Critiques Cinéma

ALINE (Critique)

SYNOPSIS: Québec, fin des années 60, Sylvette et Anglomard accueillent leur 14ème enfant : Aline. Dans la famille Dieu, la musique est reine et quand Aline grandit on lui découvre un don, elle a une voix en or. Lorsqu’il entend cette voix, le producteur de musique Guy-Claude n’a plus qu’une idée en tête… faire d’Aline la plus grande chanteuse au monde. Epaulée par sa famille et guidée par l’expérience puis l’amour naissant de Guy-Claude, ils vont ensemble écrire les pages d’un destin hors du commun.

Il y a dans Aline un concept des plus étranges. Biopic pas-vraiment-biographique de la superstar mondiale Céline Dion dont l’alter-ego filmique ne s’appelle pas Céline, le nouveau projet de la réalisatrice, comédienne et humoriste Valérie Lemercier a tout de la tentative casse-gueule à rendre mal à l’aise à peu près tout le monde. La surprise est d’autant plus belle que ce Aline parvient en réalité à se frayer son propre chemin dans la mythologie Dion sans l’esquinter ne serait-ce qu’un peu. Le film suit Aline, jeune benjamine d’une famille québécoise (très) nombreuse. Un talent vocal hors-pair en guise de don, elle se retrouve sur la route du producteur Guy-Claude, avec qui elle noue une relation très forte au fil des années. Au milieu de ce parcours d’ascension fulgurante, une femme grandit et découvre l’étendue de la vie qui l’attend. Car à en adapter la success story d’une des plus grandes chanteuses modernes, Valérie Lemercier fait de manière surprenante un saut dans le vide de grande envergure, se délaissant de la machine à comédies françaises pour s’aventurer dans le faux biopic musical bien loin de la parodie qu’on aurait pu attendre. Lemercier signe un film au premier degré – bien qu’il dégage un humour délicieux très bien dosé – qui embrasse ses ambitions. Festival impressionnant de lumières, de chansons cultes qui feront hurler vos salles de cinémas et de costumes majestueux, Aline se saisit d’une force surprenante à presque en oublier les images marquantes de Valérie Lemercier rétrécie numériquement incarnant le personnage éponyme à 8 ans.

Mais Aline sait alors parfaitement bien se doser, délivrant ses thématiques quand il le faut dans une mise en scène légère et maîtrisée qui se nourrit du parcours ascensionnel de son personnage éponyme. Car le film parle surtout de la femme derrière le nom, offrant à cette quasi-Céline Dion une origin story et un développement émotionnel assez riche qui habille ce grand spectacle pyrotechnique et vegassien d’un certain degré d’humanité. Valérie Lemercier signe un biopic fabriqué et impétueux qui rend un vibrant hommage à Céline en balisant la vie de son Aline d’un parcours féminin à échelle humaine, donnant à son film d’autant plus de mérite qu’il évite constamment et foncièrement d’être un pastiche sans âme.

Si Lemercier incarne la Aline éponyme avec la même fougue et profondeur avec laquelle elle compose son film, l’accompagnent dans cette aventure curieuse un ensemble de comédiens et comédiennes québécoises qui habillent et irradient tout le long-métrage. Sylvain Marcel incarne un Guy-Claude alter-ego de René convainquant et touchant par son humanité lumineuse, tandis que Danielle Fichaud donne corps et voix à Maman Dieu, repère familial très bien amené au sein de l’intrigue.

Œuvre singulière et étonnante qui délaisse les sentiers battus pour s’aventurer dans un joyeux hors-piste festif et pétaradant, Aline est une jolie fresque humaine à l’échelle d’une femme aux ambitions aussi démesurés que son talent qui se lance dans un show business exténuant. Comédie romantique aux contours musicaux qui fait vibrer les titres les plus connus de Céline Dion chantés par Victoria Sio (livrant des interprétations magnifiques) sur le parcours personnel et émotionnel parfois semé d’embuches de cette Aline aussi touchante et délicate qu’impressionnante, Valérie Lemercier nous offre un bon bol d’air frais qui se dote des défauts inhérents à ce genre de production, mais qui se montre imbattable dans sa volonté de fer de jeter un œil dans les coulisses, derrière le rideau, les strasses, les paillettes, l’écran de télévision et tout simplement les apparences.

Titre Original: ALINE

Réalisé par: Valérie Lemercier

Casting : Valérie Lemercier, Sylvain Marcel, Danielle Fichaud….

Genre: Drame, Biopic

Date de sortie: 10 novembre 2021

Distribué par: Gaumont Distribution

TRÈS BIEN

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s