Critiques Cinéma

LE MONDE APRES NOUS (Critique)

SYNOPSIS : Labidi est un jeune d’aujourd’hui : il va de petites magouilles en jobs d’appoint, habite en colocation dans une chambre de bonne et se rêve écrivain. Mais sa rencontre avec Elisa l’oblige à repenser son train de vie au-dessus de ses moyens.

Plus que jamais, la jeunesse et les jeunes actifs français semblent être l’une de ces parties de la population laissée dans l’indifférence générale à ses difficultés : le post-études parfois délicat, les problèmes d’argent, de loyer… Comment en France, cette jeunesse modeste vit-elle, et quel regard porter sur elle ? C’est le pari de Le Monde Après Nous, premier long-métrage de Louda Ben Salah-Cazanas qui retrace la vie compliquée de Labidi, aspirant écrivain partagé entre sa précarité, ses passions et aussi, dès le début du film, par une étudiante, Elisa, quelques années de moins que lui, qu’il va devoir lutter pour conserver en dépit des obstacles qu’ils vont rencontrer. A travers Labidi, le jeune réalisateur illustre une grande partie des problèmes contemporains des jeunes adultes. Ici, notre héros vit dans un placard avec son meilleur ami, et ne peut compter que son statut de livreur Deliveroo (dans l’actualité pour, justement, un délit de travail dissimulé, qui rémunère mal ses employés). Par ailleurs, sa double-culture qu’il tient de ses parents, le bloque dans ses aspirations littéraires, le poussant à se demander ce qu’il pourrait écrire, et surtout ce qu’il pourrait aimer écrire. Beaucoup de pistes prometteuses, mais compactées en 1h25, ça finit par faire trop. Le paysage relationnel autour de Labidi (sa copine, ses parents, ses collègues, son agent, son meilleur ami…) se révèlent très vite nettement plus intéressants que lui à suivre. Chacun incarne une facette des problèmes du héros mais avec plus de personnalité que lui ; on se retrouve alors avec un net déséquilibre entre les monologues intérieurs de Labidi, et ses confrontations avec ses proches. Résultat : plus que lui, on se surprend surtout à aimer la satire de la start-up nation avec cette employée d’un magasin de lunettes obsédée par le rendement, ou même par la tendresse pudique de ses liens avec ses parents, avec toujours cette envie d’aider au mieux leur fils.


C’est d’autant plus dommage que les rares scènes de romance fonctionnent, Louise Chevillotte étant une excellente actrice. Les échanges plus « bromance » avec le meilleur ami de Labidi apportent une respiration bienvenue au récit. Quant à la dépiction du monde littéraire et de son opportunisme, insistant sans subtilité sur les origines maghrébines de Labidi et sa valeur littéraire, elle fait mouche et l’on devine sans peine la part de réalisme qui se cache derrière ces scènes.


Surtout, et c’est peut-être le plus gros défaut du film, c’est qu’il est mal rythmé, en dépit de sa durée très courte. Passé un premier quart d’heure d’introduction qui présente les enjeux du récit, le rythme se révèle vite soporifique, avec un faux rythme de tranche de vie qui a du mal à s’en remettre jusqu’à ses vingt dernières minutes qui réveillent déjà plus le spectateur avec sa tragédie brutale qui remettra un peu trop facilement le héros en marche. Même le happy-end sonne faux, en dépit de ses bonnes intentions et de l’envie du réalisateur d’offrir un portrait certes dur mais où le bonheur peut survenir. En dépit d’une réalisation correcte et d’une belle énergie de son casting, Le Monde Après Nous n’arrive pas à décoller et à nous emporter pendant toute la durée du long-métrage. Malgré tout, on peut reconnaître à Louda-Ben Salah-Cazanas pour son premier film, son envie d’aborder des sujets d’actualité, pas forcément faciles, et une envie de bien faire qui transpire à chaque plan.

Titre Original: LE MONDE APRÈS NOUS

Réalisé par: Louda Ben Salah-Cazanas

Casting : Aurélien Gabrielli, Louise Chevillotte, Saadia Bentaïeb

Genre: Drame, Romance

Sortie le:  20 Avril  2022

Distribué par: Tandem

MOYEN

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s