Critiques Cinéma

LA FILLE AU BRACELET (Critique)

SYNOPSIS: Lise, 18 ans, vit dans un quartier résidentiel sans histoire et vient d’avoir son bac. Mais depuis deux ans, Lise porte un bracelet car elle est accusée d’avoir assassiné sa meilleure amie.

Troisième long-métrage pour le réalisateur Stéphane Demoustier qui ne choisit pas un sujet facile : le procès d’une jeune femme de 18 ans, accusée du meurtre de sa meilleure amie. Avec La Fille au Bracelet, c’est une proposition judiciaire intéressante qui sort en salles le 12 février. Lise est-elle coupable ou innocente ? C’est au public de décider après 1h40 d’un thriller sous haute tension, où les renversements de situation et révélations sont légion. Dès son premier plan d’introduction, long travelling intrigant sur une plage où une famille s’apprête à se baigner, La Fille au Bracelet prend une distance avec toute émotion et se concentre sur le fait divers, à savoir l’arrestation de sa protagoniste, qui ne semble pas protester ou être inquiète outre mesure. Tout le film est une étude de cas passionnante dans l’esprit d’une jeune fille dont on ne sait pas si on doit se méfier ou tout simplement la croire. Porté par l’interprétation remarquable de justesse et de froideur de Melissa Guers, le film déçoit un peu plus lorsqu’il bascule dans une enquête « classique ». C’est précisément lorsqu’il assume sa rigueur et son aspect très documenté dans les réquisitoires, le vocabulaire emprunté et les différents interrogatoires de Lise au tribunal que La Fille au Bracelet est le plus pertinent. Ce sont également les moments où son aspect quasi-documentaire (absence totale de musique, longs plans lors des monologues, par exemple) font mouche, créant une ambiguïté intéressante entre le réel et la fiction. Un soin évident est apporté au montage et au cadrage, chacun créant un aspect énigmatique autour de Lise. Un zoom peut la rendre coupable, un plan plus large peut lui offrir son innocence ; Demoustier en a parfaitement conscience et joue avec la longueur des plans, comme une provocation destinée autant à faire craquer l’incassable Lise que nous-mêmes.

Outre sa forme réussie, le film tente aussi, un peu plus maladroitement, de parler de l’adolescence d’aujourd’hui, perdue entre rivalités amoureuses et utilisation problématique des réseaux sociaux, autant pièces à conviction que preuves d’innocence. Stéphane Demoustier tisse un propos pertinent mais assez limité sur le slut-shaming, les doubles-standards qui existent concernant les vies sexuelles et intimes des garçons et des filles qui ne sont jamais traitées de la même manière. Le script essaye de ne pas porter de jugement sur les actes de Lise, peut-être ou peut-être pas coupable du meurtre, mais aussi victime d’un harcèlement à cause de sa liberté sexuelle. Un axe qui permet aux parents de Lise de développer toute leur complexité, incarnés à la perfection par le tandem Roschdy Zem/Chiara Mastroianni. Perdus entre leur croyance absolue de connaître leur fille et de croire en son innocence, face aux preuves qui s’amoncellent, le spectateur peut partager leur détresse avec facilité.

Il est alors dommage, avec une telle histoire, d’offrir une fin aussi frustrante. Comme si le scénario ne savait pas quoi choisir, tétanisé par les enjeux d’un verdict qui ferait basculer le film d’un côté ou d’un autre. Beaucoup d’éléments et de personnages restent en suspens, comme si le verdict effaçait tout ce qui s’était passé. Cela n’empêche certes pas La Fille au Bracelet de réussir à nous faire douter, perpétuellement, pendant 1h40, grâce à un casting et une mise en scène solides.

Titre Original: LA FILLE AU BRACELET

Réalisé par: Stéphane Demoustier

Casting : Melissa Guers, Roschdy Zem, Chiara Mastroianni …

Genre: Drame, Judiciaire

Sortie le: 12  Février 2020

Distribué par: Le Pacte

3,5 STARS TRES BIENTRÈS BIEN

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s