Critiques Cinéma

DAY SHIFT (Critique)

SYNOPSIS: À Los Angeles, un chasseur de vampires a une semaine afin de réunir l’argent nécessaire pour payer l’école et l’appareil dentaire de sa fille. Il va devoir se saigner…

Day Shift est un projet plutôt méconnu de Netflix, resté secret jusqu’à la révélation de l’acteur principal fin 2020 avant que le reste du casting ne soit dévoilé en avril 2021. Une seule mini bande-annonce a filtré début 2022 lors la présentation des films de l’année sur la plateforme. Le projet était donc assez discret, mais à la découverte du synopsis, on sentait que l’histoire n’allait pas révolutionner le genre non plus. On y découvre Jamie Foxx qui incarne Bud Jablonski, un nettoyeur de piscine dans la vallée ensoleillée de San Fernando et on s’aperçoit rapidement qu’il est en réalité un tueur de vampires à but lucratif qui vend les crocs arrachés sur ses victimes. Lorsque son ex-femme Jocelyn (Meagan Good) lui annonce qu’elle ne peut plus assurer financièrement les études de sa fille ainsi que les soins dentaires et qu’elle a pris la décision de quitter la ville pour se rendre en Floride avec sa fille Paige (Zion Broadnax), Bud va devoir réagir. Il va demander à Big John (Snoop Dog), un grand ami, qui a une dette envers lui, de le réintégrer dans une union secrète, un syndicat de chasseurs de vampires qui l’a expulsé plusieurs années auparavant pour ses méthodes illicites. Big John va promettre au patron, une personne très aigrie, qu’il se comportera bien et celui-ci lui permettra en échange de vendre des crocs de vampires à prix d’or. Pour lui permettre de vérifier si Bud respectera ses promesses, le boss du syndicat va lui affecter un jeune bureaucrate, féru de comptabilité et qui agira comme un flic débutant surveillant le vétéran : Seth (Dave Franco). Les bases étant posées, pour pimenter le tout, on découvre que Bud se trouve être la cible d’Audrey (Karla Souza), une puissante femme d’affaires qui veut coloniser la vallée via son immobilier florissant pour y installer des ruches de vampires.



On l’aura compris il n’y a rien de révolutionnaire sur le papier, néanmoins on sent que pour son premier film J.J Perry veut poser sa patte. Lui, qui est principalement connu pour être les doublures et le coordinateur des cascades de nombreux films (John Wick, Fast and Furious…) n’a plus ses preuves à faire dans ce domaine-là, il est clair qu’il sait comment filmer des scènes d’actions. La mise en scène est inventive, notamment avec plusieurs séquences de meurtre où Perry fait le choix d’intégrer des contorsionnistes professionnels en guise de vampire pour apporter une touche visuelle. Malheureusement le scénario de Tyler Tice et Shay Hatten fait preuve de trop de faiblesses et de facilités, l’histoire arrive à propulser Bud d’une maison à l’autre, sans savoir ni comment ni pourquoi, c’est si rapide que rien n’a le temps de se mettre en place et de se développer au-delà des séquences d’actions., n’amenant du coup aucune cohérence à la narration.



Concernant les vampires, le fait qu’ils doivent être décapités est ce qui se rapproche le plus d’une loi inviolable. Les chasseurs doivent leurs percer le cœur avec du bois dur puis leur couper la tête avec une lame d’argent. Les petites touches du film sont qu’ils peuvent sortir en plein soleil pendant 20min grâce à un écran solaire vendu au marché noir, et qu’une fois tués, ils libèrent un gaz dont vous devez vous débarrasser grâce à une poudre spéciale. Le personnage de Dave Franco en fera d’ailleurs les frais. On le retrouve ici dans un registre différent de ses films habituels, il offre de la simplicité au film. Snoop Dogg, comme souvent lors de ses apparitions incarne un personnage sympathique, qui dégage une forte aura, ses apparitions sont courtes mais juste ce qu’il faut. Le trio qu’ils composent avec Jamie Foxx fonctionne plutôt bien mais le reste du casting laisse à désirer, dans le rôle du patron antipathique, Eric Lange en fait beaucoup trop, retirant toute crédibilité à son personnage, il en va de même pour Troy, incarné par Peter Stormare.



On regrettera le manque d’initiative de la part de Perry, qui a préféré se focaliser sur ses scènes d’action plutôt que sur le scénario, les origines du mal et l’histoire des vampires de cette vallée ne sont jamais expliquées Cela empêche de nous plonger pleinement dans le film et d’en comprendre les tenants et aboutissants, ce qui rend la méchante (Karla Souza) totalement inoffensive. Elle n’est pas crainte et comme on ne connait pas ses origines, ni ses motivations profondes, nous n’avons jamais peur pour Bud. Un premier film pour Perry, qui, malgré ses tentatives d’hommage à certaines œuvres notamment la référence à Danny Glover dans la saga L’arme fatale, reste prévisible et très poussif, les tentatives d’humour ne réussissent pas aussi bien que l’action et c’est bien dommage.

Titre Original: DAY SHIFT

Réalisé par: J.J. Perry

Casting :  Jamie Foxx, Dave Franco, Snoop Dogg …

Genre: Action, Thriller, Fantastique

Sortie le:  12 Août 2022

Distribué par: Netflix France

MOYEN

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s