virigine Efira bien sûr, qui incarne Mia avec une fragilité et traversée par une douleur palpable qui touche au cœur. Est-il encore besoin de préciser qu’elle est une des comédiennes majeures du cinéma français?

Reconstituer le puzzle épars d’une douleur indicible qui ravage tout. Avec Revoir Paris Alice Winocour parle de la reconstruction post-attentat avec délicatesse et pudeur et emmène Virginie Efira sur des sommets d’émotion. Fort.

Titre Original:  REVOIR PARIS

Réalisé par: Alice Winocour

Casting: Virginie Efira, Benoît Magimel, Grégoire Colin …

Genre: Drame

Sortie le: 07 Septembre 2022

Distribué par: Pathé Distribution

EXCELLENT

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s