L'oeil de Wildgunslinger

22/11/63 de Stephen King (Critique roman)

4 STARS EXCELLENT

22_11_63_EXE_new_Mise en page 1

Résumé du livre: Imaginez que vous puissiez remonter le temps, changer le cours de l’Histoire. Le 22 novembre 1963, le président Kennedy était assassiné à Dallas. À moins que… Jake Epping, professeur d’anglais à Lisbon Falls, n’a pu refuser la requête d’un ami mourant : empêcher l’assassinat de Kennedy. Une fissure dans le temps va l’entraîner dans un fascinant voyage dans le passé, en 1958, l’époque d’Elvis et de JFK, des Plymouth Fury et des Everly Brothers, d’un dégénéré solitaire nommé Lee Harvey Oswald et d’une jolie bibliothécaire qui deviendra le grand amour de Jake. Avec une extraordinaire énergie créatrice, Stephen King revisite au travers d’un suspense vertigineux l’Amérique du baby-boom, des « happy days » et du rock‘n’roll.

En 2013, Stephen King, l’un des écrivains les plus lus au monde, nous propose un nouveau mélange des genres dont il a le secret. Cette fois-ci, le maître s’attaque à l’un des évènements les plus marquants du 20e siècle, à savoir l’assassinat du 35e président des États-Unis, John Fitzgerald Kennedy, le 22 novembre 1963. King ne faisant jamais les choses comme les autres, c’est par l’intermédiaire d’un voyage dans le temps que le héros de son roman, Jake Epping, un simple professeur d’anglais, va approcher la Grande Histoire. Stephen King aborde le sujet de manière frontale puisque son héros aura comme mission d’empêcher l’assassinat de JFK, coûte que coûte. Ce sera donc l’occasion de croiser la route de personnages ayant constitué le réel entourage du président Kennedy mais aussi (et surtout) de la sphère intime du tristement célèbre Lee Harvey Oswald.

Le romancier américain livre un minutieux travail de documentation, de manière à romancer des faits historiques dont tout le monde a une connaissance, même partielle. C’est là le premier tour de force de King: nous intéresser à une histoire à propos de laquelle on semble déjà tout connaître et au sujet de laquelle on a sans doute trop ingurgité d’informations, de théories et de démonstrations de complots. Stephen King s’intéresse aux personnages clefs de l’histoire, n’oublie personne et livre mine de rien sa propre interprétation des faits, de manière plaisante pour le lecteur. Il parvient à réinventer l’histoire tout en lui restant fidèle. Surtout, Stephen King parvient à incorporer une romance magnifique au cœur de cette histoire dramatique. Utilisant les vrais ressorts romantiques, il donne vie à une histoire d’amour intemporelle impossible et par essence sublime.

En choisissant pour personnage principal un professeur d’anglais, King se transpose une fois de plus dans sa propre histoire, comme c’est souvent le cas. Pour mémoire, la plupart des héros des romans du maître sont eux-mêmes des romanciers ou des professeurs aux goûts étrangement semblables à ceux de leur créateur. Parfaitement rythmé, empli de suspens, d’humour et d’émotion, ce roman est une vraie réussite. Stephen King réussit une fois de plus à transporter son lecteur dans un univers fantastique teinté d’un réalisme étonnant. Les personnages ressemblent tellement à des américains moyens ordinaires qu’on croit instantanément à l’histoire qui nous est contée. Jake Epping est si attachant que l’empathie fonctionne à merveille, comme c’est souvent le cas dans les œuvres de King. Un roman pour se dépayser, apprendre des choses et pour profiter une nouvelle fois du génie de Stephen King. Si ce n’est pas le meilleur roman de l’écrivain, celui-ci est assurément très bon et vous ne regretterez pas cette lecture.

22/11/63 de Stephen King – Disponible aux Éditions Albin Michel et en collection Le Livre de Poche

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s