Critiques Cinéma

RED ROCKET (Critique)

SYNOPSIS: Mikey Saber revient dans sa ville natale du Texas après des années de carrière de pornstar à Los Angeles. Il n’y est pas vraiment le bienvenu… Sans argent, sans emploi, il doit retourner vivre chez son ex-femme et sa belle-mère… Pour payer son loyer, il reprend ses petites combines mais une rencontre va lui donner l’espoir d’un nouveau départ.

Nouveau film du réalisateur américain Sean S. Baker après le succès international de The Florida Project en 2017, Red Rocket est même parvenu à atterrir au sein de la Compétition Officielle du Festival de Cannes édition 2021 et à remporter deux prix à Deauville. Après avoir tourné son Tangerine à Los Angeles et son Florida Project à Orlando, Baker allume à nouveau sa caméra sur les oubliés des Etats-Unis en bordure de la raffinerie de Texas City. Red Rocket nous fait suivre Mikey qu’on découvre être une star déchue de l’industrie pour adultes à Los Angeles. Frappant à la porte de son ex-femme et ex-costar Lexi, Mikey cherche alors à retrouver une place dans cette ville, en aspirant toujours à trouver un nouveau souffle à sa carrière pour pouvoir repartir briller à LA. C’est au moment où il rencontre la (très) jeune Strawberry que l’espoir renaît, teinté de rouge et d’un glaçage à la fraise. Si Sean Baker se plaît à filmer les mis à l’écart, les rebuts et autres invisibles de la société américaine, Red Rocket ne déroge pas à la règle en se concentrant sur les dessous d’Hollywood, ses anciennes gloires et la fin d’une époque. En plaçant le film en 2016 aux abords de l’élection présidentielle qui verra Donald Trump accéder à la Maison Blanche, Baker met au centre de son récit intimiste l’idée du changement. Avec Mikey, ancienne célébrité déchue et vieillissante, comme protagoniste, Red Rocket est alors un film ambigu et détonnant sur une facette de la pièce qu’on ne voit jamais d’ordinaire.

La force de la proposition est là, que le ton du film est anti-manichéen au possible, dépeignant les aventures sociales d’un sale type hyper attachant qui ne cherche qu’à manipuler les gens autour de lui à son avantage. Red Rocket est un film d’antihéros très périlleux, notamment lorsqu’il s’attaque à la relation que le quarantenaire noue avec cette jeune adolescente de 18 ans moins quelques semaines. Si la question apportera très probablement son lot de questionnements et de débats au visionnage du film, il est certain que ce long-métrage restera bien en tête pour son univers visuel savoureusement pop, son agilité de ton et l’ambigüité constante de ses personnages auxquels on n’appose aucun autre jugement que les retombées du karma – si karma il existe à Texas City.


Simon Rex campe le Mikey Saber central avec une force et un charisme marquants à souhait. Il est impeccable dans la peau de ce protagoniste multi-facettes aussi pathétique que dangereux et aussi attachant que manipulateur. A ses côtés, Suzanna Son est magnétique dans son interprétation de Strawberry, mystérieusement attirante et redoutablement malicieuse dans ce jeu qu’elle installe avec Mikey. Bree Elrod, Brenda Deiss, Judy Hill et Ethan Darbone sont également toutes et tous excellents dans leurs propositions, la plupart étant en plus débutant.e.s et/ou comédien.ne.s non professionnel.le.s.


Comédie aussi hilarante dans le pathétique de ses personnages que perturbante et toxique dans le portrait de son Amérique broyée par la mort de son rêve, Red Rocket est un commentaire tordu, cynique et bien ficelé où la très jolie photographie de Drew Daniels se met au service du sens aiguisé de la mise en scène et du rythme de Sean Baker. Le réalisateur signe un film réussi qui vibre au son de Bye Bye Bye autant qu’à celui du non-décollage de sa roquette éponyme, vissée au sol par la fin d’une époque et de ses gloires passées.

 

Titre Original: RED ROCKET
 

Réalisé par: Sean Baker

Casting : Simon Rex, Bree Elrod, Ethan Darbone …

Genre: Drame, Comédie

Date de sortie : 02 février 2022

Distribué par: Le Pacte

TRÈS BIEN

 

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s