Actus

Alors, on regarde quoi ce soir ? (Sélection Sorties Vidéo Mars 2022)

Ce mois-ci nous vous proposons deux films français, deux films japonais et un film norvégien, pour une balade cinématographique entre action, humour, poésie, mélancolie et quelques surprises. Du voyou de Claude Lelouch adoubé par Quentin Tarantino à l’envoûtant Drive my Car en passant par le surprenant Super express 109, le saignant Barbaque ou le touchant Julie (en 12 chapitres), il y a de quoi passer quelques très bonnes soirées cinés. Bon visionnage !



Drive my car

Réalisé par Ryusuke Hamaguchi

D’après une histoire originale d’Haruki Murakami

Avec : Hidetoshi Nishjima, Toko Miura, Reika Kirishima, Park Yoo-rim

Durée : 2h59

Date de sortie : Le 1er mars 2022 chez Diaphana


SYNOPSIS : Alors qu’il n’arrive toujours pas à se remettre d’un drame personnel, Yusuke Kafuku, acteur et metteur en scène de théâtre, accepte de monter Oncle Vania dans un Festival, à Hiroshima. Il y fait la connaissance de Misaki, une jeune femme réservée qu’on lui a assignée comme chauffeure. Au fil des trajets, la sincérité croissante de leurs échanges les oblige à faire face à leur passé.

Œuvre envoutante et limpide sur la douleur du deuil, la mort, la reconstruction de son âme et la création théâtrale, Drive my car nous embarque pour un émouvant et mystérieux voyage. Tout en suggestion ce nouveau bijou du réalisateur de Senses et de Asako I & II est un grand moment de cinéma, un road trip initiatique parsemé de moments rares et précieux, un film profond et littéraire, souvent bouleversant comme lors de cette scène sublime où une actrice interprète Oncle Vania en langue des signes. Un récit ou la finesse d’écriture et l’émotion confirme l’immense talent du réalisateur qui nous offre une leçon de cinéma, un coup de maître exigeant et passionnant.

Le saviez-vous ? Drive my car a reçu plusieurs récompenses depuis sa sortie en salle. Prix du scénario au Festival de Cannes ou Golden Globes du meilleur film en langue étrangère. Et s’il n’a pas reçu le César du meilleur film étranger, il était nommé 4 fois aux Oscars dans la catégorie Meilleur film, Meilleur réalisateur, Meilleur scénario adapté et Meilleur film en langue étrangère (catégorie pour laquelle il a été récompensé).



Barbaque

Réalisé par Fabrice Eboué

Avec : Marina Foïs, Fabrice Eboué, Jean-François Cayrey, Virginie Hocq

Durée : 1h27

Date de sortie : Le 9 mars 2022 chez TF1 Studio



SYNOPSIS: Vincent et Sophie sont bouchers. Leur commerce, tout comme leur couple, est en crise. Mais leur vie va basculer le jour où Vincent tue accidentellement un vegan militant qui a saccagé leur boutique… Pour se débarrasser du corps, il en fait un jambon que sa femme va vendre par mégarde. Jamais jambon n’avait connu un tel succès ! L’idée de recommencer pourrait bien les titiller…

Excellente surprise que cette comédie trash, jubilatoire… et romantique de Fabrice Éboué très inspiré par C’est arrivé près de chez vous. Drôle et gore, malgré un scénario parfois un peu répétitif, Barbaque est une farce sanglante assaisonnée à l’humour noire, un film surprenant et grinçant qui n’ose pas toujours franchir certaines limites, mais qui convainc par son humour cru, son duo d’acteurs aux petits oignons et ses répliques caustiques. On ne va donc pas bouder notre plaisir devant l’arrivée d’un blu-ray chez TF1 Studio, car ce n’était pas gagné au vu du box-office un peu décevant de Barbaque, avec environ 240 000 entrées, loin des 659 548 entrées de Coexister ou des 1 799 957 spectateurs de Case départ. Fabrice Eboué est clairement un réalisateur original et surprenant.

Le saviez-vous ? C’est un vrai boucher qui double Fabrice Éboué lors des plans serrés, coupes rapides etc… Car lors de la première scène tournée avec un couteau, l’acteur-réalisateur s’est coupé, il a donc été décidé de le doubler. Comme le dit Fabrice Éboué :  » c’est un métier et ce n’est clairement pas le mien…  »



Le Voyou (1970)

Réalisé par Claude Lelouch

Scénario : Claude Lelouch, Claude Pinoteau, Pierre Uytterhoeven

Avec : Jean-Louis Trintignant, Danièle Delorme, Charles Gérard, Christine Lelouch

Durée : 2h

Date de sortie : Le 10 mars 2022 chez Metropolitan Vidéo



SYNOPSIS: Simon est un gangster, qui vient de s’évader de prison. Il trouve une planque et reprend contact avec sa maîtresse et ses anciens complices. Cinq ans plus tôt, il a organisé un audacieux rapt d’enfant. Aujourd’hui, il cherche un moyen de se venger de Gallois, le père du petit garçon : celui-ci, complice de l’enlèvement, avait fini par dénoncer Simon à la police.


