Critiques Cinéma

LES PETITS MOUCHOIRS (Critique)

les petits mouchois affiche cliff and co

SYNOPSIS: A la suite d’un événement bouleversant, une bande de copains décide, malgré tout, de partir en vacances au bord de la mer comme chaque année. Leur amitié, leurs certitudes, leur culpabilité, leurs amours en seront ébranlées. Ils vont enfin devoir lever les « petits mouchoirs » qu’ils ont posés sur leurs secrets et leurs mensonges. 

Avant même d’accéder à une réelle notoriété, Guillaume Canet s’était fait la main en tant que réalisateur sur plusieurs courts métrages, expériences utiles avant de se lancer dans l’aventure du long en 2002 avec Mon Idole. Dès lors il s’est attelé à façonner une œuvre à son image, atypique et personnelle, qui, quoi qu’on en pense, porte une patte résolument personnelle. Pour son troisième film après Mon Idole et l’énorme succès de Ne le dis à personne (adapté du best-seller d’Harlan Coben), Canet s’est lancé dans ce qui peut apparaitre comme un genre à part entière dans le cinéma français: Le film de potes. De La Belle Équipe (Julien Duvivier, 1936) à Vincent, François, Paul et les autres (Claude Sautet, 1974) en passant par Un éléphant ça trompe énormément (Yves Robert, 1976) et sa suite, Nous Irons tous au paradis (1977), Mes Meilleurs Copains (1989, Jean-Marie Poiré) ou Le Cœur des Hommes (2003, Marc Esposito), les films décrivant les relations d’un groupe d’amis reviennent à intervalles réguliers sur les écrans raconter des tranches de vie, souvent parfaits miroirs pour le spectateur, ce qu’attestent les succès publics rencontrés par ces films et leur énorme côte de sympathie. Le revers de la médaille étant que ce qui parle à certains en laisse d’autres totalement hermétiques et prête dès lors à des débats stériles, ce qui, concernant Les Petits Mouchoirs, a souvent valu des oppositions virulentes entre ceux qui stigmatisaient la peinture d’un univers bobo parisianiste élitiste à l’émotion facile tandis que leurs contradicteurs célébraient une ode à l’amitié sincère et poignante qui touchait à l’âme et au cœur.

les petits mouchoirs 1 cliff and co

Si on peut reprocher à Guillaume Canet certaines facilités dans l’évolution de la progression narrative il est incontestable que le film transpire la sincérité et que le mélange entre le drame et la comédie est plutôt bien équilibré. Avec la galerie de personnages à sa disposition le réalisateur dépeint certes des archétypes d’une certaine classe sociale (aisée et insouciante) dont les problématiques affectives fournissent l’essentiel des ressorts dramatiques, mais en ajoutant une pincée de drame humain en filigrane de son récit, il confère à son film une puissance qui infuse tout du long avant de déboucher sur un climax émotionnel paroxystique. A cela, Guillaume Canet associe un sens de la formule et des dialogues réjouissants, une justesse pour montrer les emballements du cœur, les chassés croisés amoureux ou les moments de bonheur partagés, tout autant que la mélancolie et la tristesse. L’importance de la gestuelle et des regards, des mots prononcés et des non dits, des sourires et des étreintes échangées, participent à faire des Petits Mouchoirs un miroir réfléchissant dans lequel chacun peut puiser dans son vécu et s’y retrouver. Les notions inhérentes à l’amitié comme l’égoïsme, l’engagement, l’hypocrisie, la mesquinerie achèvent de donner à cette mosaïque de portraits des accents de véracité extrêmement forts.

les petits mouchoirs 2 cliff and co

Formellement et techniquement le film doit son cachet à la répartition des scènes chorales et celles plus intimistes ainsi qu’aux transitions entre les différents personnages affinées grâce au montage d’Hervé De Luze. La photographie du complice de Canet, Christophe Offenstein ainsi que la BO absolument parfaite achèvent de donner au film une facture des plus réussies. Pour faire passer cette kyrielle d’émotions et que l’on soit totalement embarqués dans cette histoire, il fallait une troupe de comédiens qui ne laisseraient planer aucun doute sur les sentiments qui les lient et qui donneraient aussi irrésistiblement envie de faire partie de leurs vies et de leur groupe. L’équilibre de la distribution, la parfaite caractérisation des personnages et leurs charpentes sont autant à mettre au crédit du scénario de Guillaume Canet qu’à l’interprétation impeccable des comédiens qu’il a choisis et qui font pour la plupart partis de sa sphère privée: François Cluzet, Marion Cotillard, Benoît Magimel, Gilles Lellouche, Laurent Lafitte, Jean Dujardin, Valérie Bonneton, Pascale Arbillot, pas un ne passe à côté de sa prestation, les uns et les autres alternant les couleurs dans leur jeu entre humour et émotion. On saluera également la justesse du néophyte Joel Dupuch et des autres petits rôles (Anne Marivin, Hocine Mérabet, Louise Monot…) qui contribuent à des scènes tantôt drôles tantôt émouvantes, mais on sera moins convaincus par les présences un peu gratuites de Matthieu Chedid et de Maxim Nucci (même si la chanson qu’il interprète à la guitare est un moment suspendu délicieux). Sur un peu plus de 2H30, Guillaume Canet nous entraîne au centre d’un tourbillon émotionnel et nous plonge au plus près de la vie, là où se glisse dans les interstices les pulsations du cœur qui battent au rythme de nos sensibilités. Un film que l’on n’a aucun mal à défendre tant on sent qu’il nous ressemble et que, au-delà même des différences des uns et des autres, il nous rassemble.

Titre Original: LES PETITS MOUCHOIRS

Réalisé par: Guillaume Canet

Casting : François Cluzet, Marion Cotillard, Benoît Magimel,

Gilles Lellouche, Laurent Lafitte, Jean Dujardin,

Valérie Bonneton, Pascale Arbillot

Genre: Comédie dramatique

Sortie le: 20 octobre 2010

Distribué par: EuropaCorp Distribution

TOP NIVEAU

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s