Critiques Cinéma

LAISSE ALLER… C’EST UNE VALSE !

SYNOPSIS: Serge Aubin vient de passer trois ans en prison pour vol de bijoux. Dénoncé par sa femme Clara, il décide de se venger et l’enlève avec l’aide de Michel, un ami. Clara ne tarde pas à se réconcilier avec son mari. Mais des tueurs, désireux de récupérer les bijoux, sont à leurs trousses… 

Parfois, quand tout va mal, il est de bon ton de laisser courir – l’actualité nous le rappelle déjà suffisamment. En cela, le titre du polar culte de Georges Lautner est déjà une clé de compréhension de tout ce qui le constitue : projet conçu comme une grosse déconnade par un Lautner désireux d’oublier le douloureux échec de La Route de Salina (pourtant son meilleur film), parangon de délires et d’expérimentations loufoques sur le montage, ouragan de situations ubuesques et de dialogues coécrits par Bertrand Blier, film de potes qui se marrent, tourné la jambe en l’air et le cerveau en option. Avec ça, on a déjà le décodeur critique qui se coince, mais qu’importe. Passons vite sur le scénario, pas plus original qu’un autre. Grosso modo, un truand condamné pour vol de bijoux sort de prison avec la ferme intention de se venger de celle qui l’a dénoncé : sa propre femme, qui vit désormais avec un gangster qui veut à tout prix mettre la main sur les bijoux. Et quand des tueurs bien cruels et un flic ambigu se mettent eux aussi à avoir des vues sur le magot, ça se complique…
 
 
Soyons clairs, le scénario vaut moins pour son pitch que pour son délicieux étalage de dérision punchy, mitonné aux petits oignons par un Blier qui n’avait même pas encore tourné Les Valseuses. A première vue, pourtant, tout le monde semble sinon bien dans ses bottes, en tout cas fidèle à son image. Du côté des stars, Jean Yanne incarne de nouveau le bougon au grand cœur (du genre à ne pas mâcher ses mots), Mireille Darc irradie en salope glamour (du genre à faire exploser le mercure) et Michel Constantin singe le tueur en mode (du genre « ours mal léché »). Autour d’eux, Venantino Venantini et Daniel Prévost jouent les larbins mal intentionnés, Nanni Loy ressemble comme deux gouttes d’eau à Jean-Luc Mélenchon (en moins râleur et en plus drôle), et même Coluche – à l’époque totalement inconnu – fait ici une petite apparition pépère dans un rôle de barman. Mais il y a des éléments qui élèvent ce petit polar marrant au rang de méga-plaisir plus culte tu meurs.
 
 
La collaboration entre Blier et Lautner fait ici des étincelles, la dérision et l’érotisme apportés par le premier se coulant à merveille dans l’univers parodique du second. Reconnaissable entre mille, le style survolté de Lautner atteint ici un point de non-retour, lorgnant clairement du côté du cartoon surchargé en bruitages ahurissants et en effets de montage invraisemblables. C’est bien simple : plus les cadavres s’accumulent, plus le film accumule. Le point d’orgue sera une scène de massacre qui, pour appuyer le parti pris de mise en scène, se transforme en une tordante valse macabre. Impossible de ne pas se tordre de rire devant la vitalité insensée de ce polar plus déjanté que la moyenne, assumant de plein fouet son invraisemblable logique et s’achevant sur une pirouette qui, au regard de tout ce qui l’aura précédé, ne prend pas le risque d’être qualifiée de « bâclée ». Les acteurs, évidemment, s’en donnent à cœur joie, heureux comme tout de se marrer (et de se flinguer !) sans réfléchir, mais contre toute attente, c’est bel et bien l’inattendu Rufus qui emporte le morceau, absolument hilarant dans son rôle de prof d’anglais érotomane à l’accent arabe ! Quant à la fameuse scène de sexe – totalement surréaliste ! – entre Jean Yanne et Mireille Darc, elle marqua tellement les esprits qu’elle fut maintes fois parodiée par la suite (José Garcia et Catalina Denis l’ont même reproduite dans la meilleure scène du Mac). Ne réfléchissez pas : marrez-vous et laissez aller, c’est une valse de qualité !
 

Titre original: LAISSE ALLER… C’EST UNE VALSE !

Réalisé par: Georges Lautner

Casting: Jean Yanne, Mireille Darc, Bernard Blier …

Genre: Policier, Comédie

Sortie le: 07 avril 1971

Distribué par : Gaumont

EXCELLENT

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s