Critiques

BLOODLANDS (Critique Saison 1) Six pieds sous terre…

SYNOPSIS: Tom Brannick est un détective de la police nord-irlandaise, surnommé le  » Noir irlandais « . Après avoir relié une lettre de suicide à une affaire, une chasse à l’homme débute à l’encontre du policier par un assassin redoutable…

Ce soir la première saison de Bloodlands débarque sur Canal+. Si vous n’en avez pas entendu parler il s’agit d’un thriller en 4 épisodes de presque une heure chacun créé par Chris Brandon et mettant en scène James Nesbitt (très prolifique à la télévision, notamment dans Jekyll, Monroe ou même Lucky Man mais vous avez également pu l’apercevoir en Bofur dans La trilogie Le Hobbit) dans le rôle de l’inspecteur Tom Brannick. Située en Irlande et dotée d’un synopsis somme toute assez classique mais accrocheur, la série ne fut ni plus ni moins pour nous qu’une énorme déception, la montagne accouchant abusivement d’une souris.


Le premier épisode refroidit d’emblée les ardeurs par une exposition terne et bien peu passionnante des enjeux. Avec un casting globalement à la hauteur (mention spéciale à Charlene Mckenna) l’histoire apparaît très vite totalement capillotractée, pour ne pas dire sans queue ni tête. Si la volonté de ne pas vous spoiler nous empêchera de révéler de quoi il retourne, un premier élément significatif arrive tôt dans la saison (normal nous direz-vous pour une saison de 4 épisodes) et est développé par la suite d’une façon extrêmement douteuse. Les ficelles sont grosses, si grosses que Bloodlands en perd rapidement toute crédibilité. Difficile par ailleurs de se raccrocher aux branches : l’intrigue en plus de ne pas être réaliste pour un sou, n’est pas davantage prenante, et les personnages ne dégagent absolument rien d’intéressant non plus. Les personnages parlons-en ! Pratiquement tous présents dans un but purement fonctionnel afin de déblatérer des éléments ayant vocation à alimenter l’avancée de l’enquête, ils n’amènent jamais aucune émotion…pas même Izza Brannick (jouée par Lola Petticrew), la fille de Tom, qui n’est là que pour exposer des niaiseries une fois de temps en temps. A côté de ça, aucun moment particulièrement fort n’est à signaler, même si certains passages fugaces comme la fouille de l’île amènent parfois un peu de tension…l’intérêt est tout de même au même endroit que les cadavres du show : six pieds sous terre.

Bloodlands propose donc une première fournée tantôt prévisible, tantôt surprenante, mais presque systématiquement aux fraises. Si l’intrigue s’avère assez soporifique et guignolesque, le parti pris aurait pu être intéressant avec un meilleur traitement. Dubitatifs quant à l’existence d’une future saison 2 suite à son succès d’audience en Grande-Bretagne, nous passerons très certainement notre tour le moment venu. A retrouver ce soir sur Canal+ et disponible dès à présent en intégralité sur myCANAL.

Crédits: Canal+

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s