Cinémotion

CINÉMOTION Le film qui m’a le plus… permis de tuer !

Comme je n’aime pas la Vodka Martini je vais plutôt me servir une petite bière pour écrire ces quelques lignes sur mon James Bond préféré…

J’ai beaucoup hésité avec GoldenEye, mon premier Bond sur grand écran (préféré ne veut pas dire le meilleur bien sûr), mais c’est Au service secret de sa majesté qui obtient chez moi son double zéro d’or (le 7 d’or étant déjà pris…). Parce que c’est sans doute le premier que j’ai vu à la télévision, parce que Bond tombe amoureux, mais aussi pour la plus impressionnante poursuite à ski de la saga, pour Diana Rigg en James Bond Girl, pour la BO de John Barry (l’une de ses meilleures), pour les nombreux clins d’œil aux précédents films (dont le fameux « Ça n’était jamais arrivé à l’autre » de Georges Lazenby en regard caméra…) et puis bien sûr pour toutes les scènes tournées en Suisse, à Berne, Schilthorn, Lauterbrunnen, Mürren, Grindelwald ou Saint-Moritz…

Bref pour moi George Lazenby a longtemps été la seule vraie incarnation de James Bond (et pourtant qu’il paraît fade en comparaison de Sean Connery ou Daniel Craig), et puis un jour j’ai regardé Opération Tonnerre, L’Espion qui m’aimait, Tuer n’est pas jouer, et bien sûr Casino Royale… Et le pauvre George a dégringolé du podium de mes James préférés… (L’acteur, pas le film…) Mais aujourd’hui encore Au service secret de sa majesté provoque chez moi ce petit quelque chose en plus, un frisson nostalgique et cinématographique qui le place toujours et à jamais en tête de mes James Bond préférés ! Rendez-vous le mois prochain si mon rédacteur en chef le veut bien pour le film qui m’a le plus… titillé les zygomatiques !

On résume :

Le film : Au service secret de sa majesté
Le réalisateur : Peter Hunt
Le casting : Georges Lazenby, Diana Rigg, Telly Savalas, Desmond Llewelyn
L’année : 1969
Entrées France : 1958172  entrées
Récompenses : Nomination au Golden Globe de la révélation masculine de l’année pour George Lazenby (C’est Jon Voight qui reçut la récompense pour Macadam Cowboy)
Le pitch : L’agent secret James Bond est appelé à la rescousse pour mettre un terme aux malversations de Blofeld. Ce dernier tente de mettre au point un virus qui mettrait un terme à toute vie végétale sur la planète.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s