Critiques Cinéma

BUFFET FROID (Critique)

4-stars-excellent

buffet froid affiche cliff and co

SYNOPSIS: Tout commence quand Alphonse Tram, chômeur, rencontre un inconnu dans les couloirs déserts du R.E.R. Il le retrouve quelques temps plus tard assassiné avec son propre couteau. Dans la tour immense qu’il habite, il fait alors successivement connaissance d’un commissaire de police et de l’assassin de sa femme et se retrouve entrainé dans une série de meurtres plus surréalistes les uns que les autres.

Remis en selle par le succès de Préparez Vos Mouchoirs, oublié l’échec commercial et les polémiques de Calmos qui tiennent avant tout, à nos yeux, d’une incompréhension sur ses intentions, Bertrand Blier signa avec Buffet Froid ce qui demeure encore aujourd’hui comme un ovni dans le paysage cinématographique français, un vrai bijou d’humour noir et absurde se jouant des conventions morales et cinématographiques. Il faut reconnaître une sacrée audace et indépendance à Bertrand Blier pour avoir choisi de mettre en scène un tel film, écrit à partir de l’idée de sa scène d’ouverture, plutôt que de capitaliser sur l’Oscar qu’il venait de remporter. Plus noir, plus politiquement incorrect que ses précédents films, Buffet Froid porte un regard désabusé et décalé sur cette société dans laquelle nous ne faisons plus attention l’un à l’autre où le contraire devient même suspect, la peur étant devenue le moteur de beaucoup de nos actions. Emmené à nouveau par un trio d’interprètes exceptionnel, Jean Carmet – Gérard Depardieu – Bernard Blier , Buffet Froid fait se succéder les péripéties les plus invraisemblables, prend systématiquement à rebours les résolutions logiques et attendues des situations présentées. C’est par l’absurde que Blier nous attrape et nous embarque dans cette fable dans laquelle il flirte avec le surréalisme et la satire sociale de Buñuel dont il est un grand admirateur. C’est par sa mise en scène et sa capacité à obtenir le meilleur de chacun de ses acteurs, qu’il nous suspend à chacune de ses scènes, à chacune de ses répliques détonantes.

L’attelage entre Alphonse Tram, grand gaillard au chômage, totalement paumé, qui s’accuse d’un meurtre qu’il ne se rappelle pas avoir commis (Gérard Depardieu), l’inspecteur de police blasé (Bernard Blier) et le tueur en série dépressif et froussard (Jean Carmet), totalement improbable dans n’importe quel autre scénario de film policier, fonctionne ici parfaitement dans l’univers de Bertrand Blier où les hommes ne sont jamais que de grands enfants un peu pleutres qui ont besoin les uns des autres pour donner un sens à leur vie. La solitude, leur inadaptation au monde qui les entoure va les lier jusqu’à les conduire dans une succession de situation rocambolesques et improbables et reléguer au second plan tous les enjeux habituels d’un polar classique. Buffet Froid, comme la plupart des autres grandes réussites de Bertrand Blier, est ce qu’on pourrait qualifier de film d’humeur, guidé par les failles et les pulsions de ses personnages qui semblent ainsi pouvoir changer le cours du récit à tout moment, ce qui lui donne cette coloration si particulière, qui détonne en tout cas dans un cinéma français qui n’explore que rarement ce genre de territoires.

buffet froid image 2 cliff and co

Le moteur principal du récit de Buffet Froid est la peur qui anime chacun des membres de ce trio hétéroclite dont les chemins n’auraient autrement jamais dû se rencontrer. Peur de la solitude, de la société, de ses propres pulsions, Alphonse, l’inspecteur Morvandieu et l’assassin paraissent chacun inadaptés au monde qui les entoure et leur rencontre pour improbable qu’elle soit va finalement leur offrir plus de liberté qu’ils n’en ont jamais eu, leur permettre de s’affranchir des conventions. Le dispositif est proche du théâtre, la plupart des scènes des deux premier tiers du film se passant dans l’appartement d’Alphonse qui se trouve dans une immense tour dont il était jusqu’alors le seul occupant. Tout repose donc principalement sur les dialogues, sur la dynamique qui s’installe entre ces trois hommes. Il flotte comme un air de fin d’époque dans ce cadre froid et déshumanisé, un climat d’incommunicabilité, d’individualisme forcené au milieu duquel nos trois compères essaient de trouver leur place. Aussi absurde soit le postulat du film, il s’en dégage un propos universel et c’est un miroir que Blier nous tend ainsi.

Il ne faut pas banaliser l’exceptionnel talent de directeur d’acteurs de Bertrand Blier et sa capacité à tirer le meilleur de ses trios d’acteurs dont les tempéraments sont faits pour s’accorder : Coluche/Lhermitte/Huppert (La Femme de mon Pote), Depardieu/Dewaere/Miou-Miou (Les Valseuses) , Depardieu/Dewaere/Carole Laure (Préparez Vos Mouchoirs), Blanc/Depardieu/Miou Miou (Tenue de Soirée), Marielle/Rochefort/Blier (Calmos) … C’est de ce dernier trio dont celui de Buffet Froid est le plus proche mais dans une version désenchantée, très noire, qui ne présente pas d’alternative à cette société que les personnages ne supportent plus. Chaque membre de ce trio a besoin de l’autre de façon ponctuelle mais aucun ne s’écoute vraiment, ce lien fraternel qui caractérise les films de Blier n’a absolument pas le même poids ici, ce que confirme un dernier acte encore plus noir qui réserve à nouveau un rôle central, même si tardif, à un personnage féminin, comme souvent chez un cinéaste pourtant si souvent taxé de misogynie… Il y a enfin quelque chose de très émouvant aussi à voir Bernard Blier dans un de ses derniers rôles, écrit sur mesure par son fils, qui à travers son personnage s’amuse de son côté bougon et de son peu de goût pour les grands espaces. Pour toutes ces raisons, Buffet Froid est un film à part dans la filmographie de Blier, pas de ceux que l’on prend plaisir à revoir régulièrement comme l’on se repasse le même album avec un plaisir intact, mais assurément l’un de ses meilleurs.

 

buffet froid affiche cliff and co

Titre Original: BUFFET FROID

Réalisé par: Bertrand Blier

Casting : Gérard Depardieu, Bernard Blier, Jean Carmet, Michel Serrault ..

Genre: Thriller, Comédie

Date de sortie: 19 décembre 1979

Distribué par: UGC Ph

4 STARS EXCELLENT

EXCELLENT

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s