Critiques Cinéma

THE HARDER THEY FALL (Critique)

SYNOPSIS: Décidé à se venger, le hors-la-loi Nat Love enfourche son cheval avec sa bande pour régler son compte à son ennemi Rufus Buck, un cruel chef de gang échappé de prison. 

La revisite de la figure du Western par Jeymes Samuel donne déjà son ton dans son concept. Façon crossover fantasmé, le metteur en scène et musicien fait se croiser dans son The Harder the Fall parmi les personnalités afro-américaines les plus célèbres du Far West. En clamant dès son texte d’introduction que tout ce que nous allons voir est fictif malgré la présence d’incarnations de personnages réels, la nouvelle production Netflix x Jay-Z fait parler la poudre dans une uchronie aux contours théâtraux en forme d’enflammement de la poudre. The Harder they Fall nous raconte la quête de vengeance de Nat Love, marqué au fer rouge d’une croix sur le front par le criminel Rufus Buck lorsqu’il était enfant avoir de voir sa famille se faire brutalement assassiner. 20 ans plus tard, Love rassemble sa bande et se lance à la poursuite de son bourreau fraîchement évadé de prison. Par son ton assurément décomplexé et généreusement pop, The Harder they Fall mêle autant de genre et d’idées que possible dans un ensemble aussi fouillis que créatif, donnant à ses comédiens et comédiennes un terrain de jeu ultime dans ce Far West aux couleurs éclatantes. En dynamitant le western à ses fondations pour mieux y bâtir ses figures sympathétiques entre bandits de grands chemins, meurtriers cruels et justiciers idéalistes, Samuel tire à balles réelles un film audacieux et ébouriffant qui ne se refuse rien pour raconter son histoire de la plus singulière des manières.

Aussi, attendez vous à voir retentir dans ses scènes de voyage, d’actions sanglantes et de tension une bande-originale aussi moderne que diversifiée, rendant l’expérience d’autant plus unique. Entre sonorité latino, hip-hip et reggae, Jeymes Samuel (qui signe également sa musique) emporte son assemblage de personnages réels fantasmés dans un univers pétaradant et jusqu’au-boutiste où la justice et le bien n’ont de limite que la couleur du sang.


Son casting s’en donne alors à cœur joie dans cette plongée explosive et plus tarantinesque que chez Tarantino, à commencer par le duo Jonathan Majors/Idris Elba dans cette dualité sanglante du Bon et de la Brute, tout deux aussi truands l’un que l’autre. Un manichéisme violent qui donne à son film sa bonne dose de tension et de fusillade pour se clore sur une résolution finale des plus inattendues pour venir remettre en perspective l’ensemble d’un film qui semble être un jeu malsain et symbolique plus qu’un amusement sans sens précis. Alors qu’on retrouve du côté d’Elba les fantastiquement charismatiques Lakeith Stanfield et Regina King, se rassemblent derrière Majors une bande ravageuse composée de Zazie Beetz, CJ Ryler, Danielle Deadwyler (géniale) et Edi Gateghi sous le regard affuté du shérif Delroy Lindo en grande forme. Un cast afro-américain de très très bonne facture faisant parler la poudre et les balles dans un combat sanguinolent et jouissif qui joue avec ses archétypes pour mieux les massacrer.



Œuvre méta, curieuse, ambitieuse et radicale qui se sert de ses figures réelles pour construire un affrontement politique et fratricide, The Harder they Fall montre moins une chute rude qu’une naissance grandiloquente dans les larmes et le sang chaud. En se servant de ses icônes noires de l’Ouest Américain pour les rassembler dans un crossover ludique et fantasmé où tous vont se flinguer à tout-va, Jeymes Samuel convoque les codes du western classique et italien pour le revisiter à coup de tesson de bouteille et de balles de fusil. Par sa rafale de bonnes idées et jusqu’à son climax génialement déluré qui vaut bien les quelques incertitudes et difficultés d’installation de son ton au début du film, The Harder they Fall débarque avec classe et impact dans ce catalogue Netflix qui fait tant parler à chaque sortie originale. Dans un geste jubilatoire et décomplexé qui ne manque assurément pas de couleurs, Samuel s’approprie des figures classiques du Far West pour donner la parole aux minorités oubliées à travers l’histoire en les montrant plus vivantes et plus modernes que jamais. Quitte à les faire mourir de la façon la plus surprenante possible.

Titre Original: THE HARDER THEY FALL

Réalisé par: Jeymes Samuel

Casting : DeWanda Wise, Julio Cesar Cedillo, Jonathan Majors….

Genre: Western, Drame

Date de sortie: 03 novembre 2021

Distribué par: Netflix France

TRÈS BIEN

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s