Critiques Cinéma

BRICK (Critique)

SYNOPSIS: Lycéen d’une intelligence hors norme, Brendan Frye est un garçon solitaire qui préfère se tenir à l’écart de ses camarades. Jusqu’au jour où son ex-petite amie, Emily, tente de reprendre contact avec lui, avant de disparaître. Toujours amoureux d’elle, Brendan se met en tête de la retrouver… 

Bien avant les polémiques mondiales que son Dernier Jedi avait pris, Rian Johnson était un réalisateur plus confidentiel, avec des films aux budgets plus serrés, quand il ne passait pas une tête à la télévision en réalisant notamment quelques épisodes de Breaking Bad. Dès 2005, son premier film faisait déjà sensation : Brick, d’après une idée originale, l’avait vite imposé comme un homme à suivre. Étrange mélange de teen-movie, de thriller et de film noir, il s’agit sans doute de son film le plus sombre à ce jour – ce qui n’est pas un mal. Mené par un Joseph Gordon-Levitt encore tout jeune, avant leurs retrouvailles sur le plus musclé Looper en 2012, Brick raconte l’histoire d’un adolescent brièvement recontacté par son ex avant que celle-ci ne disparaisse dans des circonstances obscures. S’ensuit alors un jeu de piste macabre pour la retrouver où se greffent quelques personnalités des plus énigmatiques – dans la grande tradition du film noir, donc. Si Brick impressionne d’emblée, ce sont pour ses images ; Johnson n’avait réalisé que deux courts-métrages avant cela, et même avec cette expérience, on ne s’attend pas forcément à un tel style sur un premier film. Le réalisateur sait déjà où poser sa caméra, comment créer une atmosphère languissante et mélancolique. Ce qui rattraperait presque les errances d’un scénario qui sait où il va, mais ne prend pas forcément les meilleurs détours pour y arriver. Le rythme du film est particulièrement exigeant et lent, aussi, si vous découvrez la carrière du réalisateur, ce n’est pas forcément son œuvre la plus accessible ni la plus aboutie.


Pourtant, le voyage se révèle hypnotisant à suivre quand on se laisse prendre au jeu. Parce que le casting, surtout, est superbe : piochant allègrement dans les séries télévisées pour Emilie de Ravin notamment, le choix de prendre des acteurs plus âgés que leurs personnages est payant puisqu’il participe à une confusion des âges, le film se révélant très dramatique et mature, à l’image de son jeune héros plus intelligent que la moyenne et constamment isolé. Gordon-Levitt est impérial dans son rôle, son apparence encore juvénile laissant donner la place quand il faut à une noirceur plus adulte ; et pour l’anecdote, l’acteur Noah Segan, grand ami de Johnson, apparaît déjà dans ce film et aura un rôle dans toute la filmographie du réalisateur par la suite.


On sort de Brick confus, avec sa fin peut-être trop complexe pour ce que l’intrigue est réellement, mais avec la promesse, depuis tenue, que Rian Johnson est un cinéaste doué. Il connaît ses références et ses genres, et sa plus grande force réside dans sa capacité à remettre en question ses genres de prédilection pour les détruire et les reconstruire sous un prisme différent. Chaque approche est à prendre ou à laisser bien sûr, et The Last Jedi l’exemple le plus probant de sa filmographie, le prouve bien. Mais c’est une approche louable dans une époque qui a tendance à se complaire dans ce qui a déjà été fait, au lieu d’y apporter de quelconques nouveautés. Sous cet éclairage, et si vous n’y aviez pas été sensibles la première fois, Brick mérite une seconde chance de votre part, car toute la note d’intention du cinéma de Johnson, en fin de compte, s’y trouve déjà.

Titre Original: BRICK

Réalisé par: Rian Johnson

Casting : Joseph Gordon-Levitt, Nora Zehetner, Lukas Haas…

Genre: Drame, Action, Judiciaire

Date de sortie : 16 août 2006

Distribué par: Mars Distribution

TRÈS BIEN

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s