Critiques

PARALLÈLES (Critique Saison 1) La série s’épanouit d’épisode en épisode…

SYNOPSIS: Les quatre amis, Bilal, Romane, Samuel et Victor, voient leurs vies bouleversées lorsqu’un mystérieux événement les sépare et les propulse dans des dimensions parallèles. Ils vont tout mettre en œuvre pour comprendre ce qui s’est passé et tenter de revenir en arrière, dans leur monde « d’avant ». 

Parmi la première vague de séries françaises développées pour Disney+, on trouve notamment Parallèles, série de science-fiction créée par Quoc Dang Tran. Inspirée par l’histoire du scénariste ayant vécu près de la frontière suisse – et notamment du CERN, cette proposition de SF a tout pour convoquer le public de Stranger Things… Mais avec un résultat bien différent de ce que à quoi on pourrait s’attendre. La série commence en mars 2021, lors d’une soirée dans un hangar où une bande de quatre amis va se retrouver mystérieusement décimée : certains sont absents, d’autres reviennent… Mais sous une autre forme ! Tant les familles que la police et Romane et Victor, les seuls de la bande à être restés intacts, vont se lancer dans une enquête qui les conduira, vous l’avez deviné, à explorer des dimensions parallèles où la vie de chaque protagoniste est bouleversée par les évènements. Il faut bien admettre que le pilote n’est pas des plus engageants : chaque personnage semble vu et revu (le nerd timide, la fille inaccessible, le beau gosse et le petit rigolo, on connaît). Le cadre de cette ville enneigée semble à s’y méprendre à un mélange des Revenants  et de Twin Peaks… Et surtout, l’ensemble est mal rythmé, trop à distance de ses personnages pour nous laisser éprouver une quelconque empathie envers eux, malgré les terribles évènements qui se produisent lors de la soirée d’anniversaire du jeune Bilal. Pourtant, la fin du pilote donne malgré tout quelques pistes pour poursuivre ; et la bonne nouvelle, c’est que la série s’élève de plus en plus haut, qualitativement, avec les épisodes suivants.


Emmenée par un excellent casting – adultes comme jeunes, c’est un sans-faute, la série s’épanouit d’épisode en épisode, comme si, à l’instar de Bilal, elle avait de plus en plus confiance en ses enjeux. La série sait son postulat ludique et l’utilise à bon escient, notamment dans ses épisodes où les jeunes sont ensemble, même si l’on comprend que chacun doit aussi évoluer dans son coin sans les autres. A ce titre les troisième et quatrième épisode font particulièrement bien le travail et jonglent habilement entre le mystère, l’humour et le mélodrame. La durée d’environ 30 minutes de chaque épisode est parfaite – le rythme est plus maîtrisé que sur le pilote, et les cliffhangers fonctionnent, donnant envie de voir la suite immédiatement.


C’est lorsque l’écriture charge trop ses enjeux sur la fin, notamment avec ces twists autour de Romane et de Victor, que l’on sent une impression de déjà-vu, digne du film Chronicle, en plus d’ajouter un deux ex machina pas forcément nécessaire mais utile si une saison 2 veut voir le jour. Visuellement aussi, la série tient le coup : avec ses couleurs froides et ses effets spéciaux minimalistes, la démarche est intéressante, anti-spectaculaire et veut rester à hauteur d’ado sans se perdre dans l’infiniment grand du pitch. Cela prouve aussi que cette science-fiction a une place et qu’elle peut s’affranchir de contraintes de budget tant que le cœur du scénario est solide.

En six épisodes seulement, Parallèles est une agréable surprise, très solide dans son évolution et ses personnages. Si l’on peut regretter que la série cède à des intrigues parfois inutiles (et non-résolues…), la proposition de Quoc Dang Tran, accompagné à la réalisation de Benjamin Rocher et Jean-Baptiste Saurel, fait plaisir à voir. Prouvant qu’avant Oussekine  et après la bonne surprise Week-End Family  avec Eric Judor, Disney+ investit dans des œuvres qualitatives et avec succès dans des genres très différents en France.

Crédits : Disney +

1 réponse »

  1. Très bonne série , on est plongé dedans du début à la fin et les acteurs sont géniaux , rien à dire appart , a quand la saison 2 .

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s