Critiques Cinéma

CYRANO (Critique)

SYNOPSIS: Cyrano De Bergerac est un homme bien en avance sur son temps qui brille autant par la dextérité de sa répartie que par celle de son épée. Mais persuadé que son apparence le prive à jamais de l’amour de celle qui lui est chère, la resplendissante Roxanne, il ne se résout pas à lui avouer sa flamme, la laissant ainsi succomber aux charmes du beau Christian. 

Nouveau film en costumes pour Joe Wright ! Le réalisateur anglais, qui a fait des merveilles avec Orgueil & Préjugés, Reviens-Moi ou encore Anna Karénine, revient cette fois avec son premier film musical : Cyrano, non pas d’après le texte d’Edmond de Rostand, mais d’après la comédie musicale créée pour Broadway. Un niveau de confusion que les français avaient déjà fait avec l’adaptation des Misérables par Tom Hooper – qui reprenait le musical, et non le roman de Victor Hugo. Maintenant que les choses sont claires, que vaut le premier grand rôle de Peter Dinklage au cinéma, enfin libéré de Game of Thrones ? L’intrigue de ce Cyrano ne bouge guère ; à part quelques éléments, simplifiés, l’histoire de Rostand est globalement respectée. Le protagoniste est toujours amoureux de Roxane, sa cousine (lien quelque peu effacé dans le film, et on peut le comprendre). Cette dernière tombe amoureuse de Christian de Neuvillette, lequel, également mordu de la jeune femme, fait appel à Cyrano pour assurer ses échanges épistolaires avec elle, devenant son ami au passage. La différence la plus notable : Cyrano de Bergerac, au lieu d’avoir son fameux nez de la taille d’une île, d’une péninsule, même, est joué par Dinklage, transformant les moqueries de son entourage sur son nez en moqueries sur son nanisme. Deux manières très différentes d’aborder les physiques qui sortent des représentations de l’ordinaire, mais celle choisie pour le film de Joe Wright nous prive de la fameuse tirade de Rostand, qui caractérisait à merveille l’esprit brillant de son héros…


Le film suit de manière très fluide chaque étape de l’histoire de Cyrano, en y ajoutant de superbes compositions signées du groupe The National. Il faut alors apprécier le genre du musical (et même, les compositions du groupe, tout simplement), pour rentrer dans la démarche et apprécier le résultat, toujours aussi virevoltant, sincère et jamais cynique de Joe Wright. Pour quelques solos réussis, notamment celui de Roxane en pleine extase quand elle reçoit les lettres de Christian, ou même une magnifique balade sur le champ de bataille espagnol bénéficiant notamment d’un caméo de Glen Hansard, certaines chansons se révèlent longues, pas utiles, voire même, ne peuvent pas profiter du chant de leurs interprètes. On pense notamment à Ben Mendelsohn en grand méchant, le fameux duc de Guiche, davantage Frollo qu’autre chose avec son accent français et son phrasé quasiment parlé pendant son grand moment musical.


Surtout, le film se révèle long, notamment dans son dernier acte tragique qui n’en finit pas. Au bout de deux heures de chansons qui ralentissent sa conclusion, c’est compréhensible, mais quel dommage, alors que la dernière scène, magnifique, est un beau testament pour le duo Peter Dinklage/Haley Bennett, tous deux superbes dans leurs rôles respectifs. Face à eux, Christian est forcément un peu fade, mais Kelvin Harrison réussit à rendre ce personnage touchant jusqu’à sa fin fatale. Globalement, si la tentative d’ajouter de la musique à l’histoire de Cyrano de Bergerac est un pari intéressant, elle rallonge surtout artificiellement le récit, déjà long en soi, en plus d’avoir des scénographies de qualité variable – il semble évident que la structure théâtrale ne permet pas à Wright d’exploiter les décors de cette comédie dramatique comme il le devrait. Malgré quelques libertés au texte, on ressort du film visuellement éblouis par la proposition, mais aussi assommés. La générosité de Wright a ses limites, même s’il faut reconnaître à sa version qu’à l’instar de son héros, elle ne manque pas… de panache.

Titre Original: CYRANO

Réalisé par: Joe Wright

Casting : Peter Dinklage , Haley Bennett , Kelvin Harrison Jr.…

Genre: Drame, Romance, Comédie musicale

Sortie le: 30 mars 2022

Distribué par: Universal Pictures International France

BIEN

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s