Critiques

ICI TOUT COMMENCE (Critique Épisodes 1×01 – 1×03) Un beau titre pour des premiers pas réussis…

SYNOPSIS: L’institut Auguste Armand est l’une des meilleures écoles de cuisine de France. Excellence, rigueur et discipline sont de mise dans cet établissement géré par une équipe de professionnels talentueux, reconnus et respectés. Un lieu clos qui va être le théâtre d’histoires d’amour contrariées et complexes, mais aussi de rivalités et de trahisons. Mais pour Maxime Delcourt et le reste des élèves de cette école prestigieuse, l’obectif est clair : devenir les futurs chefs étoilés de la gastronomie française. Et rien n’entachera leur motivation. 

Depuis que France 3 avec Plus Belle la vie, TF1 avec Demain nous appartient et France 2 avec Un si grand soleil ont su capter le grand public chaque soir devant leur télévision, les appétits sont aiguisés pour obtenir une part d’un gâteau difficilement partageable à l’infini. C’est TF1 qui dégaine la première avec un nouveau feuilleton quotidien et, intelligemment, la chaine capitalise sur l’énorme succès populaire de Demain nous appartient en lançant une série dérivée de cette dernière. Dans Ici tout commence, on suit le personnage de Maxime (interprété par Clément Rémiens) qui intègre l’institut Auguste Armand, une prestigieuse école de cuisine. Si ce dernier est accompagné par quelques autres personnages de Demain nous appartient (notamment Frédéric Diefenthal ou Vanessa Demouy), c’est bien tout un aréopage de nouveaux visages que la série va suivre dans des intrigues où vont se mêler amour, trahison, mensonges, manipulations et autres joyeusetés dans un style très proche de Demain nous appartient mais qui parvient très vite à imposer une véritable personnalité.

Comme Demain nous appartient, les débuts de Ici tout commence sont très efficaces et mettent immédiatement dans le bain le téléspectateur. Un budget conséquent, des décors grandioses et une distribution qui mixe des figures connues et populaires à de jeunes artistes en herbe et des arches narratives où les genres s’entrecroisent, rien ne semble avoir été oublié dans le cahier des charges et on voit mal comment les amateurs pourraient rester insensibles, d’autant que des embryons d’intrigues avaient été semées dans Demain nous appartient. Sur les trois épisodes présentés à la presse l’atmosphère est assez sombre et pesante et la mise en place des enjeux est expéditive mais immédiatement immersive. Si la série semble peut-être moins glamour que sa devancière elle apparait plus dense et mystérieuse et donne très envie de voir quelle sera la direction qu’elle va véritablement emprunter pour ses premiers pas. La mise en scène et le rythme sont peut-être moins trépidants mais l’efficacité de l’ensemble est indéniable et les conventions d’écriture, si elles sont bien là, n’appesantissent pas le récit, ni n’alourdissent les situations. L’exercice du feuilleton quotidien est ici parfaitement maîtrisé et si il est difficile de se faire une véritable idée de la destinée d’Ici tout commence, on peut dire sans sourciller que ses débuts sont très encourageants.

Évidemment avec une telle distribution, il est plus simple de capter rapidement l’attention et là, la production a fait fort. En plus de ceux cités précédemment, Francis Huster, Catherine Marchal, Bruno Putzulu, Elsa Lunghini, Agustin Galiana, Benjamin Baroche pour les plus aguerris, Aurélie Pons, Lucia Passaniti, Julie Sassoust, Azize Diabate (vu dans Les Bracelets rouges), Catherine Davydzenka pour les jeunes pousses, forment un ensemble très homogène. Certains se détachent déjà à nos yeux comme Benjamin Baroche, qui fait réellement flipper avec un personnage trouble qu’on n’aimerait pas spécialement croiser au coin d’une rue ou d’une salle de classe et Francis Huster en impose avec un charisme intact. On est pour le moment plus dans l’attente concernant les personnages interprétés par Agustin Galiana ou Elsa Lunghini notamment qui semblent moins profonds mais peut-être est-ce une question de temps. Catherine Marchal également, mérite des arches plus denses que celles qui lui sont dévolues dans les premiers épisodes mais on ne doute pas qu’elle imposera rapidement sa personnalité dès qu’on lui en donnera réellement l’occasion. C’est d’ailleurs l’avantage d’un feuilleton quotidien. Pour les personnages, la vérité d’un jour n’est pas forcément celle du lendemain. On attend donc de voir où chacun va pouvoir aller mais une chose est sûre: Ici tout commence est un beau titre pour des premiers pas réussis.

Crédits : TF1

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s