Après un générique surprenant et un début un peu lent se met en place une belle mécanique, rythmée et passionnante. Le scénario, co-écrit par Claude Pinoteau, également assistant réalisateur, est extrêmement malin, drôle et habile (Quentin Tarantino dira en découvrant le film que Le voyou de Lelouch, c’est Pulp Fiction avec 25 ans d’avance…), et la vitalité du récit doit beaucoup au casting, Jean-Louis Trintignant en tête, très bien entouré, par le fidèle Charles Gérard, Danièle Delorme ou Christine Lelouch. Premier film de Claude Lelouch des années 70, Le voyou inaugure brillamment cette nouvelle décennie, celle de L’aventure c’est l’aventure ou de La Bonne Année. C’est Metropolitan Video qui nous fait le cadeau d’enfin sortir Le Voyou en blu-ray dans une très belle restauration.

Le saviez-vous ? Petit clin d’œil de Claude Lelouch à Claude Lelouch et de Jean-Louis-Trintignant à Jean-Louis Trintignant à la 86ème minute où Simon (Jean-Louis Trintignant) se met à siffloter l’air d’Un homme et une femme après qu’un des inspecteurs à qui le commissaire avait demandé la description des malfaiteurs lui réponde : « un homme et une femme »…



Super express 109 (1975)

Réalisé par Jun’ya Sato

Avec : Ken Takakura, Sonny Chiba, Kei Yamamoto, Eiji Go, Akira Oda

Durée : 2h32

Date de sortie : Le 15 mars 2022 chez Carlotta Films



SYNOPSIS : 1500 passagers viennent d’embarquer à bord du train à grande vitesse « Shinkansen » reliant Tokyo à Hakata, dans l’ouest du Japon. Peu après son départ, le directeur de la sécurité ferroviaire reçoit l’appel d’un homme déclarant avoir placé une bombe à son bord. Celle-ci explosera si la vitesse du train descend en dessous de 80 km/h. Le compte à rebours est lancé : toutes les forces du pays se mobilisent pour rechercher le groupe de terroristes et payer la rançon exigée de 5 millions de dollars…

Classique du cinéma japonais des années 70, Super express 109 de Jun’ya Sato est une captivante curiosité qui nous offre 3 films en un : un film policier, un film catastrophe et une œuvre sociale. Alors que Super express 109 s’annonce comme une copie des films catastrophes américains de l’époque, il se démarque rapidement de ses influences en se concentrant sur l’enquête et la recherche des poseurs de bombes, nous proposant un polar urbain très efficace, mais en prenant le temps de s’arrêter sur les motivations des terroristes et les différents parcours de ces exclus de la société japonaise. C’est original et souvent très efficace, certes quelques passages ont un peu vieilli et nous renvoient aux ZAZ qui ont largement parodié le genre, mais c’est un vrai bonheur que de découvrir cette version intégrale proposée en édition Prestige limitée en en édition simple chez Carlotta.

Le saviez-vous ? Si le pitch vous parle, c’est qu’il a servi de base à un classique du film d’action américain porté par Keanu Reeves, Speed de Jan de Bont, avec bien sûr un bus à la place du train.


Julie (en 12 chapitres)

Réalisé par Joachim Trier

Avec : Renate Reinsve, Anders Danielsen Lie, Herbert Nordrum, Maria Grazia Di Meo

Durée : 2h07

Date de sortie : Le 15 mars 2022 chez Memento Films




SYNOPSIS: Julie, bientôt 30 ans, n’arrive pas à se fixer dans la vie. Alors qu’elle pense avoir trouvé une certaine stabilité auprès d’Aksel, 45 ans, auteur à succès, elle rencontre le jeune et séduisant Eivind.

Julie (en 12 chapitres), de Joachim Trier, comédie romantique bouleversante et poétique construite en 12 chapitres drôles, mélancoliques, déchirants ou étonnants est une œuvre en phase avec son temps, qui brille par sa justesse, ses dialogues, sa modernité et son casting. Ce bonbon doux-amer nous propose un portrait de femme féroce et magnifique, mélancolique, touchant et pas toujours sympathique, bref humaine, écrit avec une finesse que n’aurait pas renié Ingmar Bergman ou même Woody Allen. Et si Renate Reinsve lumineuse et émouvante porte le film avec un talent rare, récompensée d’ailleurs très justement par le prix d’interprétation à Cannes, c’est Anders Danielsen qui nous offre la plus belle scène du film, d’une déchirante justesse. Bref, un très beau moment de cinéma, proche de la vie, à découvrir en blu-ray chez Memento Films.

Le saviez-vous ? Contrairement à ce qu’on aurait pu penser, il n’y a pas d’effet numériques dans la scène ou Julie traverse la ville immobile. Ce sont donc de vrais figurants qui se tiennent immobiles. D’ailleurs on peut voir le vent souffler dans les cheveux de certains d’entre eux…







Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s