Critiques

LE MONDE DE RILEY (Critique) Roulez jeunesse

4-stars-excellent

le monde de riley affiche fr

SYNOPSIS: Cory et Tapanga ont bien grandi… et leur fille aussi ! Désormais adolescente, la jeune fille découvre à son tour l’amour et l’amitié sous les yeux bienveillants de ses chers parents…

Le monde de Riley : « Et si on trouvait des bonnes séries sur Disney Channel ? »

L’heure est au reboot et à l’exploitation de franchises qu’elles soient récentes, inspirées de romans, de comics ou même de manèges de parc d’attractions. Disney en achetant Marvel puis Lucasfilm est un des rois dans cette démarche et ne se prive pas également d’adapter son propre catalogue comme on peut le voir avec les récents Maléfique ou Cendrillon. En matière de télévision, depuis la mondialisation de Disney Channel en 2000 et le succès de la série pour adolescents Lizzie McGuire, la chaine est devenue un réservoir à fictions pour pré-ados et ados. Le genre étant en plus un peu délaissé par les grands networks, Disney, seul en piste a aligné les cartons comme Hannah Montana (révélant Miley Cirus) ou Les Sorciers de Waverly Place (révélant Selena Gomez). Et après avoir également coproduit avec l’argentine Violetta une telenovela chantante à succès, Disney s’est alors penché sur le passé de la télévision.

Quand les grandes chaînes parlaient aux enfants…

le monde de riley 1

Dans une époque lointaine comme dirait JJ Abrams, les networks produisaient et diffusaient des séries pour pré-ados : Les années coup de cœur, Les années collège, etc… Flirtant souvent avec la série familiale, on suivait nos héros traversant l’enfance puis l’adolescence et cela se terminait généralement lorsque le héros quittait la maison pour se marier. ABC en 1993 créé et diffuse Boys meets world, une sorte de Friends version collégien. Les français pourront la voir mais la série est très mal diffusée et retitrée par chez nous sous le nom L’incorrigible Cory. Créé par Michael Jacobs et April Kelly elle durera 7 saisons et comptera 158 épisodes. Elle raconte la vie de Cory Matthews du collège à l’université. Sous la forme d’une sitcom de 22 minutes, la série sera d’abord une comédie scolaire loufoque où Cory et son meilleur ami Shawn, de sympathiques cancres, essayent de survivre face à un professeur gentiment méchant, puis elle se transformera petit à petit en chronique de vie avec des véritables moments d’émotion et beaucoup de thèmes forts abordés comme l’abandon, les choix de vie, l’amitié et même le deuil tout en conservant un ton assez humoristique dans l’ensemble. C’est d’ailleurs ce qui explique certainement la mauvaise diffusion de la série en France. Le changement de ton de la série la rendait compliquée à diffuser dans des émissions jeunesse quand bien même elle ne virait pas totalement au drama. Au final, les chaines françaises n’ayant pas anticipé le vieillissement des héros, les saisons 6 et 7 ne furent jamais diffusées ce qui est bien dommage car l’ADN de ce type de série est l’attachement qui se créé entre le spectateur et ses héros, un attachement quasi familial car l’on grandit avec et en même temps qu’eux.

Et maintenant…

Terminée en 2000, c’est en 2012 que Disney Channel se décide à créer une série dérivée de Boys Meets World. Elle sera développée et dirigé par le créateur de la série originelle. Très vite, les acteurs principaux Ben Savage et Danielle Fishel seront également de la partie pour reprendre les personnages de Cory et Topanga, le couple phare de la première série et seront également coproducteurs du show. Le concept est un miroir de la série mère et la diffusion démarre en juin 2014 sur Disney Channel et s’intitule Girls Meets World.

À New York, Cory et Topanga Matthews sont aujourd’hui mariés et sont parents d’une jeune adolescente, Riley et d’un jeune garçon de 5 ans, Auggie. La jeune fille de 12 ans rentre au collège et son professeur d’histoire n’est autre que son père. Entre amour et amitié, Riley va découvrir l’adolescence aux côtés de ses meilleurs amis Maya, Farkle et Lucas.

