Critiques Cinéma

LA FRACTURE (Critique)

SYNOPSIS: Raf et Julie, un couple au bord de la rupture, se retrouvent dans un service d’Urgences proche de l’asphyxie le soir d’une manifestation parisienne des Gilets Jaunes. Leur rencontre avec Yann, un manifestant blessé et en colère, va faire voler en éclats les certitudes et les préjugés de chacun. À l’extérieur, la tension monte. L’hôpital, sous pression, doit fermer ses portes. Le personnel est débordé. La nuit va être longue…

Depuis quelques années la situation critique de l’hôpital public en France est mise en lumière par nos auteurs dans des fictions qui ne cachent pas le délitement de notre système de soins et de la pression quotidienne que subissent nos soignants, la crise sanitaire du Covid 19 ayant fait exploser des statistiques déjà bien mises à mal. Dans la lignée du travail d’un Thomas Lilti (Hippocrate, le film et la série, Médecin de Campagne), Catherine Corsini prends le pouls de la société avec une acuité et un regard doux-amer qui confère au film sa densité. En parvenant à saisir le flux et le mouvement, l’intensité des sentiments qui s’exacerbent dans le microcosme qu’est cet hôpital, elle capte la vie et dresse un instantané d’une justesse criante. Dans sa description du système de santé la réalisatrice de La Belle saison montre des médecins confrontés constamment à l’urgence et qui n’ont plus le temps de prendre le temps, laissant le plus souvent leurs patients face à leurs solitudes, leurs douleurs et leurs désarrois. Mais la grande réussite de La Fracture n’est pas de parler uniquement des soignants mais d’étendre son auscultation de notre époque en mettant en scène un gilet jaune, ses revendications politiques et sociétales. Dit comme ça on pourrait croire que La Fracture a tout du film social et politique que d’aucuns considèrent avec mépris avant même de l’avoir vu, un de ces pensums caricaturaux qui sous couvert de parler de leurs contemporains assènent des professions de foi moralisatrices.

Fort heureusement, il n’en est rien. Catherine Corsini mène sa barque avec un rythme qui sied parfaitement à son propos, elle dit des vérités sans jugement et témoigne de la violence généralisée que l’hexagone voit enfler chaque jour un peu plus. Comme une cocote minute sur le point d’exploser, le film gère avec une précision millimétrée, ces instants où les différences se font jour et où les conflits de personnes et d’idéologie sont mis en perspective. Mais La Fracture croque des situations avec un humour massif qui désamorce intelligemment les tensions et qui nous met en joie.

Avec ce film choral, Corsini signe avec virtuosité un récit où les trajectoires s’entrecroisent avec bonheur et où la cinéaste alterne les tonalités avec une confondante fluidité. Avec ce film profondément humain et politique, elle offre à ses interprètes des rôles qui feront date. Traversés d’une énergie constante, ils semblent tous sur un nuage, entre justesse et laisser aller réjouissant. Marina Foïs, Valéria Bruni Tedeschi et Pio Marmaï livrent des performances mémorables, la palme revenant à une Bruni Tedeschi lunaire dont quasiment chaque apparition se conclut par un éclat de rire. Mais la révélation du film c’est Aissatou Diallo Sagna, véritable aide-soignante qui fait preuve d’un naturel saisissant et dont la part d’humanité explose aux quatre coins de l’écran de bout en bout. Catherine Corsini réussit également le prodige de ne pas rendre étouffant ce huis-clos et de faire glisser sa caméra entre les chariots, virevoltant d’un destin à un autre pour raconter ces existences telles des mosaïques qui se forment. Avec ce film impressionnant de maitrise qui dit des choses difficiles avec un regard empreint de distanciation, on tient une merveille, une œuvre pétillante et grave à la fois. Au final, on a là un service d’urgences au bord de l’implosion, des soignants dévoués, des blessés de la vie, La Fracture de Catherine Corsini est la radiographie d’une France fissurée de partout. Drôle, tendre et sincère avec un casting impeccable dont Valéria Bruni Tedeschi en état de grâce.

 

Titre original: LA FRACTURE

Réalisé par: Catherine Corsini

Casting: Valeria Bruni Tedeschi, Marina Foïs, Pio Marmaï …

Genre: Comédie dramatique, Drame, Comédie

Sortie le: 27 octobre 2021

Distribué par : Le Pacte

4,5 STARS TOP NIVEAU

TOP NIVEAU

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s