Critiques Cinéma

I’M YOUR MAN (Critique)

SYNOPSIS: Alma, brillante scientifique, se révèle être une parfaite candidate pour se prêter à une expérience : pendant trois semaines, elle doit vivre avec Tom, un robot à l’apparence humaine parfaite, spécialement programmé pour correspondre à sa définition de l’homme idéal. Son existence ne doit servir qu’un seul but : rendre Alma heureuse. 

Nous sommes à Berlin, dans un futur très proche. Une femme, qu’on découvrira être Alma, se rend dans un restaurant où elle y retrouve un homme, l’air bien sous tous rapports – si ce n’est un sens de la réplique très (trop) imagé. L’on découvrira alors que ce rendez-vous arrangé n’est pas aussi anodin qu’un énième Date Tinder. Le fameux Tom est en réalité une intelligence artificielle conçue par une entreprise allemande afin de garantir à la personne ciblée un bonheur quasiment certain. Alma, scientifique renommée travaillant sur l’étude de la poésie dans les langues primitives, est chargée de vivre pendant 3 semaines avec Tom afin de rédiger un rapport sur la légitimité, l’utilité et l’efficacité du concept d’Âme Sœur Virtuelle.  C’est le point de départ surprenant de l’allemand I’m Your Man, co-écrit par Emma Braslavsky et Maria Schrader, cette dernière mettant également en scène l’ensemble. De son concept peuvent naître de nombreuses directions à emprunter, entre le film d’anticipation anxiogène à la Black Mirror, la comédie gaguesque et fantasque (le français L’Homme Parfait, évoquant la même notion d’artificialité sort par un joli hasard au même moment chez nous) ou le portrait auteurisant d’une nouvelle technologie et de son impact sur l’humanité. Et I’m Your Man, quelque part, c’est un peu tout ça à la fois, et c’est ce qui le rend si tendre et si réussi.


Tirant vers la romcom moderne, le nouveau film de Maria Schrader nous pose les bases d’un monde pas si éloigné du nôtre qui entraîne dans son propos un bon nombre de questions existentielles et même philosophiques sur l’identité, sur la place de l’intelligence artificielle et sur les relations sociales. C’est d’ailleurs le traitement du personnage principal qui se retrouve constamment au centre, Alma sortant d’un divorce douloureux. Elle préfère la solitude, le temps de se réparer, quand son espace intime se retrouve parasité par la présence d’un compagnon virtuel avec lequel elle est censée «  feindre l’amour  » pour mener à bien l’expérience. Mais Alma n’y croit pas et ne parvient pas à faire semblant, désabusée par ses expériences amoureuses passées qui ont creusé la solitude dans laquelle elle se trouve. I’m Your Man porte une jolie écriture de ses personnages, dont les arcs se collisionnent les uns aux autres au fil de la construction de la relation entre Tom et Alma. Le film propose alors une lecture moderne de la figure de la comédie romantique, en passant par la détestation, le mépris, l’empathie et peut-être finalement l’attirance. Simplement, est-il possible d’aimer une intelligence artificielle ? Joaquim Phoenix dans Her vous dirait sans une once d’hésitation que oui, mais pour Alma, c’est moins sûr… On a alors le droit à un portrait délicat et attachant d’une petite galerie de personnages variés, bâtis en cercles concentriques autour du duo de tête, formidablement incarnés par Maren Eggert et Dan Stevens. Ils sont impeccables de retenue, d’humour et de sensibilité dans cette belle aventure aux portes de la Science-Fiction.



Car I’m Your Man est une comédie dramatique sociale impactante et maline, qui se plaît à slalomer entre les genres à sa guise pour dresser sa propre histoire singulière au cœur d’un Berlin pas si futuriste que ça. Empreint d’un réalisme qui rend immédiatement crédible l’inclusion d’une technologie aussi poussée dans un univers visiblement contemporain, le film évoque les questions de l’identité de ces « machines  » et leur place dans la société civile.

Si Maria Schrader soulève beaucoup d’interrogations, elle propose surtout un bon paquet de réponses dans une jolie histoire teintée de sentiments, de poésie et de finesse autour d’une femme qui ne parvient plus à aimer et d’un homme qui a été conçu pour ça. Comme deux pièces d’un puzzle à réparer.

 

 

Titre Original: ICH BIN DEIN MENSCH

Réalisé par: Maria Schrader

Casting: Maren Eggert, Dan Stevens, Sandra Hüller…

Genre: Romance, Science fiction, Comédie

Sortie le: 22 Juin 2022

Distribué par: Haut et Court

EXCELLENT

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s