Critiques Cinéma

CENTRAL DO BRASIL (Critique)

SYNOPSIS: Dora, ex-institutrice, gagne sa vie en écrivant des lettres pour les migrants illettrés à la gare centrale de Rio. Ana et son jeune fils Josue font appel à ses services pour retrouver le père de Josue. Lorsque Dora rentre dans son petit appartement de banlieue, elle fait le tri des lettres de la journée, en envoie certaines, jette les autres et en garde une partie dans un tiroir. C’est ce qui arrive à la lettre de Josue. Quand sa mère meurt, renversée par un bus, Josue demande à Dora de l’aider à retrouver son père. D’abord insensible, Dora finit par accepter de l’aider. 

Récompensé en 1998 par l’Ours d’Or à Berlin, Central Do Brasil est le troisième film du réalisateur brésilien Walter Salles. Grâce à ce film et à ce prix, le cinéma brésilien reprit une grande visibilité lui qui jusqu’alors était quelque peu endormi. L’actrice Fernanda Montenegro y gagna d’ailleurs un prix d’interprétation durant ce même festival. Vingt ans après sa sortie, le film méritait-il tous les dithyrambes de la presse ou était-il un emballement médiatique démesuré très festivalier qui n’a pas su passer l’épreuve du temps?  Disons le tout net la vision de ce film absolument bouleversant a bien mérité tout le bien dont il a fut alors affublé. Walter Salles est issu du documentaire et cette appellation peut faire peur à l’heure de s’attaquer à la fiction. On a un peu peur de la démonstration qui met de côté l’aspect sentimental et qui nous laisserait sur notre faim. Le film installe dans sa première partie toutes les défaillances du système brésilien : illettrisme, abandon d’enfant, trafic d’organes, violence. C’est également dans la description du personnage principal que Salles nous montre toute le mépris et l’aigreur d’une grande partie d’une population envers l’autre. Malgré son âge et afin de subvenir à ses besoins, Dora doit écrire des lettres pour des analphabètes croisés à la Gare Centrale de Rio. Au lieu de les poster, elle préfère les garder et s’en moquer avec sa voisine de palier. Cette gare est filmée tel un endroit clos et sans âme dont le spectateur ne cherche qu’à s’enfuir.

Une fois le constat posé, le metteur en scène décide de changer de registre en passant du film social pur à un road-movie sans jamais délaisser son propos. Ce retour à la nature, au grand voyage avec des paysages magnifiques où on apprend à se (re)découvrir est l’aspect le plus réussi du film. On notera que Salles adaptera sans le doute le plus grand road movie littéraire de tous les temps Sur la Route (2012) de Jack Kerouac qui ne rencontrera pas le même succès public que Central do Brasil. La relation clivante entre Dora et le petit orphelin se transforme petit à petit de manière harmonieuse à travers des mises en situation assez subtiles comme la rencontre avec ce chauffeur épris de religion ou plus démonstratives comme cette fête religieuse brésilienne. L’alchimie crée entre les deux comédiens est ultra communicative, le petit Vinicius de Oliveira donnant vraiment le change à l’impeccable Fernanda Montenegro, glaçante dans un premier temps puis très attachante dans un second. De Oliveira retrouvera Salles dans Une Famille Brésilienne en 2009.

On pourra toujours reprocher au film son côté très (trop) sentimental dans sa dernière partie mais la mise en scène de Salles est assez sobre pour justement ne pas trop surligner cet aspect. On ne peut que ressentir une véritable émotion devant cette dernière scène déchirante qui conclue magnifiquement ce voyage qui a permis aux deux personnages et surtout à Dora de s’offrir une seconde jeunesse et de s’ouvrir au monde. Salles nous délivre avec une grande réussite un vrai appel humaniste et écologiste.

Titre Original: CENTRAL  DO BRASIL

Réalisé par: Walter Salles

Casting : Fernanda Montenegro, Vinicius de Oliveira, Marília Pêra …

Genre: Drame

Sortie le : 02 décembre 1998

Sortie en Version Restaurée 4K: 11 Juillet 2018

Distribué par:   Les Films du Camélia

EXCELLENT

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s