L'oeil de @Cityhunternicky

L’œil de @Cityhunternicky – Slam Dunk (Séries)

SYNOPSIS: Hanamichi Sakuragi, terrible voyou immature et impopulaire, est bien décidé à en finir avec les déceptions amoureuses lors de son entrée au lycée de Shohoku. Il y rencontre alors Haruko Akagi, une fille dont il tombe amoureux. Suivant ses conseils, et pour lui faire plaisir, il décide de jouer au basket-ball et d’intégrer le club du lycée. Cependant lors d’une altercation avec le capitaine de l’équipe de basket-ball, Hanamichi se voit contraint de le défier en duel lors d’un face-à-face. Sakuragi finit par gagner et apprend que le capitaine n’est autre que le grand frère d’Haruko : Takenori Akagi. Malgré certaines réticences, ce dernier le laisse finalement entrer dans l’équipe de basket, mais malheureusement pour lui, le garçon dont est amoureuse Haruko, Kaede Rukawa, idole de toutes les filles et joueur de première année le plus talentueux du département, y est aussi. 

Slam Dunk nous raconte la découverte du basket par un lycéen à la condition physique très spéciale. Le manga est une des rares expériences à réussir à autant nous passionner pour des images fixes. On dévore le manga, on  lit à une vitesse boulimique les quelques pages jamais assez nombreuses sur les matchs et les enjeux développés tout au long de la vie de l’équipe. Et en cela, l’animé ne s’éloigne quasiment pas du manga original, en gardant l’essentiel de l’intrigue, de ses développements et de ses rebondissements. Si vous connaissez l’œuvre originale, cette redondance peut être difficile.

Difficile car les matchs ne sont pas la seule caractéristique de l’œuvre. On apprend vraiment le basket à la base, ses termes techniques, ses fautes, ses stratégies, ses placements etc. Tout n’est pas livré d’un coup, permettant à notre personnage principal de s’améliorer constamment tout au long de l’aventure. Mais entre deux matchs, cet apprentissage casse tout de même le rythme si intense des affrontements, d’autant plus que l’équipe principale n’est pas constituée au départ.

Les nouveaux membres amènent des qualités, de nouvelles aptitudes, changeant quasiment le visage de l’équipe à chaque fois. Mais ces changements donnent des résultats prévisibles et gâchent parfois un suspense limité. Il faut donc se rabattre sur les matchs de basket en eux même. Les mouvements sont clairs et compréhensibles, le dessin est réussi, mais les détails à l’arrière plan sont très limités ce qui explique que les gros plans soient la norme.

Enfin, si j’ai eu plaisir à lire et relire le manga, c’est pourtant avec une grande difficulté que j’ai continué à regarder cet animé bien que je me sois accroché. Certains épisodes ne racontent rien de particulier et en en connaissant déjà l’issue, ce fut surtout des longueurs et des idées auxquelles je ne me suis que peu raccrochées. D’autant plus qu’il n’y a pas de romance ou de couple qui permettrait de s’intéresser à autre chose. Cela reste un avis personnel bien sûr et j’ignore si quelqu’un découvrant l’ensemble aurait eu le même ressenti.

En conclusion Slam Dunk est un très bon animé sur le basket, qui permet de découvrir le sport sans ennuyer ceux qui le connaissent déjà. Les lecteurs du manga risquent eux de rester sur leur faim et d’être tout de même déçus.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s