Alors en 15 ans le monde a changé et la télévision aussi. Comment Disney et le tandem de créateurs Michael Jacobs et April Kelly allaient-ils aborder ce changement pour la nouvelle itération de la famille Matthews ?

Du changement…

Tout d’abord en faisant du tandem principal du show un tandem féminin. En effet en lieu et place de Cory et Shawn on a désormais Riley et Maya au cœur de l’intrigue. Très différentes de caractères, les deux personnages sont les moteurs de la série. Maya la rebelle et Riley la gentille sont utilisées pour aborder les situations classiques de ce type de série : amitié, adolescence, amour, scolarité. Du coup les garçons sont au départ  au mieux des rôles secondaires répondant aux archétypes toujours présents dans ce type de production: le geek (Farkle) et le beau gosse (Lucas). Mais très vite, le duo devient quatuor et c’est l’amitié de ces quatre-là que l’on suit en filigrane, permettant ainsi aux garçons de devenir eux aussi de vrais personnages.

… Dans la continuité !

La série s’appuie beaucoup sur son ainée. Cory est maintenant professeur et est censé enseigner l’histoire. Ce qu’il ne fera que très peu étant beaucoup plus occupé à parler de la vie à ses élèves. Dans la première saison on abordera les thèmes classiques des « teen show » comme la popularité, la vérité ou les relations avec les parents. Et si la série garde un ton presque burlesque au début, très vite elle va trouver son propre ton, mélangeant habilement comédie, burlesque et également émotions.

le monde de riley 2

Entre nostalgie et émotion …

La série va allégrement jouer sur les deux registres. La nostalgie grâce à la présence en guests ou en récurrents des acteurs de Boys meets World. Dans le 16ème épisode de la 1ère saison  « Girl Meets Home for the Holidays », à l’occasion des fêtes de fin d’année, la présence des parents de Cory puis le retour de Shawn font hurler le public (la série est en partie enregistrée en public.) et l’écriture utilise très bien ces personnages bien connus des téléspectateurs, poursuivant leur histoire et la mêlant à celle de nos nouveaux héros. Des histoires d’ailleurs parfois très proches comme en témoigne le personnage de Maya dont l’histoire familiale chaotique n’est pas sans rappeler celle de Shawn. Le fait de rapprocher les deux personnages fonctionne du coup très bien comme l’idée de faire du personnage « geek » Farkle le fils de Stuart, « geek » de la première série. Première série dont des images seront même utilisées dans l’épisode 16 de la deuxième saison «Girl Meets Cory and Topanga» ou nos deux héroïnes sont incrustées dans des images montrant Cory et Topanga enfants. Malgré cet appui sur la nostalgie, la série développe des histoires au long cours et source de beaux moments. Sur les relations entre Maya, sa mère et Shawn, sur les relations amoureuses, évidemment au cœur de pas mal d’histoires ou sur le père de Maya. La série s’amuse aussi avec des épisodes dans un passé fantasmé des années 60, un triple épisode au Texas dont est originaire un des personnages avec son lot de clichés amusants et des nouveaux personnages comme cette professeur décidée à faire étudier un classique des comics à ses élèves. Les auteurs ont même intégrés des petites blagues méta et surtout un vrai langage sériel avec des twists en milieu de saison et même un cliffhanger avant le hiatus de l’hiver de la saison 2 «Girl Meets the New Year » que n’aurait pas renié Friends. On passe donc par des moments comiques mais aussi des moments moins drôles mais vraiment bien travaillés et bien interprétés.

Un casting efficace, des plus vieux au plus jeunes…

Si on peut reconnaitre une chose à la machinerie Disney c’est de savoir effectuer des castings d’enfants et d’ados très efficace. Le Monde de Riley ne déroge pas à la règle avec des jeunes évoluant très vite et insufflant un joli souffle à leurs personnages. Même si le personnage central de Riley est un peu en retrait du fait de son écriture toute en béatitude, celui de Maya est plus profond et Sabrina Carpenter lui donne toute sa dimension. Une mention particulière également à Corey Fogelmanis qui voit son personnage passer de clown rigolo lors de la première saison à un personnage un peu plus grave et parfois même moteur d’intrigue dans la deuxième. Les adultes retrouvent leurs personnages originels et semblent s’amuser de tout ça, regardant ce qu’ils étaient eux-même à la fois il y a longtemps et pas si longtemps. Le fait est vraiment très rare et marquant pour un spectateur de voir des personnages passés d’enfants puis d’adolescents pour les découvrir adultes et finalement traverser la vie.

