Critiques Cinéma

MAMMA MIA ! HERE WE GO AGAIN (Critique)

SYNOPSIS : Sur l’île paradisiaque de Kalokairi, Sophie, qui rencontre divers soucis dans l’ouverture de son hôtel, va trouver du réconfort auprès des amies de sa mère Donna qui vont lui conseiller de prendre exemple sur le parcours de cette dernière.

Dix ans après la première adaptation ciné de la comédie musicale à succès remplissant les théâtres du West End à Londres, l’intégralité du casting original de Mamma Mia ! signe son grand retour sur grand écran. Cette fois Phyllida Lloyd, qui était aux commandes du musical et du premier film, passe la main à Ol Parker (Indian Palace) pour la suite des aventures chantées de Donna (Merryl Streep), Bill, Harry et Sam. Une suite déclinée comme un préquel, avec le retour aux origines du triangle amoureux, de la découverte de Kalokairi à la naissance de Sophie (Amanda Seyfried). L’occasion pour cette dernière d’en apprendre un peu plus sur les jeunes années de sa mère, et sur elle-même à la fois, dans un contexte un peu chaotique pour la jeune femme…

 

Les différents flashbacks qui émaillent le film permettent à de nouveaux visages de venir se greffer au casting d’origine, alors que l’on (re)découvre les personnages comme de jeunes adultes assoiffés de liberté et encore idéalistes, évoluant dans un monde plein de promesses. C’est dans cette atmosphère résolument hippie que la jeune Donna – incarnée par une Lily James incandescente – part à la conquête de son destin. Sur sa route, elle rencontrera successivement – et parfois très brièvement – les sémillants Harry (Hugh Skinner/Colin Firth), Bill (Josh Dylan/Stellan Skarsgård) et Sam (Jeremy Irvine/Pierce Brosnan). Embarquée dans une véritable spirale amoureuse, elle pourra compter sur le soutien indéfectible des Dynamos, Tanya (Jessica Keenan Wynn/Christine Baranski) et Rosie (Alexia Davies/Julie Walters). Les petits nouveaux ont tous été plutôt bien castés, et au rayon des pointures, on sera assez surpris de découvrir le si classe Andy Garcia en bras droit d’Amanda Seyfried. Il émane de ces retours en arrière incessants un profond sentiment de mélancolie, sous-tendant une absence de plus en plus criante à mesure que l’on avance dans le film. Un pendant étonnamment bienvenu dans cette parenthèse baignée de bienheureuse félicité.

On ne pourra nier un certain talent à Ol Parker à faire coïncider les titres d’ABBA avec l’histoire imaginée par Catherine Johnson (auteure de la comédie musicale) et Richard Curtis (Love Actually…). L’histoire de Donna et les Dynamos colle à la perfection aux airs mélo-sucrés du groupe suédois… à tel point qu’elle en est cousue de fil blanc. Du début à la fin, on sourira d’un air gentiment incrédule ou l’on se désolera franchement – selon son penchant naturel – devant les péripéties invraisemblablement romanesques que provoque l’impétueuse Donna (Lily James/Meryl Streep) avec un plaisir non dissimulé, doublé d’une chance insolente. La discographie d’ABBA, dont on découvre cette fois-ci, en plus des titres phares du précédent opus, les chansons les plus méconnues (et pas les plus moches d’ailleurs), étant le corollaire d’un inévitable goût pour le kitsch, le film ne décevra ni du côté des paillettes, ni du côté des pattes d’eph’, et autres vêtements ajustés à l’excès.

On n’approchera jamais le délire fantastiquement exubérant du premier Mamma Mia !, mais cette suite fais le job, et plutôt pas mal avec, c’est sans doute ironique, un poil trop de sagesse. Feel-good movie par excellence, en mode YOLO, entre ode à la dolce vita grecque, andante, andante, et positivisme farouche, Mamma Mia ! Here We Go Again est LA comédie musicale de l’été, incontournable pour les fans, idéale pour les petits morals et pour oublier quelques heures le béton étouffant des villes. On chante les airs bien connus, on a envie de se trémousser et de partir illico se dénicher un petit coin de paradis où passer l’été… Hors de question toutefois d’aller le voir si c’est pour bouder votre plaisir : allergiques au genre, abstenez-vous catégoriquement, sous peine de creuser prématurément les rides de votre front…

Titre Original: MAMMA MIA ! HERE WE GO AGAIN

Réalisé par: Ol Parker

Casting : Lily James, Amanda Seyfried, Meryl Streep …

Genre: Comédie musicale

Sortie le : 25 juillet 2018

Distribué par: Universal Pictures International France

MOYEN    

Publicités

2 réponses »

  1. Pour moi, cette suite (qui fait parfois office de prequel) est une véritable réussite. Je laisse de côté les petites faiblesses de ce film, pour me centrer sur le côté kitch assumé, les décors de rêve, les performances vocales et les chorégraphies. On passe un bon moment car on passe du sourire aux larmes et ça fait du bien de pleurer (je m’adresse en particulier aux messieurs qui ont honte d’éprouver leur sensibilité 😁😁😁).
    Lily James s’en sort à merveille et nous dévoile un côté très frais de Donna que Meryl Streep aurait su incarner plus jeune. Ces deux actrices sont merveilleuses et le but de Lily n’est pas de remplacer Meryl. Toujours un coup de cœur pour Amanda Seyfried qui est ma Muse dans certains de mes écrits.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s