Critiques

LES BRACELETS ROUGES (Critique Saison 1) Rire et pleurer d’un même élan…

SYNOPSIS: Malgré les maladies dont ils souffrent et qu’ils doivent combattre au quotidien, Thomas, Clément, Roxane, Mehdi, Sarah et Côme, qui forment la bande des Bracelets rouges, sont bien décidés à vivre à fond leur vie d’adolescent même si elle se déroule à l’hôpital. Entourés par des parents parfois impuissants, et encadrés par un personnel soignant qui tente de garder la tête froide, ils vont vivre, entre premiers émois amoureux, trahisons, rechutes et guérisons, des épreuves qui vont changer leur vie.

Adaptation d’une série espagnole (Polseres Vermelles) d’après l’histoire d’Albert Espinosa, datant de 2011, transposé aux États-Unis en 2014 (Red Band Society), Les Bracelets Rouges arrive sur TF1 après avoir été présenté au Festival de la Rochelle en septembre 2017. Racontant les destins croisés de cinq jeune patients atteints de maladie grave c’est une série à la fois drôle et bouleversante qui parvient là où on pouvait craindre qu’elle ne tombe dans le pathos, à ce que ce ne soit jamais le cas. Par une parfaite gestion de l’émotion, d’une énergie et d’un humour qui contrebalancent sans cesse la tentation de tomber dans la facilité, c’est un hymne à la vie alternant les moments d’espoirs et de désillusions. La série est portée par cinq jeunes comédiens remarquables (Audran Cattin, Tom Rivoire, Esther Valding, Louna Espinoza, Azize Diabète) qui en sont les vraies vedettes et qui parviennent à faire preuve d’une maturité, d’une justesse et d’une palette de jeu incroyable. Intelligemment, toutes les personnalités reconnues qui sont de l’aventure dans les rôles des soignants ou des parents, apparaissent plus en retrait sans pour autant être émotionnellement moins impliqués. Michaël Youn, Pascal Elbé, Natacha Régnier, Christiana Reali, Camille Lou, Mathieu Madenian, Lionel Abelanski, Cécile Rebboah, Jean-François Carrey, Vincent Deniard … tous sont formidables d’humanité et vecteurs d’émotions fortes. La partition de Michaël Youn notamment, confirme que sa mue vers des versants plus dramatiques lui convient parfaitement bien. Le réalisateur Nicolas Cuche met qui plus est en images la série avec une pudeur et une subtilité bienvenues tandis que la scénariste Marie Roussin insuffle un équilibre permanent, emmenant sur les cimes les plus hautes cette magnifique réussite.

Sans jamais être didactique la série parle autant de la reconstruction que du temps suspendu lorsque l’on est enfermé à l’hôpital, de comment dompter ce temps qui passe et qui semble s’être arrêté et de comment retrouver l’envie de vivre et le goût de se battre quand tout semble s’être évaporé. Parvenant à éviter le misérabilisme en mettant de la vie là où tout donne l’impression qu’elle se délite, avec des personnages dotés de vraies personnalités, d’une épaisseur et d’une humanité telles qu’elle vous prend aux tripes, la série tire sa force de sa vitalité au cours de cette immersion en vase clos, là où les sentiments s’intensifient au gré des relations qui se nouent entre les protagonistes. L’humour et l’émotion se répondent dynamisant un récit qui ne connait aucun temps mort et ne nous rend jamais claustrophobe.

Dans un shoot d’émotions continuel jusqu’au twist final qui vous laissera KO pour le compte, Les Bracelets Rouges est une splendide série impulsant encore un peu plus la politique audacieuse menée par TF1 en matière de fictions. Vous allez rire et pleurer d’un même élan, emportés par l’humour et l’émotion véhiculées par ce morceau brut d’humanité qui va se nicher là où se glisse des accents de grâce et de poésie pure, jusqu’à s’insinuer dans votre cœur et votre âme pour ne plus en sortir.

 

Crédits: TF1

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s