Critiques Cinéma

DA 5 BLOODS (Critique)

SYNOPSIS: L’histoire de quatre vétérans afro-américains qui retournent au Vietnam pour y retrouver la dépouille de leur chef et un hypothétique trésor enfoui. 

Au sein du contexte socio-politique actuel qui enflamme les États-Unis et le Monde, Spike Lee débarque armé de sa caméra affutée pour proposer un film profondément ancré dans un cinéma engagé et ayant autant un devoir de mémoire qu’un devoir de dénonciation. Da 5 Bloods dépeint la mission de 4 vétérans afro-américains de la Guerre du Viêtnam, de retour sur le sol vietnamien pour retrouver et rapatrier aux États-Unis les restes de leur chef tombé au combat. Le film met en scène ces personnages fatigués par la vie et tourmentés par le traumatisme de la guerre. Leur retour dans la jungle ne sera ni plus ni moins qu’une plongée intérieure pendant laquelle ils se retrouveront confrontés à leurs propres démons qu’ils leur faudra combattre. Si le film marque, c’est d’une part grâce à son propos qui sonne on-ne-peut-plus actuel. Débarquant sur tous les écrans du monde en pleine lutte anti-racisme déclenchée symboliquement par le meurtre de George Floyd, un afro-américain étranglé au sol par des policiers blancs lors d’une interpellation à Minneapolis, Da 5 Bloods sonne comme un poing levé, un « Black Lives Matters » filmique plein de sens et de justesse. Mais Da 5 Bloods, c’est surtout l’histoire d’une guerre absurde qui n’en finit pas. L’histoire de cette guerre qui a tué des innocents des deux côtés, et qui a lâché ses démons sur les survivants. A travers ces 4 vétérans, Spike Lee aborde la thématique du stress post-traumatique et de ses répercutions. En replongeant ces personnages en pleine jungle luxuriante vietnamienne, il construit une équipe complémentaire et soudée, tout en dépeignant malgré tout une humanité gangrenée de l’intérieur qui peine à se débarrasser de ses démons. Avec le personnage de Paul, afro-américain fièrement pro-Trump – en arborant même la casquette « Make America Great Again » – le film monte un personnage à contre-courant, qui avoue voir le fantôme de son défunt chef la nuit, et se montre particulièrement atteint par ce traumatisme de la guerre. Ainsi, Da 5 Bloods se pare d’un propos politique brûlant et radical, dans la droite lignée des œuvres précédentes de son metteur en scène. Spike Lee explore avec ce film une partie de l’Histoire américaine peu abordée, à savoir les Soldats Afro-Américains envoyés au front à hauteur de « 32% », alors qu’ils ne constituent que « 11% » de la population américaine. Le réalisateur présente un constat de cette guerre, tout en proposant une relecture moderne du Apocalypse Now de Francis Ford Coppola, maintes fois cités par le film (sous forme d’une affiche, de ses thématiques de descente aux enfers, d’une scène rythmée par la Chevauchée des Walkyries de Wagner, et d’un hélicoptère passant devant un gigantesque soleil orange). Da 5 Bloods fonctionne comme un complément, une appropriation de l’Histoire par Spike Lee, pour la mettre au service d’une lutte plus actuelle.


Mais avec ce film, Spike Lee cherche également à apprendre. En jalonnant son film d’images d’archives détaillant l’Histoire Américaine du point de vue des Afro-Américains, le réalisateur contextualise son propos de références historiques et politiques. Ainsi, nous aurons un discours de Martin Luther King, ou encore une citation de Crispus Attucks, mort pendant le massacre de Boston en 1770 et devenu une des premières figures de martyrs de la Révolution Américaine. De cette façon Spike Lee cherche à éduquer, à mettre en exergue ces personnages majeurs de l’histoire américaine. Son propos s’en voit démultiplié, et son statut de film également. En jonglant entre les ratios d’image (4/3 pour les souvenirs embués de la guerre, cinémascope pour le difficile et frontal retour à la réalité, et enfin 16/9 lorsque l’équipe retrouve la jungle, montrant que l’endroit leur paraît tellement familier que l’écran s’élargit pour nous en faire voir plus à l’image), Spike Lee achève de nous montrer qu’il sait ce qu’il se passe dans la tête de ses personnages, et accompagne sa mise en scène d’idées novatrices et pleines de sens.


Car Da 5 Bloods est moins un film de guerre qu’une fresque brutale et vibrante qui traîne sur son dos le poids d’un héritage, qui jamais ne le pèse. Le film est une pure réussite, aussi épique et touchante que violente et brûlante. Spike Lee maîtrise absolument tous les points de son film, de sa mise en scène nerveuse et pesante, à son scénario précis et dense, en passant par ses choix de castings. On y retrouve à la tête les fantastiques Delroy Lindo, Clarke Peters, Norm Lewis et Isiah Whitlock Jr, recherchant à travers la dense jungle le fantôme de leur chef et mentor incarné par le charismatique Chadwick Boseman. On retrouve également dans des seconds rôles riches en sens et en thématiques Jean Reno, Mélanie Thierry et Johnny Tri Nguyen.


Da 5 Bloods est certainement un grand film de son réalisateur, et c’est probablement un grand film tout court. En plus de frapper juste au sein de l’actualité, il s’impose comme un récit indispensable à voir et primordial. Étayé par un casting hors-pair et par une sublime bande-originale signée Terence Blanchard, compositeur fidèle de Spike Lee, Da 5 Bloods est une fable complète, qui manie bien son genre, et parvient à sortir à quelques instants de l’écran pour s’imprimer dans le réel par des parallèles marquants et indéniablement justes, tout en étayant éminemment son propos politique.

Titre Original: DA 5 BLOODS

Réalisé par: Spike Lee

Casting : Chadwick Boseman, Jean Reno, Delroy Lindo…

Genre: Drame, Guerre

Sortie le: 12 juin 2020

Distribué par: Netflix France

EXCELLENT

1 réponse »

  1. Cool. Ca fait longtemps que j’ai pas vu de « spike lee joint  » et je suis ravi que ce dernier soit reussi. J’aime bcp l’approche de ce realisateur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s