Avance Rapide

AVANCE RAPIDE Série, fais-moi peur ! #2 CHiPs

En plein zapping mémoriel Marc Spectra fait des retours en arrière sur des films ou des séries avant de décider s’il appuie sur Avance Rapide… Aujourd’hui CHiPs, la série qui croustille…

 

Vous connaissez Rick Rosner ? Non, personne en fait, c’est pour dire : il n’a même pas sa page Wikipedia en France. Ben c’est bien dommage… ou pas. Richard faisait des études de vétérinaire. Et puis il trouva ça très vite chien de piquer les toutous à sa mémère et décida d’aller faire mourir… de rire les passants en intégrant l’équipe de la caméra cachée américaine.

Mais comment a-t-il eu l’idée de CHiPs ? Vous me sentez venir, hein, mais non, il n’était pas particulièrement fan d’apéro ni de punch. Écoutez bien, le mec a pensé créer une série télé sur deux flics patrouilleurs à moto lors de son cours de… plongée sous-marine. Ouais, voilà, ouais. Il s’était fait copain comme cochon avec le shérif du comté de Los Angeles et, entre deux brasses coulées, un plongeon cambré piqué retourné avec le poulet, il a comme pris l’autoroute de l’inspiration en évitant quand même de boire la tasse pour faire péter CHiPs.

Bordel, mais comment on a pu aimer CHiPs ? Deux gars sympas, Jon et Ponch, un blond et un brun font de la moto sur une autoroute où il se passe autant d’action que pendant quatre siècles confondus de trafic à Nogent-le-Rotrou. 48 minutes à se taper des bornes et supporter l’incessante sirène de police avec Starsky et Hutch casqués pour compter les moustiques collés aux chicots étincelants d’Erik Estrada.

« – Hey, Ponch, ça fait bien dix miles que tu regardes ma selle, y’a un souci ?

– Non, Jon, tout va bien, hem… Je pensais que ta roue arrière était voilée, c’est pour ça !

– Oh, par tous les anges de Los Angeles et de la télé-réalité, je vais m’arrêter sur le bas côté pour vérifier, mais je ne pense pas avoir les outils nécessaires !

– Ne t’inquiète pas, buddy, j’ai toujours mon cric sur moi… »

CHiPs ça veut dire frites en anglais. Vous imaginez si Rick Rosner avait fait ses études de véto à Paris et qu’il était parti prendre des cours de plongée dans le sud de la France avec le chef de la police de Toulon ? Mais si ça se trouve, c’est pas Commissaire Moulin qui aurait cartonné avec Yves Rénier, mais FRiTes ! Oubliée la California Highway Patrol et bienvenue à la Force Routière du Trafic. Vous entendez vous aussi déjà le générique ? Putain on aurait même pu faire une co-prod avec la Belgique ! La Force Routière du Trafic ! FRiTes !

139 épisodes, ça en fait des prunes pour mauvaise conduite. Fort heureusement, il n’y a eu que la première saison d’éditée en DVD en France. Cela nous aura épargné le départ caca nerveux de Frank Poncherello de la série et surtout l’épisode avec les extraterrestres pour lequel les scénaristes avaient dû sérieusement être en panne d’inspiration, faute d’essence. Non mais vous imaginez la tête du père de famille motard qui se repose chez lui avec sa femme et ses gosses en regardant Dimanche Martin après une semaine de boulot à slalomer entre les chauffards et qui tombe sur un épisode de CHiPs ? Le pauvre gars avait déjà lâché son boulot de médecin de nuit à cause d’une série précédente ! Pourvu qu’il ne songe finalement pas à devenir taxi à la fin des années 90 !

Non, vraiment, même avec des cacahuètes, pour regarder un épisode de CHiPs, il faudra que j’appuie sur avance rapide…

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s