Critiques Cinéma

THE BIG SICK (Critique)


SYNOPSIS: L’histoire d’un couple ayant des différences culturelles. 

En ces périodes difficiles pour tous, le deuil se mêle à la crainte de voir ses proches les plus fragiles être contaminés par le coronavirus. L’existence des respirateurs artificiels se voit dotée d’une nouvelle jeunesse et visibilité, tandis que les stars du monde entier, confinées chez elles, incitent leurs fans à rester chez eux. Parmi ce déluge d’initiatives, une voix plus furieuse que les autres s’est faite entendre : celle de l’acteur Kumail Nanjiani, vu dans beaucoup de comédies et notamment Silicon Valley, qui vient de s’achever sur HBO. Pourquoi Nanjiani monte-t-il au créneau pour cela ? Parce que sa femme, Emily Gordon, en a cruellement eu besoin il y a quelques années. La jeune femme, victime d’une infection respiratoire grave, a bien failli mourir, alors qu’elle était dans une relation naissante avec celui qui était à l’époque un simple comédien de stand-up, tentant de trouver sa voie. Une histoire vraie incroyable, narrée dans The Big Sick de Michael Showalter, disponible en France sur Amazon Prime Video.

 

 


Se déroulant dans les années 2000, The Big Sick est autant l’histoire d’amour compliquée entre Kumail et Emily, que l’émancipation douloureuse de Kumail, scindé entre deux cultures de par sa double-identité. Sa famille le presse à se trouver une épouse convenable, tandis que lui n’est pas du tout intéressé par la religion ni par l’idée d’un mariage arrangé. Accumulant les photos de ses prétendantes en attendant le grand amour, l’arrivée dans sa vie d’Emily ne lui facilite pas la tâche. Surtout lorsque cette dernière tombe gravement malade, précipitant l’arrivée de ses parents dans la vie du pauvre Kumail. A première vue, l’idée de raconter une telle histoire, en la faisant jouer par l’un de ses vrais protagonistes, pouvait sembler être un « ego-trip » de la part du principal intéressé. Pourtant, ce choix est vite l’une des cartes maîtresses de ce chouette film, déclaration d’amour à l’amour même d’Emily Gordon et Kumail Nanjiani en même temps qu’un choc des cultures intéressant à plus d’un titre. Le film s’inscrit dans la même mouvance que The Farewell de Lulu Wang qui s’interroge aussi sur la double-culture d’une jeune femme immigrée et sa manière de se mouler – ou non dans la grosse machine américaine et occidentale sans renier ses origines ni décevoir sa famille.



Mis en scène de manière classique par Showalter, le film, il faut bien l’admettre, repose sur son duo de comédiens principaux, avec la présence d’une Zoe Kazan toujours aussi lumineuse, et Kumail Nanjiani dans la peau, de eh bien, lui-même, s’en sort à merveille, explorant un registre plus dramatique qui lui sied à merveille. Les deux MVP du film restent cela étant Holly Hunter et Ray Romano dans la peau des parents d’Emily : tour à tour hilarants, attachants et émouvants, ils incarnent un couple de cinéma épatant, et croqué avec tendresse par leur propre fille. Si l’on connaît évidemment la fin de l’histoire en regardant les cartons du début (non, ce n’est pas le fantôme d’Emily Gordon qui a écrit le film), le long-métrage parvient malgré tout à jouer avec notre petit palpitant à plusieurs reprises et à se montrer angoissant sur le destin d’Emily. Votre sensibilité jouera sûrement concernant l’émotion du film, mais en dépit de ses menus défauts (petites longueurs, notamment dans le dernier tiers), The Big Sick est une jolie surprise qui confirme toute la sympathie qu’on peut éprouver pour Kumail Nanjiani.

Titre Original: THE BIG SICK

Réalisé par: Michael Showalter

Casting : Kumail Nanjiani, Zoe Kazan, Holly Hunter …

Genre: Drame, Comédie, Romance

Sortie le: 05 décembre 2017

Distribué par: –

3,5 STARS TRES BIENTRÈS BIEN

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s