Une bonne série mais une série Disney quand même…

Si la série est gérée par les créateurs de la série des années 90, la nouvelle création est diffusé sur Disney Channel et produite en partie par la firme de Mickey et sa filiale Laugh Production. Elle a donc les « défauts » d’une série Disney avec des problèmes sociaux absents, un casting peu diversifié et une morale qui sans être celle de 7 à la maison reste très américaine, fantasmant toujours son American Way of Life où les couples sont mariés et où l’on rencontre l’homme ou la femme de sa vie dès le collège, le tout dans une absence d’érotisme très surprenante pour des lycéens. Heureusement pourrait-on dire, tout ne finit pas parfaitement bien tout le temps et l’épisode 23 de la saison 2 Girl Meets the Forgiveness Project en est un parfait exemple.

Parce qu’on a le droit de conseiller des séries à des moins de 15 ans…

Après tout, la sériephilie démarre tôt. Et si au tout début de l’adolescence on commence à se détacher des dessins animés il est bon de trouver des premières séries à regarder. Tous les sériephiles se souviennent des premières séries qu’ils ont vues.  Huit ça suffit pour certains, Sauvés par le gong pour d’autres, ces séries avaient des qualités indéniables et Le monde de Riley fait partie de ces séries que l’on peut découvrir pour démarrer ces premiers pas dans ce monde d’histoires et de personnages qui nous accompagneront plusieurs années et que l’on n’oubliera jamais vraiment.

La série comporte actuellement 2 saisons et a été renouvelée pour une troisième saison diffusée au printemps 2016. La série diffusée le mardi soir sur Disney Channel USA a réuni 2.74 millions de téléspectateurs en moyenne pour sa première saison.

Elle est diffusée en France sur Disney Channel depuis le 1er septembre 2015.

Le monde de Riley (Girls Meets World)

Distribution:

Acteurs principaux

Rowan Blanchard (VF : Héléna Coppejans) : Riley Matthews

Ben Savage (VF : Frédéric Meaux) : Cory Matthews (de L’Incorrigible Cory)

Sabrina Carpenter (VF: Mélanie Dambermont) : Maya Hart

Peyton Meyer (VF : Grégory Praet) : Lucas Friar

August Maturo (VF : Achille Dubois) : Auggie Matthews

Danielle Fishel (VF : Célia Torrens) : Topanga Matthews (de L’Incorrigible Cory)

Corey Fogelmanis (VF : Émilie Guillaume) : Farkle Minkus

Acteurs secondaires

Jackée Harry (VF : Nathalie Hons) : Evelyn Rand

Cheryl Texiera (VF : Claire Baradat) : Katy Hart

Ava Kolker : Ava Morgenstern

Acteurs récurrents ou invités de la série L’Incorrigible Cory

Rider Strong (VF : Romain Barthélémy) : Shawn Hunter (de L’Incorrigible Cory) (5 épisodes)

Uriah Shelton (VF : Catherine Desplaces) : Joshua Matthews (de L’Incorrigible Cory) (4 épisodes)

Danny McNulty : Harley Keiner (3 épisodes)

William Daniels (VF : Jean-Pierre Gernez) : George Feeny (de L’Incorrigible Cory) (3 épisodes)

William Russ (VF : Yves Collignon) : Alan Matthews (de L’Incorrigible Cory) (1 épisode)

Betsy Randle (VF : Brigitte Virtudes) : Amy Matthews (de L’Incorrigible Cory) (1 épisode)

Lee Norris (VF : Olivier Podesta) : Stuart Minkus (de L’Incorrigible Cory) (1 épisode)

Trina McGee-Davis : Angela Moore (de L’Incorrigible Cory) (1 épisode)

Crédits: Disney Channel

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s