Critiques

SHINING GIRLS (Critique Saison 1 Épisodes 1×01 – 1×04) Des débuts timides mais efficaces…

SYNOPSIS: Plusieurs années après une violente agression qui l’a projetée dans une réalité mouvante, Kirby Mazrachi apprend qu’un meurtre récent est lié à ce qui lui est arrivé. Elle fait équipe avec le journaliste chevronné Dan Velazquez pour comprendre son présent instable et affronter son passé.

Entre deux saisons de The Handmaid’s Tale, Elizabeth Moss n’a pas le temps de s’ennuyer. Elle est en effet la tête d’affiche de la série Shining Girls, nouvelle production AppleTV+. Une adaptation du roman de science-fiction de Lauren Beukes, et qui bénéficie notamment de la présence de Michelle MacLaren derrière la caméra. Shining Girls – ou Les Lumineuses dans sa traduction française, nous plonge dans le quotidien d’une archiviste, Kirby, victime d’une violente agression. Toujours traumatisée, elle réalise que son agresseur est un tueur en série – et pire encore, que ce dernier tue certaines femmes dans un but bien précis… en utilisant le voyage dans le temps !

Dit comme ça, ça fait beaucoup : l’enquête de l’héroïne, en binôme avec un journaliste difficile de son journal, couplée à la découverte progressive des facultés de ce tueur troublant, joué avec efficacité par Jamie Bell. Tout ceci, auquel il faut ajouter les trajectoires personnelles de tous ces personnages en proie à des conflits intérieurs d’un pessimisme certain. C’est pour cela qu’en dépit d’un sens de la tension extrêmement probant et de quelques moments de peur assez réussis, les trois premiers épisodes de Shining Girls se révèlent très lourds à digérer. Faisant penser par moments à l’approche de la mini-série The Outsider (souvenez-vous de cette adaptation de Stephen King par Jason Bateman), le rythme se révèle très lent, les pions bougeant lentement de place.

Ce n’est que lorsque le binôme principal commence à enquêter ensemble que les choses se mettent en place. Déjà parce que l’alchimie entre Elizabeth Moss et Wagner « Narcos » Moura fonctionne, les deux personnages étant complémentaires dans leurs déchirures et leurs mal-êtres respectifs, mais aussi parce que l’intrigue décolle enfin, et que l’on comprend petit à petit les motivations du tueur. Qui plus est, le trouble entretenu par Kirby qui doute de n’importe quel aspect de son existence fonctionne pleinement : un chat devient un chien, UNE médecin devient UN médecin… Difficile de ne pas être perdu comme elle !

Déception en revanche du côté de la mise en scène de Michelle MacLaren, qui donne le ton visuel à la série. C’est grisâtre, sans guère d’éclair de génie. Le montage est déjà plus réussi, tant dans le trouble restitué de Kirby que dans les attaques violentes du tueur. A ce titre, l’agression du personnage de Phillipa Soo en début de série est particulièrement éprouvante, et la tension justement dosée lorsque l’on réalise la catastrophe sur le point d’arriver.

Heureusement pour la série d’ailleurs, elle se permet au-delà de son excellent trio principal de s’offrir une belle palette de seconds rôles allant donc de Phillipa Soo, sortie d’Hamilton avec une efficacité probante, à Amy Brenneman en maman rock’n’roll. Sans oublier, et c’est avec un grand pincement au cœur que l’on réalise la triste vérité, qu’il s’agit de l’un des derniers rôles de l’immense Michael K. Williams, décédé l’an dernier.

Des débuts donc timides mais efficaces pour Shining Girls qui ne demande qu’à gagner en pression et en enjeux une fois sa première partie de saison installée. On reste malgré tout un peu déçus par la sagesse de l’ensemble, qui malgré des thématiques abordées de manière forte et troublante (notamment les PTSD post-agression, la misogynie, l’alcoolisme…), ne parvient jamais à posséder cette étincelle qui rend la plupart des séries AppleTV+ si remarquables aujourd’hui, et de plus en plus encensées.

Crédits: Apple TV+

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s