Critiques

DEXTER NEW BLOOD (Critique Épisodes 1×01 – 1X05) Un retour respectueux mais un peu trop sage…

SYNOPSIS: Dix ans après sa disparition dans la tourmente de l’ouragan Laura, Dexter Morgan vit désormais loin de Miami, sous une autre identité, dans la petite ville d’Iron Lake, dans l’Etat de New York. L’ex-expert médico-légal de la police voit ses vieux démons refaire surface à la suite d’événements inattendus troublant sa routine

Dexter…en voilà un mot qui fait à la fois ressurgir le meilleur et le pire de nos souvenirs. Autrefois un véritable phénomène sur Showtime, la série qui a duré initialement 8 saisons s’est embourbée à partir de sa cinquième fournée, année après année, dans un capharnaüm de mauvaises idées toutes plus stupides les unes que les autres et ce sans retour possible. Le clou du spectacle fut une abominable dernière saison, clôturée par un final raillé de toute part achevant de nous convaincre que le show avait fait les frais de son succès jusqu’à en devenir une banale caricature de ses beaux jours. Les gros sous au détriment de la qualité de l’œuvre, un grand classique. Ce fiasco s’explique également par le départ du brillant Clyde Phillips (à l’époque showrunner de la série) à l’issue d’une saison 4 de haute volée. Dès la saison 5 la série se cassa tristement la figure…et le mythe s’effondra. Difficile de garder Dexter comme une référence absolue dès lors que la moitié de la série est bonne à jeter à la poubelle. En ce qui nous concerne nous recommandons les quatre premières saisons, et qui sait, peut-être dans le futur également cette neuvième saison, officiellement une mini-série à part entière. Car surprise, le grand manitou Clyde Phillips est de retour à la barre du navire, ce qui a le don de nous rassurer. Mais n’est-il pas déjà trop tard pour réparer les blessures, 8 ans après la fin des méfaits ?





Cette suite de Dexter s’ouvre une décennie après les évènements du dernier épisode. Dexter a déménagé à Iron Lake, une ville reculée et recouverte de neige. Il se fait dorénavant appeler Jim Lindsay et travaille dans une boutique de matériels de chasse et de pêche. Étonnamment assagi, les pulsions meurtrières et les boucheries régulières semblent être pour Dexter de l’histoire ancienne. C’est même un homme presque rangé que nous découvrons puisqu’il se révèle être en couple avec une policière de la ville. Si dans le coin tout le monde se connaît et semble vivre sans excès de vitesse, le patelin semble toutefois cacher de noirs secrets et abriter les atrocités d’un nouveau tueur. Pour des soucis de cohérence New Blood est bien obligée de tenir compte de certaines histoires écrites en saison 8 mais semble très ouvertement renier tout ce qui n’est pas fondamental et postérieur à la saison 4. Ce qui nous va très bien. Dexter (Michael C. Hall) est donc de retour avec un nouveau passager noir : sa sœur Debra (Jennifer Carpenter). Ces cinq premiers épisodes (la mini-série en comptera dix) offriront d’ailleurs quelques surprises aux fans de la première heure dans la mesure où la délocalisation géographique de l’histoire n’empêchera pas quelques retours attendus.


L’ambiance de ce Dexter nouvelle génération est ce que nous avons préféré jusqu’à présent : il y a du sang, il y a de la neige, nous découvrons la saison tandis que nous sommes nous-mêmes en plein hiver, parfaitement immergés dans le nouveau délire des scénaristes, le tout assorti d’un Dexter parfaitement rouillé et presque repenti. Une ribambelle de nouveaux personnages l’entoure d’ailleurs dans cette suite : beaucoup de lycéens, quelques policiers, une podcasteuse obsédée par les faits divers, et surtout…un nouveau tueur…mais aussi comme nous l’évoquions quelques surprises du passé. Malgré l’impression que la série se déroule au milieu de nulle part, Dexter est pourtant encore davantage plongée dans la modernité : ainsi les jeunes gens du coin sont archi-connectés et la police dispose de drones…mais heureusement pour Dexter tout ce petit monde semble assez peu futé voire totalement incompétent (pratique pour les scénaristes). Dès lors difficile de savoir à ce stade si les scénaristes en question jonglent entre les facilités d’écriture ou gardent en réserve des suspicions de personnages qui seraient plus intelligents qu’ils n’en ont l’air. Si le show semble vouloir bien faire les choses tout en prenant son temps, il s’avère toutefois jusqu’à présent extrêmement prévisible. Dexter est bien là, nous donnant le sentiment de retrouver une vieille connaissance qu’on avait perdue de vue depuis 15 ans, le rythme et l’ambiance sont assez hypnotisants, mais tout ce qui se déroule sous nos yeux est facilement anticipable. Ce n’est pas mauvais, c’est juste attendu. S’agit-il d’une sage mise en bouche avant le déferlement de surprises et un dérapage final contrôlé ? Seul l’avenir nous le dira…


Ce retour respectueux mais un peu trop sage nous cache donc, nous l’espérons, bien son jeu. Difficile après cette première partie de saison d’imaginer que se dissimule derrière cette ville de ploucs la conclusion saisissante tant attendue…mais nous avons envie d’y croire et de faire confiance à Clyde Phillips. Après tout le bonhomme nous a largement démontré par le passé qu’il avait plus d’un tour dans son sac.

Crédits: Canal+

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s