Actus

LES ÂMES SOUS LES NÉONS : Sous haute tension (Actus Sortie Livres)

Le jour où son mari prend une balle en pleine tête, elle découvre qu’elle ne le connaissait pas vraiment. Tué dans un règlement de comptes. Son avocat lui conseille de rester à l’écart de ses affaires et insiste pour qu’elle renonce à̀ hériter de ce qui lui revient de droit : le quasi-monopole de la prostitution à Copenhague. Les commanditaires du meurtre vont se partager son empire, et ça a l’air d’arranger tout le monde… Sauf ce soldat, vétéran des rings et de la rue, qui a travaillé pour son mari et qui lui a juré qu’il prendrait soin de sa famille en cas de problème… Doit-elle le croire? Ces deux-là ne se connaissent pas. Ils n’ont rien en commun – à part le souvenir d’un homme auquel ils veulent rester fidèles. Ensemble, ils iront jusqu’au bout…

Depuis 2014, Jérémie Guez s’est fait un nom dans le milieu du cinéma en participant à de nombreux scénarios qui ont donné lieu à plusieurs réussites de Yves Saint Laurent à La nuit a dévoré le monde en passant par Carnivores ou La terre et le sang. En 2018, il a réalisé son premier long métrage Bluebird sorti simplement en VOD en 2020. Un film sec et tendu comme une arbalète, pas exempt de défauts, mais faisant montre d’un respect indéniable pour le genre. Sauf que Jérémie Guez n’est pas qu’un scénariste talentueux car c’est avant tout par ses romans qu’il s’est fait connaitre à partir de 2010 avec Paris la nuit, Balancé dans les cordes (adapté au cinéma pour donner le film Burn Out en 2017), Du vide plein les yeux et Le dernier tigre rouge paru en 2014. Sept ans après, Jérémie Guez revient à la littérature avec Les âmes sous les néons. Avec un style déconcertant au départ et très vite impressionnant de maîtrise, de par sa rythmique basée sur des phrases courtes et  qui claquent comme un coup de feu dans la nuit, un style qui vous emporte ou qui vous rebute, mais qui ne peut pas laisser indifférent tant il s’éloigne des standards et surtout de la manière de les raconter.

Avec un récit à l’os, dépourvu de scories Jérémie Guez sait caractériser ses personnages avec peu de mots certes mais suffisamment bien choisis pour définir leur façon d’être et de se mouvoir dans ce monde.  Sa faculté à peindre des situations, des décors, des sensations sans en faire trop est réellement incroyable. Ses deux héros se tournent autour tout du long mais jamais l’auteur n’enfonce des portes ouvertes et au contraire il déjoue nos attentes avec maestria. Avec ce style si brillant qui n’est jamais de l’esbroufe gratuite, Jérémie Guez propose un roman cinglant et atypique qui en impose. L’attente de son second film de réalisateur Sons Of Philadelphia qui sortira en 2021 n’en est que plus forte mais on attend son prochain opus littéraire avec au moins autant d’impatience.

Les âmes sous les néons de Jérémie Guez – La Tengo Editions

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s