Critiques Cinéma

LE PRIX DU SUCCÈS (Critique)

SYNOPSIS: Brahim est un humoriste en pleine ascension. Sa réussite, il la doit à lui-même et à l’amour qu’il porte à Linda. Bon fils, il soutient les siens depuis toujours. Mais pour durer, Brahim doit sacrifier son grand frère, manager incontrôlable. Si l’échec peut coûter cher, Brahim va payer un tribut encore plus lourd au succès. 

Franchement on ne s’y attendait pas à sa sortie en 2017. Un film avec une distribution aussi glamour (Tahar Rahim- Roschdy Zem-Maïwenn) qui ancre son récit dans un univers très peu abordé par le cinéma français -le stand-up- avec comme point de départ la gageure de rendre crédible le fait que le personnage interprété par Tahar Rahim soit une star dans sa discipline. Si on voulait y croire cela n’avait pourtant de prime abord, rien d’évident. Si Tahar Rahim est un merveilleux comédien, ce dont nous sommes les premiers à convenir, il fallait oser en faire un comique génial. En découvrant Le Prix du Succès, c’est d’ailleurs la première chose qui saute aux yeux et qui apparait même comme une évidence. Ça fonctionne. Tahar Rahim en vedette de stand-up qui fait se gondoler des salles entières, ça le fait même carrément et le film n’est jamais handicapé par des soucis de vraisemblance et son trio d’acteurs s’y montre réellement à son avantage, chacun d’entre eux ayant ses moments phares, ses scènes fortes et usant de son charisme pour nous maintenir en haleine tout du long. Et pourtant, malgré d’indéniables qualités, il pointe une certaine déception après avoir vu Le Prix du Succès. En choisissant de raconter l’histoire de cette fratrie qui va exploser sous les diktats de l’argent et des ambitions personnelles de la star de la famille, qui va être contraint de couper avec un entourage familial omnipotent et toxique, le réalisateur Teddy Lussi-Modeste ne s’est pas facilité la tâche. Mais en choisissant Tahar Rahim pour incarner ce comique perclus de culpabilité et à la personnalité contrastée et en décrivant son quotidien qui louvoie entre les nuisibles qui profitent de sa générosité et ses problèmes pour gérer une notoriété soudaine et  envahissante, le ton est très juste et tout semble plutôt réaliste.

La relation qui lie les deux frangins, l’ascendant psychologique de celui qui est dans l’ombre sur celui qui est dans la lumière, concentre les scènes les plus réussies, le tout mâtiné d’un suspense qui grimpe petit à petit et qui nous prend dans ses filets avec une certaine habilité. Parallèlement, le personnage de Maïwenn balance entre sa relation amoureuse avec celui de Tahar Rahim, et celle, conflictuelle avec celui de Roschdy Zem. On est accroché par ce récit plutôt bien troussé et par ces rebondissements prenants.  Co-écrit avec Rebecca Zlotowski, Le Prix du Succès parvient à embrasser son sujet à bras-le-corps avec assez de subtilité et si le film évoque avec sensibilité et application la toxicité de la relation entre les deux frères et leur inévitable confrontation, si la réalisation de Teddy Lussi-Modeste est claire et sans fioritures, le scénario ne parvient pas à faire l’économie d’une certaine prévisibilité qui pointe son nez à l’orée de la dernière partie du film. L’ambiguïté qui faisait une bonne part du prix du récit perd de sa superbe et le dernier acte lié à un rebondissement absolument pas crédible est d’une criante maladresse et ampoule une histoire qui n’en avait pas besoin et qui fait malheureusement s’écrouler toute la belle construction antérieure, laissant perplexe et un brin dépité.

Pourtant, excepté ce faux pas loin d’être anecdotique on vous l’accorde, Le Prix du succès peut se targuer d’être un film suffisamment atypique, sincère et d’une extrême lucidité sur son sujet. Grâce à un brillant Tahar Rahim, entre tendresse et malaise, une Maïwenn qui déploie une douceur et une sensibilité nouvelle et un Roschdy Zem d’abord attachant puis absolument effrayant de dureté et de jalousie rentrée, Le Prix du Succès vaut le coup d’œil ne serait-ce que pour ses interprètes et leur justesse de jeu qui aident à ce que ce final loin d’être convaincant ne nous fasse dédaigner l’ensemble. Si le film est une semi-réussite, il n’en demeure pas moins intéressant et de toute manière, dans le sillage de ce trio, le chemin vaut le détour.

Titre Original: LE PRIX DU SUCCÈS

Réalisé par: Teddy Lussi-Modeste

Casting: Tahar Rahim, Roschdy Zem, Maïwenn…

Genre: Comédie dramatique

Sortie le: 30 août 2017

Distribué par: Ad Vitam

BIEN

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s