Critiques

HARLEY QUINN (Critique Saisons 1 & 2) Un vent de fraîcheur…

SYNOPSIS: Harley Quinn a finalement rompu avec le Joker et s’efforce d’être à la hauteur pour régner sur Gotham City en se positionnant comme la crème des criminels. 

Depuis sa création par Paul Dini et Bruce Timm pour le dessin-animé Batman The Animated Series, encore aujourd’hui la meilleure itération du personnage hors-comics, Harley Quinn aura eu une existence houleuse via ses différentes adaptations. Si son passage dans les comics aura offert de bonnes histoires au personnage, le grand écran a eu du mal à la cerner, la transformant en bout de viande dans Suicide Squad, avant que James Gunn et surtout Cathy Yan ne corrigent le tir dans leurs longs-métrages respectifs.

Le cinéma étant parfois compliqué, c’est du côté, il semblerait, d’un média plus inattendu – et pourtant évident, que vienne l’une des meilleures versions du personnages depuis des années. Issue de l’éphémère plateforme DC Universe, aussi à l’origine de Titans, Swamp Thing ou de Doom Patrol, la série animée Harley Quinn est le vent de fraîcheur dont l’univers des adaptations de comics avait besoin.

Créée par Justin Halpern et Patrick Schumacker, Harley Quinn ne détonne pas de l’esprit graphique du personnage – l’ensemble est gore, avec des « fuck » par dizaine à la minute. Les morts y restent véritablement morts – au point que c’en est presque préoccupant compte tenu du nombre de personnages emblématiques qui y passent. La force de la série reste tout de même de mettre en avant des méchants secondaires voire tertiaires, aux pouvoirs et gimmicks ridicules, comme Kite-Man (« Hell yeah »), vrai méchant loser au grand cœur, qui en pince pour Poison Ivy. L’équipe que se compose Harley Quinn pour avoir une place de choix sur la scène médiatique des méchants de Gotham comprend d’ailleurs de têtes reconnues comme des méchants moins évidents : Gueule d’Argile côtoie King Shark et Poison Ivy dans un grand mélange des genres savoureux et surtout très généreux.

Loin d’être une accumulation de Bat-guests, la série se focalise sur Harley, son parcours depuis son émancipation explosive du Joker, et sa tentative de se trouver elle-même avec l’aide de sa meilleure amie et de sa famille de cœur. Une trajectoire qui suit tous les points attendus (la cohésion, les disputes, les retrouvailles) mais qui prend des détours que l’on ne voyait pas forcément de la manière dont la série est écrite. A ce titre, la saison 1 reste plus satisfaisante que la saison 2, qui aborde presque trop rapidement la romance entre Harley et Poison Ivy, rendue canon dans les comics et maintenant sur petit écran.

Le casting vocal est également de qualité : Kaley Cuoco prête son timbre très reconnaissable à Harley, Giancarlo Esposito, dans sa lignée de grands méchants, s’empare de Lex Luthor, Alan Tudyk est un Joker parfait. Surtout, la MVP est Lake Bell, dans la peau de Poison Ivy, parfait mélange de stoïcisme face aux folies d’Harley et de tendresse face, également, aux folies d’Harley. Quant aux personnages, on a un immense coup de cœur pour Bane, aussi musclé dans son humour que dans son doublage, qui rappelle que parodier Tom Hardy avec succès est possible.

Si certains épisodes sont davantage présents pour du remplissage qu’autre chose, la solidité narrative de la série surprend agréablement, l’univers étant suffisamment bien construit pour créer de nouvelles structures malines et intelligentes. Malgré quelques runnings-gags qui tombent à plat et une redondance de certains personnages, les deux premières saisons de la série se tiennent parfaitement. Tout cela, au final, faisant d‘Harley Quinn une excellente surprise pleine d’esprit, d’humour corrosif, à l’animation bien trempée mais aux réflexions sur le personnage et le genre du comics plus fines qu’attendues. Si la fin de la saison 2 semble précipitée, on a hâte de voir où le personnage ira désormais en compagnie de Poison Ivy : une promesse délicate sur le papier, mais qui peut emmener Harley vers des horizons que les fans réclamaient depuis trop d’années.

Crédits: DC UNIVERSE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s