Critique Blu-Ray

MON ROI (Critique Blu-Ray)

3 STARS BIEN

56100b79366f83d15a411be95318a0ff

« … A l’instar de Polisse, Mon Roi alterne des moments très durs et des scènes de franche rigolade. Le film est néanmoins beaucoup plus intimiste, à la fois drôle et triste, parcouru d’indénombrables fulgurances et d’instants précieux, à commencer par cette rencontre hilarante en boîte de nuit entre Giorgio et Tony. Une ouverture qui pose d’emblée le ton et les enjeux avec efficacité, suivie essentiellement de tranches de vie instantanées et pourtant si durables dans les esprits (exaltation des émotions, premiers rapports, mariage, fêtes, disputes, désir de grossesse, fonte des sentiments, séances chez le psy, séparation, garde du petit…). L’incursion dans cette relation chaotique est bluffante d’authenticité ; l’écriture, pleine de rage et d’amour, est saisissante. On partage les douleurs et les doutes de Tony, aussi bien que ses joies et sa colère… Mon Roi doit énormément aux principaux comédiens, un tandem époustouflant du début à la fin. Emmanuelle Bercot, d’un côté, filmée avec une empathie bouleversante – on vit donc constamment à ses côtés, sous l’emprise de son roi – Vincent Cassel de l’autre, le monstre cruel découvert sous tous les angles. Le duo devrait très probablement se retrouver au théâtre du Châtelet en février 2016, du moins on l’espère. Mention également à Louis Garrel, improbable acolyte amusant de Bercot, et à Laetitia Dosch, même si on peut regretter son faible temps de présence à l’écran. La mise en scène de Maïwenn, une nouvelle fois énergique sans toutefois baigner dans l’excès d’effets, fonctionne quant à elle plutôt bien (les ellipses temporelles astucieuses dans le passé pour mieux retranscrire l’électricité et la toxicité qui anime ces deux êtres)… les vieux démons de Maïwenn semblent reprendre le dessus lors des séquences dans le centre spécialisé : biberonnée au langage des djeun’s (ce n’est pas un hasard si Norman figure au générique), la réalisatrice verse dans une caricature sociale nauséabonde, qui n’a pas vraiment lieu d’être dans ce film. Sans compter que son montage donne naturellement raison au couple, avec une balance de temps alloué totalement en défaveur de toutes ces scènes, ce qui laisse un arrière-goût d’inachevé à cette sous-intrigue, qui plus est bourrée de maladresses (sur-symbolisme flagrant, cool attitude superficielle, répliques ingrates ou ringardes, discours malavisé sur la banlieue). Mon Roi n’est pas encore le film de la consécration pour Maïwenn. Il faut toutefois lui reconnaître d’indéniables qualités, qui devraient convaincre le public. Prix amplement méritée pour Emmanuelle Bercot. »

La critique complète de Robin Fender https://leschroniquesdecliffhanger.com/2015/05/30/mon-roi-critique/

4,5 STARS TOP NIVEAU

L’avis de Fred Teper: Un choc sur les vertiges de l’amour doublé d’une fascinante plongée dans les méandres de la psyché de deux êtres tourmentés. Une réalisation au cordeau de Maïwenn et l’interprétation magistrale de deux solistes remarquables qui forment un duo sublime qui fait vriller nos cœurs! Fort

DETAIL DES SUPPLEMENTS:

Scènes coupées

Bêtisiers

56100b79366f83d15a411be95318a0ff

Titre Original: MON ROI

Réalisé par: Maïwenn

Casting: Emmanuelle Bercot, Vincent Cassel, Louis Garrel,

Laetitia Dosch, Norman Thavaud, Isild Le Besco

Genre: Drame

Disponible en DVD et Blu-Ray chez StudioCanal le 26 février 2016
3 STARS BIENBIEN

4,5 STARS TOP NIVEAUTOP NIVEAU

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s